L’ours brun est-il dangereux pour le randonneur ?

Je n’ai jamais eu la chance de croiser un ours brun à l’état sauvage et pour cause, il n’en reste plus un seul dans les Alpes françaises ! Peut-être aurais-je plus de chance en allant randonner dans les Pyrénées mais là encore, le nombre d’individus est limité (24 ours en 2013) et vu la taille et la force de la bête, mieux vaut la laisser tranquille et ne pas chercher à croiser son chemin.
En attendant une éventuelle rencontre dans les parcs canadiens, un détour par le safari de Peaugres (Ardèche) permet d’approcher plusieurs ours bruns. La rencontre reste un moment très particulier et intense même s’il apparait évident que leur place n’est pas dans un parc animalier mais bel et bien à l’état sauvage.

Caractéristiques de l’ours brun :

Poids moyen : 250 kg
Longévité : 30 ans à l’état sauvage
Vitesse de course : 56 km/h
Mode de vie : omnivore, solitaire sauf en période de reproduction, cavernicole et pratiquant l’hivernation (somnolence hivernale à ne pas confondre avec l’hibernation).
Spécificité : muni de 5 griffes non rétractiles.

Quelle différence entre l’ours brun et l’ours noir ?
Le doute ne pourra avoir lieu qu’en Amérique du Nord puisque c’est le seul habitat naturel pour l’ours noir. L’ours brun, lui, vit également en Europe et en Asie.
Précisions de Daniel, qui les a approchés de près en Alaska :
L’ours noir est généralement noir !  mais ce n’est pas toujours le cas et la couleur du pelage n’est pas le critère le plus pertinent pour différencier les 2 espèces.  Le museau de l’ours noir est gris brun, sa face droite et ses oreilles plus grandes, alors que la face de l’ours brun est ronde avec de petites oreilles arrondies. De plus, l’ours brun est généralement plus gros et a une bosse de muscle entre les épaules.

A vous de jouer :  QUI est QUI ?
ours-brun-france
oursbrun-europe-3

oursbrun-europe-4ours-noir

 

 

 

Menaces sur l’ours brun :

6 des huit espèces d’ours existant sur la terre sont en voie de disparition.
Les principales causes d’extinction de l’ours sont :
– le braconnage pour la fourrure et la viande, la bile également utilisée en médecine chinoise,
– la fragmentation des forêts et la disparition de son habitat naturel.

Nombre d’individus en France : 24 (Pyrénées)
A partir de 1996, un programme de réintroduction de l’ours dans les Pyrénées est instauré, et trois ours slovènes sont relâchés : Mellba, Ziva et Pyros, qui reste le mâle dominant encore en 2014 à l’âge de 25 ans ! Cinq ours supplémentaires sont relâchés en 2006, 3 survivront.
En 2004, la mort de Canelle, abattu par un chasseur, signe la mort du dernier ours de souche pyrénéenne.

Nombre d’individus dans le Monde : 200 000 (Russie, USA, Canada, Europe)

oursbrun-europe-2

Menaces de l’ours brun sur l’homme :

Accidentologie : 63 morts entre 1900 et 2009, 6 décès depuis 30 ans au Canada.

L’ours brun, contrairement à l’ours blanc, est un animal farouche et la plupart du temps effrayé par l’homme. Les rares attaques de cet animal sur l’homme ont eu lieu lors de rencontres par surprise. La défense de son espace vital s’avèrerait être l’une des causes majeures du comportement agressif de l’ours, comportement accru en saison de reproduction ou lorsqu’une source de nourriture doit être protégée. Un ours surpris au détour d’un sentier peut se sentir menacé par cette simple présence soudaine mais en général, il a tendance à fuir. En général…

ours-brun-dessin
L’ours n’en reste pas moins un animal sauvage et mieux faut suivre quelques règles de précautions en s’aventurant sur son territoire :
Eviter la confrontation ! en faisant du bruit, en guettant les traces de passage d’un ours (empreintes, crottes, souches déchiquetées, carcasses…) et en faisant demi-tour à la découverte du moindre indice.
Marcher groupés.
Se munir d’un aérosol de gaz poivré, répulsif contre les ours (pour plus d’informations, cliquez ici).
Et si malgré tout, vous surprenez un ours sur votre chemin, l’attitude à suivre est la suivante : garder son calme (si, c’est possible!), parler à l’ours pour lui faire comprendre « moi, humain, moi, pas proie », reculer lentement sans courir (il courra toujours plus vite). S’il s’approche, se faire menaçant et utiliser le gaz poivré (attention au sens du vent!).

Classement parmi les espèces les plus dangereuses pour l’homme : non classé.
L’Institut océanographique de Monaco a mené une étude sur le nombre de décès causés chaque année par des animaux sauvages dans le Monde. L’ours (avec moins d’un décès par an) n’apparait pas dans le classement, que je ne résiste pas à vous présenter afin de mettre fin à certaines rumeurs. Et l’animal le plus dangereux pour l’homme est… le moustique, à cause des maladies mortelles qu’il transmet.

animaux-dangereux

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

2 Commentaires

  • Répondre
    16 juillet 2014

    Bonjour Céline, un article qui répond à des questions que je me posais, sur la randonnée en Amérique du nord surtout. Mais là-bas il y a aussi des ours noirs, qui sont/ont été plus souvent impliqués dans des accidents graves, je crois.
    Je ne savais pas qu’on avait le droit d’utiliser du gaz poivré contre eux, bon à savoir si le pire survenait !
    Du coup je me suis souvenue de cette vidéo vue il n’y a pas longtemps d’un ours brun en Alaska : https://www.youtube.com/watch?v=MVhrN2pI2X8
    Des animaux très très impressionnants, mais de toute évidence l’humain n’est pas au menu du jour pour eux 😉
    Anne @ CaminoNomada Articles récents…10 mots du jargon australien expliquésMy Profile

Laisser un commentaire

CommentLuv badge