Comment bien choisir ses chaussures de randonnée ?

Passionnant mais difficile choix que celui des chaussures de randonnée.
Outil numéro 1 du trekkeur, les chaussures de randonnée doivent très vite devenir votre meilleur ami, celui sur lequel s’appuyer dans les montées, avec lequel gambader dans les pierriers et traverser tous les obstacles du sentier, sans risque d’ampoule, de champignons, d’entorse ou de chute… C’est l’équipement à choisir avec le plus de précaution : si l’on peut rééquilibrer ou customiser un sac mal adapté, une mauvaise chaussure peut être fatale et signera à plus ou moins long terme la fin du chemin !

« Les chaussures de randonnée doivent très vite devenir votre meilleur ami…»

Clé du succès donc, le choix d’une bonne chaussure peut vite devenir un casse-tête face au choix de plus en plus large de modèles et de caractéristiques. De plus, chaque pied, comme chaque trekkeur sur cette terre, est unique. Donc, aucune chaussure n’a été conçue spécifiquement pour vous ! Chacun son usage, chacun sa perception du confort. Il va falloir essayer, tester la semelle, le chausson, le laçage…changer de modèle, re-essayer, re-re-essayer…et cela des dizaines de fois sans doute pour avoir une chance de trouver chaussure à son pied.
Oubliez donc l’achat par internet, c’est en magasin que la quête de la sainte chaussure commence.

Voici quelques astuces pour éviter de se tromper !

Des chaussures de randonnée : pour quel usage ?

Bannissez le proverbe « qui peut le plus, peut le moins » lors du choix de vos chaussures de randonnée. Inutile de partir avec des chaussures d’alpinisme hivernales pour découvrir les marmottes du parc de la Vanoise : à chaque usage son type de chaussures.
Sachant néanmoins que la plupart des accidents ont lieu sur des pentes de moyenne altitude, il est prudent de prendre une chaussure qui assure un bon maintien du pied même pour les randonnées peu engagées. Voici un résumé pratique des principales caractéristiques à étudier en fonction de votre usage.

Pour un usage sur chemins ou sentiers avec peu de dénivelé :
– Chaussure souple, la semelle doit fléchir au niveau des métatarses sans pour autant se tordre,
– Crampons peu marqués pour faciliter le déroulé du pied en souplesse,
– Tige « mid » suffisante,
– Matériau intérieur doux et respirant.
Même sur des sentiers « faciles », je déconseille aux débutants les chaussures tige basse ou chaussures d’approche. Mieux vaut avoir les pieds bien accrochés. C’est seulement avec l’habitude et une meilleure connaissance des forces et faiblesses de votre corps en marche que vous pourrez envisager d’opter pour des chaussures de randonnée tige basse pour gagner en légèreté et en confort en saison chaude.

GT-chaussure-randonnee


Pour un usage tout terrain :

– Semelle semi-rigide pour assurer la stabilité du pied et le confort à long terme,
– Crampons bien sculptés pour faciliter l’accroche,
– Tige haute pour le confort de la cheville,
– Matériau intérieur doux et respirant,
– Pare-pierres à l’avant de la chaussure limitant les chocs avec les pierres ainsi que l’abrasion,
– Imperméable (avec membrane respirante).

GT-chaussure-randonnee-haute

Pour un usage « alpinisme » :
D’autres paramètres interviennent tels que la température extérieure, le temps passé dans la neige, le type de crampons utilisés… et vu le prix de ces modèles, mieux vaut se faire bien conseiller par un expert du produit. De la chaussure adaptée au trek d’altitude à celle d’expéditions, là encore le choix est vaste.

Des chaussures de randonnée, quelle pointure ?

Premier point de vigilance : les tailles ne sont pas équivalentes d’une marque à une autre !
Généralement, on prévoit une demi taille de plus que la taille des chaussures de ville. Faites l’essai avec vos chaussettes de randonnée et après avoir marché un peu pour prendre en compte la dilatation du pied. Les orteils ne doivent pas être comprimés et le talon doit s’emboîter parfaitement dans l’arrière de la chaussure pour éviter tout serrement et tout frottement. Certains préconisent 1 cm entre le talon et l’arrière de la chaussure, à ne respecter à mon avis que pour les chaussures très rigides.
Privilégiez la sensation de confort, sans être ni trop large ni trop serré.
Prenez le temps de marcher dans le magasin en privilégiant une surface dure pour ressentir tous les défauts. Et comme quelques minutes d’essayage ne seront pas suffisants pour s’assurer du confort, portez-les plusieurs jours chez vous après l’achat pour pouvoir encore avoir une chance de les échanger en cas de doute.

Les petits plus qui font la différence…

Une fois choisi le type de chaussure (tige haute/tige basse, semelle souple ou semi-rigide, matériau extérieur et intérieur…), d’autres critères peuvent entrer en jeu tels que :
– homme ou femme : les pieds des femmes sont plus sensibles, et morphologiquement différents de ceux des hommes. Une réalité prise en compte aujourd’hui par la plupart des fabricants qui développent des chaussures de marche femme : autant en profiter !
– le poids : même s’il dépend du type de chaussure, c’est un critère important. Quelques grammes gagnés à chaque pas représentent des tonnes en moins à porter au cours d’une longue randonnée.
– le laçage : il doit permettre de bien ajuster la chaussure en répartissant le serrage de façon homogène. Un crochet autobloquant permet de bloquer le lacet pour un serrage plus précis et un verrouillage de la tenue de la chaussure pendant l’effort. A serrer davantage à la descente qu’à la montée pour soutenir le pied.
– la durée de vie : une chaussure de bonne qualité est souvent plus solide est durable. Cela vaut le coup de payer un peu plus cher pour s’assurer de ne pas perdre un bout de semelle en cours de route… Effectuez ensuite un entretien régulier.
– l’esthétique : mais…bien-sûr que si, on marche plus vite avec de belles chaussures ! Attention néanmoins aux effets de mode.

« Mais n’oubliez pas le critère n°1 : le confort ! »

♥ Retrouvez de nombreux conseils sur le matériel de randonnée dans le guide de l’outdoor de Campz.

 

 

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

1 commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge