Ile du Soleil : randonnée coup de coeur en Bolivie

C’EST UN CHEMIN qui nous ramène plusieurs siècles en arrière, à l’époque inca, alors que l’île qu’il traverse était un sanctuaire habité par les vierges dédiées à Inti, dieu du soleil. L’Ile du Soleil, ou Isla del Sol, se trouve en Bolivie.

Son nom originel est ISLA TITIKAKA.
C’est elle qui a donné son nom au lac sur lequel elle repose, à 3 800 mètres d’altitude.

bolivie ile du soleil randonnee
La légende raconte que les hommes vivaient heureux dans la vallée avant d’être tentés par le diable de gagner les sommets à la recherche du feu sacré. Les Apus, dieux de la montagne, qui avaient interdit l’accès à celles-ci, firent sortir des pumas pour les dévorer. Inti, le dieu soleil vénéré par la population, pleura tant qu’il inonda la vallée, créant le lac Titicaca. Seul un couple survécut à ce massacre et fut témoin de la noyade des pumas, transformés en statue de pierres. Le nom du lac proviendrait de cette légende (Titijaya signifiant « puma de pierres »), et peut-être même du rocher Titi Khar’ka (Roc de puma) située sur l’île, depuis toujours au centre de la mythologie inca.

L’Ile du Soleil

a une longueur de 9,6 km pour 4,6 km de large et une superficie de 14 km2, soit à peu près la superficie de l’île de Porquerolles.
C’est un grain de sable perdu dans l’immensité du lac, qui lui, s’étend sur 8 562 km2 (15 fois plus vaste que le Lac Leman). L’Ile du Soleil n’en est pas moins la plus grande île du lac. Très aride et bien que déserte dans les hauteurs, elle est tout de même habitée et cultivée aux abords des trois principaux villages et de nombreuses terrasses ont été aménagées pour l’agriculture par les anciens peuples amérindiens.
L’île est aujourd’hui peuplée d’indiens d’origine quechua et aymara, lesquels s’occupent d’artisanat, d’élevage et de culture. On y parle les langues ancestrales ainsi que la langue espagnole, devenue indispensable pour les échanges commerciaux avec le « continent ».

Le sentier « Camino Norte-Sur » sur l’Ile du Soleil

comme son nom l’indique, traverse l’île du Nord au Sud.
Huit kilomètres d’un chemin bien tracé sur lesquels se succèdent des paysages à couper le souffle. La première partie est désertique mais les nombreuses ruines témoignent de l’existence d’une civilisation ancienne et nous laisse de plus en plus rêveur à chacun de nos pas. Le départ se fait près du labyrinthe Chinkana, qui abritait les vierges de l’Inca (Tupak Yupanki) et où étaient entreposés les aliments nécessaires aux pèlerins venus de tout l’Empire. Le Rocher Sacré, situé à 200 mètres, est le lieu le plus symbolique de l’île, l’endroit d’où partirent Manco Cápac et Mama Ocllo, fils et fille du dieu Inti et fondateurs de l’empire Inca avant de bâtir Cuzco et de diriger l’Empire du soleil.

bolivie ile du soleil titicaca

LE LAC TITICACA offre toute sa grandeur, sa sérénité et sa panoplie de bleus au randonneur essoufflé.
A 3 800 mètres d’altitude, la marche se fait plus lente et le souffle plus réfléchi. L’écoute des sensations et la recherche de bien-être dans l’effort amplifie alors la beauté des lieux empreints de spiritualité.
Depuis la Roche sacrée et jusqu’au grand escalier inca finalisant le parcours près du village de Yumani, je suis escortée par Inti, mon dieu soleil !
Ce chien attendrissant, bien mieux acclimaté que moi et trop heureux de rencontrer une randonneuse esseulée, n’a cessé de m’encourager et de m’attendre tout au long du parcours. Il me montre le chemin, m’escorte, mais refuse les propositions de jeu, souhaitant probablement me faire comprendre que courir après un morceau de bois est bien futile à cette altitude. 😉

bolivie ile du soleil inti

Au départ du chemin, le regard se perd sur le lac, à la recherche de la frontière entre la Bolivie et le Pérou sensée se situer au Nord-Ouest de l’île, comme s’il fallait que quelque-chose soit différent d’un côté ou de l’autre de cette ligne immatérielle. En vain…
Nous devinons l’île de Taquile quelques cents kilomètres au Nord.
Côté bolivien à l’Est, la cordillère royale est dominée par l’Illampu (6 421m). Les sommets enneigés nous rappellent que nous sommes au cœur de la Cordillère des Andes même si les paysages ont parfois un aspect méditerranéen.

bolivie ile du soleil paysage

bolivie ile du soleil maison

Trois villages ont été bâtis sur l’île du soleil : Challa’Pampa au nord, Cha’lla au centre, et Yumani au sud.
Cha’lla est le plus calme car beaucoup de touristes ne font que traverser l’île sans s’y arrêter. Seuls les cris des ânes viennent perturber la tranquilité de ce lieu. Sur le chemin, des boleteria ont été improvisées par chaque communidad qui réclame un droit de passage sur son territoire.
Tout sur ce chemin parait paradisiaque. On en oublie le temps et le bateau qui attend notre retour pour regagner Copacabana. Il me faut accélérer le pas. Mais comment résister aux sourires spontanés et bienveillants des enfants (Luis et Dana sur la photo)  dont ma seule présence à leurs côtés est une joie. Tant pis… je dormirai ici.

bolivie ile du soleil enfants

LE TRESOR INCA, cachée sur l’Ile du Soleil

ici-même où les pas et le cœur se font plus légers à mesure que l’esprit s’ouvre à la magie du lieu.
Et même s’il ne se matérialise pas en kilogrammes d’or et d’argent comme l’invite à croire la légende,
ce trésor est d’une richesse infinie, offerte à tous.
La fortune de l’empereur Atahualpa dormirait depuis cinq siècles au fond du lac…
Laissons-la somnoler, le vrai trésor n’est jamais où l’on croit.

bolivie ile du soleil lac


Commentez via Facebook

messages

3 Commentaires

Laisser un commentaire

CommentLuv badge