Amsterdam : 6 raisons de visiter la capitale des Pays-Bas

Ville de canaux, de musées, de cafés, de trams et de vélos, de tolérance et de diversité, Amsterdam semblait avoir de nombreux atouts et être une destination idéale pour le premier voyage de mon fils (qui a soufflé sa 1ère bougie sur un cheesecake hollandais!).
Après 4 jours à arpenter les rues d’Amsterdam, voici mes impressions sur cette ville et les 6 vraies raisons selon moi de visiter la capitale des Pays-Bas.

Population : 800 000 habitants
Langue : néerlandais et anglais
Monnaie : euros
Accès depuis l’aéroport : facile, 15 minutes en train (5€)
Transport : tram ou bus (carte GVB 48h : 13€) ou location de vélo.


Visiter Amsterdam, raison n°1
les canaux, classés par l’UNESCO

C’est incontestablement le charme de cette ville. Il est très agréable de s’y promener et de passer de pont en pont pour admirer les différentes vues du canal, les péniches, les façades accolées et penchées, les reflets sur l’eau les jours de beau temps…
Les canaux d’Amsterdam ont été classés au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2010. Ils s’étendent sur plus de 100 kilomètres, formant près de 90 îlots reliés par 1500 ponts. En réalité, ces canaux et ponts s’étendent bien au-delà du centre-ville mais les principaux canaux (Singel ; Herengracht, canal des Patriciens ;  Keizersgracht, canal des empereurs ; Prinsengracht, canal des princes) offrent déjà un joli parcours romantique au cœur de la ville.

La ville, aussi appelée « Venise du Nord », a été créée au XIIIème siècle grâce à l’aménagement d’une digue (dam) sur l’Amstel. Amsterdam était née.
Les canaux sont le résultat d’une planification urbaine très structurée débutée au XVIème siècle, permettant aux amstellodamois de garder la tête hors de l’eau ! Leur construction va donner un nouvel essor à Amsterdam. Servant à la fois de défense, de régulation aux transports et d’abri pour les bateaux, les canaux dessinent une nouvelle ville amenée à accueillir une population croissante de migrants à la recherche de liberté.
Pour en profiter, il suffit de longer les principaux canaux, sans but particulier si ce n’est celui d’apprécier la quiétude des lieux et l’architecture linéaire des façades, plus ou moins penchées selon la stabilité des terrainsrrr

amsterdam canaux velos


Visiter Amsterdam, raison n°2
vivre sur l’eau, et même sous l’eau !

Dans cette ville d’eau, il m’a semblé tout à fait naturel de passer la nuit sur un bateau.
Pour un budget moyen, le BOTEL, amarré définitivement dans le quartier Amsterdam-Noord, propose des chambres avec douche et vue sur la rivière IJ. Il est même possible  de dormir dans l’une des lettres sur le toit du bateau, équipée d’un pipe pour skateboard (B), d’un lit sur cheminée (O), d’une cabine de capitaine (T), d’un écran de cinéma géant (E), ou encore d’une ambiance zen (L).
Des navettes fluviales gratuites et régulières permettent d’y accéder en 10 minutes. L’endroit est original et calme (à moins que le botel soit plein mais c’est loin d’être le cas au mois de février).
Prix à partir de 70€ pour une chambre standard côté port, évitez les 2 premiers étages pour avoir une jolie vue. (plus d’informations sur le site du botel).

amsterdam botel globetrekkeuse

Comme toute la partie ouest des Pays-Bas, Amsterdam se trouve sous le niveau de la mer, et n’est protégée que par des digues et des dunes.
Pour m’en rendre compte, je suis partie à la recherche du NAP (Normaal Amsterdams Peil), zéro marin d’Amsterdam.  Ce niveau a été calculé en 1683 par Johannes van Hudde, maire d’Amsterdam, et a été adopté comme référence pour le calcul des cotes d’altitude dans presque tous les pays d’Europe. De Stockholm à Rome, il sert de référence pour la construction des routes ou lorsqu’on creuse sous la mer.

Pas de doute possible, le point zéro
n’est qu’à quelques centimètres sous nos pieds,
et le niveau d’eau à marée haute bien au-dessus de nos mollets.

Pour en savoir plus sur le NAP : normaalamsterdamspeil.nl
Il se situe au n°1 de la rue Amstel, derrière l’opéra et le métro Waterlooplein.

amsterdam NAP


Visiter Amsterdam, raison n°3
devenir le roi de la ville à vélo

Si Stockholm et Munich m’avaient déjà agréablement surprises par la proportion de vélo-cyclistes au quotidien, rien à voir avec Amsterdam qui est tout simplement LA ville des vélos. La répartition des usagers sur la route et les trottoirs semble inversée par rapport à chez nous : priorité aux vélos et aux trams, tolérance pour les voitures et les piétons !

Quand à la poussette, j’ai fini par croire que les bébés naissaient avec un vélo entre les mains ! Les trottoirs sont souvent trop étroits ou  squattés pas les voitures et il y a des pavés sur la plupart des voies.
On croise des vélos de toute sorte un peu partout, avec paniers, carrioles, sièges bébé à l’avant et à l’arrière, plus ou moins en état de fonctionner,  des pistes cyclables partout également, partagées avec les scooters… mais pas un seul casque sur la tête (non obligatoire).
Gare au piéton tête en l’air, il est chassé à coups de klaxons et autres réflexions incompréhensibles (à moins de parler néerlandais!).
Finalement, pour profiter pleinement d’Amsterdam, mieux vaut opter également pour le vélo 😉 .

amsterdam vélos

amsterdam velo hollandais


Visiter Amsterdam, raison n°4
l’annexe secrète d’Anne Franck

Il y a de nombreux musées intéressants à Amsterdam mais ceux qui suivent régulièrement mes escapades savent que ce n’est pas trop mon truc, hormis peut-être les jours de pluie. J’en choisis néanmoins généralement un ou deux pour un séjour de plusieurs jours dans une grande ville.
Les musées incontournables selon les guides sont le musée de Van Gogh, le Rijksmuseum, la maison de Rembrandt et la maison d’Anne Frank.
Le livre “Le Journal d’Anne Frank” m’ayant particulièrement touché à l’adolescence, c’est donc ce musée que j’ai décidé de visiter et  je le conseille à tous.
C’est la maison où l’adolescente juive vécut durant 2 ans cachée avec sa sœur, ses parents et une autre famille juive, afin d’échapper à la déportation. On pénètre dans l’annexe secrète, sombre et mal aérée, avec émotion et respect, on essaie de se mettre à la place des occupants, à l’affut du moindre bruit, en quête d’une petite parcelle de ciel bleu, on imagine leurs occupations, les contraintes et les querelles, on est renvoyé à une époque à la fois lointaine mais tragiquement réelle !

Conseil : achetez vos billets au moins 15 jours à l’avance sur internet (annefrank.org) pour éviter de faire la queue à l’entrée du musée (plus d’une heure d’attente).

amsterdam annefrank bibiliotheque


Visiter Amsterdam, raison n°5
se détendre dans les cafés et les bars

Impossible de faire plus de 100 mètres dans Amsterdam sans rencontrer un café, et avoir envie de s’y engouffrer!
Je vous l’accorde, le fait d’avoir visiter Amsterdam en hiver a certainement exacerber cette envie de chaleur et de douceur… mais j’ai tout de même été agréablement surprise par la diversité des atmosphères et styles, ainsi que par la convivialité et la bonne ambiance qui y règnent.
Personne ne m’a jamais pressé pour que je commande ou pour que je règle, ni même fait de remarque face à un bébé un peu trop curieux et maladroit, capable de refaire la décoration en moins de 5 minutes…
Nous avons toujours été accueilli avec des sourires sauf une fois, je dois dire… les anciens attablés dans ce café brun, digne de la bibliothèque du Cluedo, étaient bien trop occupés à refaire le monde pour s’apercevoir de notre arrivée dans leur repère de vieux briscards et même le chat nous a snobé !

Les cafés bruns ont fait la réputation de la ville : leur intérieur, traditionnellement décoré de bois brun, de vieux objets et jauni par des siècles de fumée de tabac, semble imbibé d’histoires de marins et témoigne de cette culture hollandaise liée à la mer. Les meilleures adresses sont pleines à craquer à l’heure de l’apéro mais vous pouvez toujours tenter votre chance pour un petit coin de comptoir.
Le plus ancien (1624) : Café Chris
Le plus renommé (1670) : Café Hoppe
A 2 pas du Quartier Rouge : Old Sailor.

Bien d’autres styles de cafés cohabitent dans les rues de la capitale : cafés blancs,  cafés spécialisés, salons de thé… chacun trouvera l’ambiance qui lui convient.
Et pour déguster un délicieux sorbet exotique en réfléchissant au hamac de vos rêves, direction le Marañon.


Visiter Amsterdam, raison n°6
être surpris à chaque coin de rue

Il est difficile d’être exhaustif sur les raisons de visiter une ville : chaque voyageur est différent, avec ses propres attentes, centres d’intérêts et seuils d’émerveillement. Il y a certainement bien d’autres raisons de visiter Amsterdam (parcs, marchés, gastronomie, fromage, tulipes à la bonne saison, festivals,…), à vous de tracer votre propre itinéraire.
Mais ce qui est sûr, c’est que celui qui sait se laisser surprendre ne sera pas déçu. Il suffit de se promener dans les rues pour découvrir des modes de vie et habitudes différentes ainsi que des choses surprenantes et amusantes…

Souvenir idéal pour rester joyeux
(canette ouverte à la douane mais arrivée à bon port)

amsterdam cannabis

Souvenir idéal pour votre meilleur ennemi
(plus soft, il existe la version chaussettes)

amsterdam souvenir

Souvenir pour les amateurs de fromage
(arc-en-ciel de Gouda)

amsterdam fromage globetrekkeuse

Quartier résidentiel très portuaire
(Amsterdam-Noord)

amsterdam conteners globetrekkeuse

Quartier rouge
(à découvrir sur place)

amsterdam quartier rouge


BON SEJOUR !

Pour découvrir d’autres capitales d’Europe : capitales d’Europe, hommage au vieux-continent.

 

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

2 Commentaires

  • Répondre
    12 février 2016

    Bon je ne serai que quelques heures à Amsterdam, mais à la lecture de ton billet, je me dis que je devrais quand même pouvoir en profiter puisque j’ai prévu balade le long des canaux et pause dans un café !
    D’un autre côté j’ai déjà fait les musées et pris des dizaines de photos des vélos.
    Tiphanya Articles récents…De l’art d’être soi-mêmeMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge