Chartreuse : Randonnée hivernale au Mont Granier

LE GRANIER est un sommet situé en Chartreuse, dominant la vallée du Grésivaudan face Est et la cluse de Chambéry face Nord. La face nord est la plus impressionnante : elle est en effet l’une des plus hautes falaises calcaire de France (900m), apparue suite à un gigantesque éboulement de pierres survenu le 25 novembre 1248 (5000 victimes).
Le Mont Granier a été nommé ainsi suite à cette catastrophe, en hommage à l’un des villages enseveli sous les pierres. Il s’appelait auparavant le Mont Apremont, nom désormais donné au village construit sur les éboulis.
mont-granier

Les 4 voies d’accès au Granier

Pour atteindre le sommet du Granier (1933 mètres), plusieurs itinéraires sont possibles :
Voie n°1 : départ du village de La Plagne. Montée jusqu’au Col de l’Alpette, puis traversée du plateau en longeant le Pas des Barres, passage de la falaise (équipée de lignes de vie) jusqu’au sommet.
Voie n°2 : départ du village de La Plagne. Traversée vers la gauche jusqu’à la grotte aux ours de la Balme à Colon, puis remontée jusqu’au sommet.
Voie n°3 : Départ de la cabane des forestiers. Route forestière puis sentier à droite jusqu’au Pas de la porte, ascension jusqu’au sommet.
Voie n°4 : Départ de Bellecombe. Ascension jusqu’à la Porte de l’Alpette puis traversée jusqu’au Pas de Barres, montée par le passage équipé dans la falaise.

Voie n°1 (La Plagne – Col de l’Alpette – Mont Granier) en hiver

Carte IGN 3433 OT 1/25000 (Allevard-Belledonne Nord)
Accès : 30 minutes en voiture depuis Chambéry. Direction Massif de Chartreuse/Col du Granier/Entremont-Le-Vieux/La Plagne (parking au village).
Départ/Arrivée : Village de La Plagne – 1100 mètres – pas de commerce (Bar restaurant au Col du Granier)
Durée : environ 5 heures en hiver (retour au parking)
Difficulté : Moyen jusqu’au col de l’Alpette – Très difficile, au niveau du Pas des Barres. L’ascension de la falaise s’avère périlleuse à cause de la neige et du terrain rendu glissant. Mieux vaut être équipé d’un baudrier et d’une corde.
Autres caractéristiques : Cette randonnée n’est pas un itinéraire raquettes classique. Il est nécessaire de déchausser plusieurs fois pour pouvoir passer la falaise ainsi que certains sentiers forestiers peu enneigés. C’est plutôt un itinéraire aventure, à ne pas pratiquer seul, mais restant accessible.
Un itinéraire plus classique consiste à aller, depuis le Col de l’Alpette, à la cabane  de l’Alpette, puis de couper à travers champs enneigés jusqu’au Pas des Barres/Porte de l’Alpette pour revenir le long de la falaise vers le Col de l’Alpette (4 heures AR).

Date : 1er Janvier 2014
Description :
L’enneigement a beau être limité ce premier jour de l’an, l’accès au village se fait sur une fine couche de neige et l’on peut chausser sans problème les raquettes. Quelques passages sous la forêt manquent néanmoins de neige mais l’on n’est pas obligé de déchausser. La montée d’1h30 jusqu’au Col de l’Alpette (1543m) est raide mais le paysage est magnifique, surtout lorsque l’on arrive sur le plateau enneigé.
Un sentier redescend vers la cabane de l’Alpette. On le délaisse pour prendre directement à gauche, à flanc de falaise, vers le Pas des Barres. C’est l’un des plus beaux passages de la randonnée, champs enneigés immaculés et vue sur le Mont-Blanc.

mont-granier-mont-blanc

mont-granier-pas-des-barresAvant le Pas des Barres, le sentier, sur la gauche, s’enfonce et monte dans la forêt jusqu’à un surplomb au pied de la falaise. Le passage est équipé d’une ligne de vie prévue pour la randonnée estivale et le passage en hiver est un peu périlleux. Il faut dans tous les cas déchausser les raquettes. Si ce passage reste sécurisé, la suite du chemin l’est moins et ne sera pas tout le temps possible. Peu de traces, une vire parfois ensevelie dans la neige, une paroi glissante par endroit, en font un itinéraire difficile, mas néanmoins accessible à condition de rester vigilant et de savoir faire demi-tour si le risque est trop important.
Les temps indiqués (1h30 du Col de l’Alpette au Mont Granier) n’ont alors plus lieu d’être en hiver : nous mettrons plus de 2 heures pour grimper au sommet de la falaise ! Cette ascension est agrémentée par la vue sur le Mont-Blanc et les massifs environnants, ainsi que la présence de chamois.

mont-granier-chamois

mont-granier-popoteArrivés en haut de la falaise à 15h, nous décidons de ne pas aller jusqu’au sommet afin de pouvoir profiter d’une pause ensoleillée, avec vue sur le Mont-Blanc, avant de redescendre avant la tombée de la nuit. Nous en profitons pour tester le réchaud et la popote en conditions hivernales : soupe bouillante réalisée avec la neige…
Test de la popote à retrouver dans l’article dédié aux tests de matériel (juillet 2013).

La descente est heureusement bien plus rapide que la montée et nous sommes de retour en 1 heure au col de l’Alpette alors que les nuages et le vent ont fait leur retour. Il nous faudra revenir pour atteindre le sommet une prochaine fois. Nous ne sommes désormais plus en terre inconnue !

 Autres destinations coup de cœur en raquettes à neige :
Randonnée raquettes et nuit en refuge (secret spot)
• Randonnée raquettes vers le col du Grand Saint-Bernard

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

1 commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge