La Grande Odyssée, LA course alpine de chiens de traineaux !

La Grande Odyssée est l’une des plus difficiles et des plus belles courses de chiens de traineaux.
Elle a comme immense avantage de se dérouler chaque année dans les Alpes, sur un territoire que nous connaissons bien et que nous apprécions pour ses sublimes paysages enneigés et sauvages.
En 2018, nous avons donc décidé d’enfiler nos « chasubles » de journalistes pour vivre l’Aventure au plus près des mushers et des chiens. Voici le récit de cette expérience, nos impressions ainsi que quelques conseils pour vivre la Grande Odyssée dans les meilleures conditions.
Rendez-vous sur la ligne de départ de la prochaine édition !

la grande odyssee media

La Grande Odyssée
Présentation de la course

 Un terrain de jeu féérique : les Alpes

La Grande Odyssée est un véritable marathon traversant les massifs alpins. Son relief varié et ses dénivelés importants en font une course unique au monde, sur un terrain de jeu contrastant avec les grandes étendues gelées et peu accidentées habituellement traversées par les autres courses de chiens de traineaux.

LGO paysage piccerelle

De Samoëns (Haute-Savoie) à Val Cenis (Savoie), la Grande Odyssée traverse plusieurs grands domaines skiables sur le territoire de Savoie Mont-Blanc. Le Pic de Tenneverge (2969m) et le cirque du Fer à Cheval saluent le départ alors que le passage au bord du lac du Mont-Cenis signe l’arrivée sur l’une des étapes les plus difficiles et les plus attendues (la seule avec bivouac) de la course. Les épreuves dans le Parc de La Vanoise enchantent les participants autant que le public… mais mon étape préférée fut celle de La Plagne grâce à un circuit forestier très bien balisé et facilement accessible ainsi qu’une météo parfaite.
Dans ce décor enchanteur, la difficulté du spectateur est de trouver le meilleur spot possible pour admirer les attelages dans un environnement plus sauvage que celui des départs et des arrivées de course. On se livre alors à un jeu de piste et une enquête précise auprès des organisateurs et des pisteurs pour dénicher le meilleur endroit, celui où l’on pourra ressentir la solitude et l’émotion du musher en quête d’absolu sur un sommet, au bord d’un lac ou encore sur un sentier isolé… tout en s’assurant de pouvoir redescendre avant la nuit ! (retrouvez tous mes conseils pratiques en fin d’article).

la grande odyssee chien de traineau


Les chiffres-clé de la Grande Odyssée

Durée : 11 jours / 10 étapes
.
Acteurs 2018

12 mushers parmi les meilleurs du monde + 6 mushers « débutants » (Trophées)
• plus de 250 chiens de traineaux
• un staff de 80 personnes et 60 bénévoles
• 8 vétérinaires veillant au bien-être et à la bonne santé des chiens
• des milliers de spectateurs
.
Distance
Catégorie de course LONG : 600 km et 22000 mètres de dénivelé
Catégorie de course MID : 400 km et 13000 mètres de dénivelé
Ces 2 courses sont complétées par des trophées plus courts accessibles aux « jeunes » mushers :
Trophée SantéVet : 4 jours, 118km
Trophée Région Auvergne-Rhône-Alpes : 4 jours, 147km

.
Lieu
Haute-Savoie et Savoie
Prologue : Samoëns, puis
Morillon, Les Gets, Praz de Lys Sommand, Megève, Pralognan La Vanoise, La Plagne,
Val Cenis
, Aussois, Savoie Grand Revard, Arrivée : Bonneval sur Arc.

La Grande Odyssée
Présentation des protagonistes

Les chiens

la grande odyssee chien nordique

Ce sont les stars incontestées de la Grande Odyssée !
Mais attention, un chien de course n’est pas tout à fait à l’image du gentil husky doux et séducteur que l’on peut voir dans les films de Nicolas Vanier ou dans des attelages destinés à des promenades touristiques. Il est avant tout un athlète de haut niveau, choisi et entrainé pour gagner.
Les races nordiques, tels que le husky de Sibérie, le malmute d’Alaska, l’esquimau du Groenland et le samoyède, sont souvent délaissés pour des chiens plus performants en course, la race la plus utilisée étant l’« Alakan Husky », issu du croisement du husky de Sibérie, de chiens de villages indiens d’Alaska et de chiens de chasse. Il est plus obéissant et moins fugueur que le husky de Sibérie, tout en ayant conservé un « will to go » (l’envie de courir) très prononcé. L’Eurohound, croisement d’alaskans huskies et de chiens de chasse, est également une race très à l’aise sur les courses à étapes. C’est d’ailleurs celle choisie par Rémy Coste, le vainqueur de la Grande Odyssée en 2018.

L’attelage compte généralement entre 8 et 10 chiens, chacun ayant un rôle bien défini :
• les wheel-dogs, juste devant le musher, donnent la puissance,
• les team-dogs, au nombre de 2 ou de 4,  se trouvent au milieu de l’attelage,
• les swing-dogs, les plus jeunes, viennent en appui aux leaders, qu’ils sont amenés à devenir,
• les lead-dogs, les plus obéissants, intelligents et rapides, sont les yeux du musher et le volant de l’attelage.

Autre spécificité étonnante des chiens de traineaux : ils ont, comme d’autres animaux arctiques, la capacité à abaisser la température cutanée de leurs pattes et de leur museau à 0°C afin d’éviter les gelures et la déperdition de chaleur !

la grande odyssee chiens chaussettes

Sur la Grande Odyssée, chaque musher dispose d’un pool de 14 chiens. Chaque chien est repéré par une puce électronique injectée sous la peau et identifiable tout au long de la course. Chaque étape se court avec un maximum de 10 chiens, et le musher a la possibilité de « dropper » un chien fatigué à certains check-points ou de le transporter dans son traineau s’il n’est pas dans un endroit où le « drop » est autorisé.
Les chiens sont régulièrement contrôlés par l’équipe de vétérinaires veillant à leur bonne santé… je vous en parle plus bas dans cet article.


Les mushers

la grande odyssee chien musher cerf

Le terme « musher » vient du dialecte canadien. Les meneurs de chien canadiens criaient en effet « marche ! » à leurs chiens pour les faire avancer, en se qualifiant eux-mêmes de « marcheurs ». Ce cri est peu à peu devenu « mush » en anglais et les « marcheurs » sont ainsi devenus des « mushers ».

Si les mushers présents à La Grande Odyssée ont des parcours bien différents, ils ont tous en commun la passion de leur sport et l’amour de leurs chiens. Les caresses et les encouragements sur la ligne de départ, les attentions tout au long de la course, les félicitations et récompenses à l’arrivée quelque soit le résultat de l’attelage, sont autant de signes qui ne trompent pas sur la relation très spéciale qui lie les hommes et les chiens dans cette discipline sportive. Autre point commun bien-sûr : l’amour des grands espaces.

la grande odyssee musher chiens

la grande odyssee attelage

Le musher doit avoir dans son traîneau un certain nombre d’équipements obligatoires pour assurer sa sécurité et sa survie, ainsi que celles des chiens : DVA, balise GPS, boussole, trousse de secours, lampe frontale, pelle à neige, sac de couchage et vêtements de rechange, nourriture pour les chiens. Les juges veillent tout au long de la course au bon respect du règlement.

Pour pouvoir espérer gagner la Grande Odyssée, les mushers doivent s’entrainer sans relâche, hiver comme été, et pour cela, chacun sa recette.
Le vainqueur 2018, Rémy Coste, s’est installé en Suède pour se consacrer entièrement à sa passion, entouré de sa famille également conquise, et de ses 29 chiens. Il y propose des séjours sur mesure pour découvrir les sensations du musher au cœur de la Laponie : tentant !
Jean Combazard (3ème) vit quant à lui en région parisienne et c’est donc en forêt de Seine-et-Marne qu’il entraine chaque jour ses chiens, à l’aide d’un quad. Il est également porte- parole de l’association stop hunger, qui lutte contre la faim dans le monde. Les mushers, définitivement des hommes et femmes au grand cœur…

Les femmes mushers ? Ce sont les grandes absentes de l’édition 2018. Même si elles sont encore peu nombreuses sur les grandes courses de chiens de traineaux, elles sont généralement bien présentes auprès des hommes sur la Grande Odyssée et on souhaite vivement leur retour l’année prochaine.


Classement 2018

Catégorie LONG
• Rémy COSTE – France –  vétéran – 42 ans
• Daniel JUILLAGUET – France – vétéran – 50 ans
• Martin REHOUT – Rép. Tchèque – rookie – 20 ans
• Jean COMBAZARD – France – vétéran – 57 ans
• Tommy CERF – France – rookie – 36 ans

Catégorie MID
• Alfred ULRICH – Allemagne – rookie – 56 ans
• Branislav SPISSAK – Slovaquie – vétéran – 41 ans
• Anselmo CAGNATI – Italie – rookie – 61 ans
• Andreas KRAFT – Allemagne – vétéran – 40 ans
• Christophe HASLER – France – rookie – 36 ans
• Yohann HENRY – France – rookie – 42 ans

(nota : un rookie est un musher qui participe pour la 1ère fois à la LGO)

la grande odyssee chien depart combazard


Handlers, vétérinaires et supporters…

Les handlers assistent le musher dans la préparation des chiens.
Sur la ligne de départ, ce sont eux qui sont chargés de retenir les chiens toujours pressés de courir. Leur rôle est en réalité essentiel tout au long de la Grande Odyssée : ils participent aux entrainements, préparent les chiens et veillent à leur bien-être en jouant avec eux, vérifiant les pattes et les gamelles ainsi que la propreté de leur niche…

la grande odyssee handler

la grande odyssee handler chien

La « Team Véto » est également présente pour veiller à la bonne santé des chiens tout au long de la course. Elle est composée de 8 vétérinaires expérimentés ainsi que d’étudiants vétérinaires, tous bénévoles et passionnés par la médecine canine et sa pratique en milieu sportif. Les vétos valident la participation de l’ensemble des chiens à la Grande Odyssée, réalisent les contrôles sanitaires réglementaires d’avant course, suivent quotidiennement les attelages et peuvent être amenés à exclure un chien temporairement de la course si son état de santé l’exige.
Ils disposent pour mener à bien leurs missions d’un véritable hôpital de campagne équipé d’une technologie moderne permettant de réaliser des radiographies, échographies et bilans sanguins dans des conditions extrêmes.

la grande odyssee veterinaire

Enfin, cette Grande Odyssée ne serait pas aussi belle sans ses nombreux supporters, présents à chaque étape.
Le spectacle  est en effet accessible à tous, dans une ambiance festive, grâce à l’énergie des organisateurs et des 20 stations de ski traversées par la course : village trappeur, projections de films, expositions, vins chauds, tartiflettes géantes, feux de camps… et feu d’artifice en fin de prologue pour lancer les festivités !
Les départs et arrivées sont aménagés pour accueillir le public avec son et lumière (50% du parcours se fait de nuit). Ceux qui préfèrent le calme et la solitude optent pour un point d’accès le long du parcours, plus difficile à trouver mais encore plus authentique.

la grande odyssee savoie mont-blanc

La Grande Odyssée
Conseils Pratiques

Le Conseil !
Les partenaires de la Grande Odyssée propose des accès VIP à leurs salariés (et plus si affinités), alors faites marcher votre réseau : Allibert Trekking, EDF, Suzuki, Caisse d’Épargne, France Bleu, la Région Auvergne Rhône-Alpes ou encore les stations… vous trouverez bien un ami pour vous offrir le précieux sésame qui permet d’accéder au stand VIP aux départs/arrivées des étapes, ainsi qu’une place de parking à proximité.
.
Quand ? 11 jours de course au cours du mois de Janvier chaque année
, date à découvrir sur le site de lagrandeodyssee.
.
Comment s’y rendre ?
Le plus facile est de venir en voiture, surtout si vous souhaitez suivre plusieurs étapes de la course. Attention néanmoins si vous n’avez pas d’accès VIP, les places de parking sont prises d’assaut par le public et par les usagers du domaine skiable, surtout le week-end.
.
Hébergements :
Si comme nous, vous venez en van (ou en camping-car), nous conseillons les 2 campings ci-dessous ouverts toute l’année :
A Samoëns (prologue) : Camping Caravaneige Le Giffre – équipe accueillante, sanitaires chauffés, emplacements situés à 100 mètres de la ligne de départ – Prix ≈ 25€ avec électricité.
A Val Cenis (étape avec bivouac) : Camping Caravaneige de Lanslevillard – équipe accueillante, sanitaires chauffés, camping situé à 3 km de la ligne de départ – Prix ≈ 25€ avec électricité.
.
Préparation des étapes :

Le parcours détaillé de chaque étape n’est souvent disponible que le jour même auprès des organisateurs et offices de tourisme. Prévoyez-donc d’arriver bien à l’avance pour étudier la carte et dénicher le spot de prédilection pour voir passer les mushers en pleine nature, si vous ne souhaitez pas vous limiter aux départs/arrivées.
Pensez aux remontées mécaniques pour accéder aux cols mais attention, il faudra redescendre à pieds à la tombée de la nuit. Sinon, vous pouvez toujours vous écarter un peu de l’aire de départ en suivant les signalétiques destinées aux coureurs jusqu’à retrouver un peu de solitude…
Pour savoir où se trouvent les coureurs à tout moment, on utilise le « Suivi GPS en direct » très facilement téléchargeable depuis le site internet de la LGO (nous n’avons pas eu de problème de réseau). Et voilà, il n’y a plus qu’à attendre leur passage 😉 .
.
Matériel indispensable :
• Vêtements chauds (50% du parcours de nuit), gants, bonnet ou cagoule polaire, thermos,
• Matériel électronique : appareil photo reflex indispensable pour des photos de qualité (chiens en mouvement, luminosité faible en fin de journée…), 2 batteries pour chaque appareil (n’aiment pas le froid) et/ou powerbank de secours, un smartphone pour suivre la trace GPS des mushers en direct,
• des skis si vous voulez profiter des pistes avant le départ des courses.


 

Commentez via Facebook

messages

2 Commentaires

  • Répondre
    Bernard
    6 février 2018

    c’est vrai qu’il faut vraiment retenir les chiens lors du départ (l’ancre à neige du traîneau n’y suffit pas) tellement les chiens sont impatients de courir.

    • Répondre
      celine Auteur
      6 février 2018

      Les handlers sont là pour ça, heureusement 😉

Laisser un commentaire

CommentLuv badge