Conseils pour visiter la Patagonie

Pendant 6 semaines (janvier/février 2011), j’ai parcouru les steppes de Patagonie, du Sud au Nord, entre océan pacifique, cordillère des Andes et océan atlantique. Cette région, bien plus grande que je ne l’imaginais, ne se limite pas à la Terre de Feu. Elle s’étend sur 1 140 532 km2, soit presque la moitié de la superficie totale de l’Argentine et deux fois celle de la France.
Elle est constituée de cinq provinces argentines et cinq régions chiliennes. Son économie repose sur l’élevage, le pétrole et gaz naturel, la pêche et le tourisme et c’est l’une des régions les moins habitées au monde, avec une densité de 4 habitants/km2.

Les 8 activités incontournables en PATAGONIE

1 -Toucher le bout du monde

patagonie-ushuaiaUshuaia, le nom à lui seul évoque une contrée lointaine, longtemps inexplorée et qui, bien que devenue accessible à tous, préserve son aspect sauvage et insolite. Il règne sur ce territoire le plus austral du monde un parfum d’éloignement absolu. Les îles désertes du canal de Beagle ne sont peuplées que d’oies sauvages, de cormorans et de morses endormis. Le bruit du vent recouvre celui des quelques activités humaines. Peu de visiteurs auront la chance de poursuivre leur route vers l’Antarctique, seulement à mille kilomètres d’Ushuaia, mais tous en auront l’envie, comme attirés par ce bout du monde glacière.

2-Traverser le Détroit de Magellan

patagonie-detroit-magellanSitué au Chili, le détroit de Magellan sépare la Terre de Feu du continent Américain. Situation géographique insolite, l’Argentine est séparée en deux par le Chili. Impossible en effet d’atteindre Ushuaia sans traverser le territoire chilien. Heureusement, pas besoin de visa pour entrer dans ces pays et l’on peut passer de l’un à l’autre à volonté, ce qui est bien confortable quand on a pour projet de remonter la Cordillère des Andes.
Les manifestants chiliens profitent de la position stratégique de ce détroit par lequel transitent de nombreux touristes et marchandises et il est souvent la cible des grévistes, paralysant ainsi la région chilienne de Magallanes et le transit vers la pointe australe argentine.
Pour les européens, Magellan rime avec grandes découvertes, expédition et aventure. Traverser ce détroit est comme un hommage respectueux à ce premier tour du mond’iste.

3-Partir en trek dans le Parc National Torres del Paine

patagonie-torres-del-painePlus de 2 400 km2 de nature sauvage sans véhicule ni commerce, sans eau courante ni électricité. Partir en trek dans le parc Torres del Paine est un retour aux sources, où seules la beauté des lieux et la force des éléments éveillent les sens. Les pas se font sur des sentiers, entre pics rocheux, lacs, forêts et glaciers. Le territoire austral chilien est constitué de centaines de petites îles, balayées par les courants froids de l’océan pacifique et par des vents violents. Bien que situées au niveau de la mer, de nombreux glaciers s’y forment, paysages plutôt surprenants pour les français habitués à ne pouvoir approcher les glaciers qu’à partir de 3 000 mètres d’altitude.
Le climat peut varier soudainement et une journée dans le parc est souvent accompagnée de soleil, de chaleur, de pluie et de froid. Le seul élément constant est le vent, toujours fidèle et parfois affolant. Les étapes nécessitent de 4h à 8h de marche et bien que la majorité des randonneurs effectuent le même itinéraire, les possibilités restent diverses et les sentiers peu encombrés.
Les campamientos sont sommaires mais permettent de planter la tente sur un terrain plat et abrité et de partager ses émotions autour d’un plat lyophilisé. Celui du Glacier Grey et de Las Carteras sont incontournables : le premier pour la nuit au bord du glacier, le second pour son isolement total.

  Plus d’information dans l’article Patagonie, un paradis nommé Pehoe.

4-Marcher sur le glacier Perito Moreno

patagonie-glacier-perito-morenoConfidences de globe-trotters, voisins de table à El Calafate, à la veille de mon expédition vers le fameux glacier : « Le glacier Perito Moreno, pas pour nous. C’est une arnaque à touriste et des glaciers, on en a déjà vu pas mal ! ». Me voilà prévenue. Mais comme je ne conçois pas un voyage en Patagonie sans passer par Ushuaia, je ne le conçois pas non plus sans approcher le Perito Moreno. Bien m’en a pris…
Le Perito Moreno fait partie de la 3ème surface glaciaire au Monde, après l’Antarctique et le Groenland. Il est l’un des nombreux glaciers du Parc de los Glaciares et le plus visité d’Argentine. Le front du glacier fait approximativement 5 000 mètres de long, la hauteur de glace est de 170 mètres, dont 74 mètres émergés. D’une surface de 280 km2, il avance d’environ deux mètres par jour et son épaisseur peut atteindre 700 mètres. Mais ces chiffres ne sont qu’une mise en bouche face à l’émerveillement suscité quand on s’en approche, gigantesque mur duquel se détachent d’immenses blocs de glace. Une exploration plus intime s’impose. Chaussé de crampons, le visiteur peut s’aventurer, tel un pingouin, dans les entrailles du glacier, parmi les crevasses et les grottes, dans un monde surréaliste et d’une immense beauté.

5-Randonner autour du Cerro Fitz Roy

patagonie-fitz-roy350 habitants, 450 mètres d’altitude, le village d’El Chaltén doit sa renommée aux sommets qui l’entourent, buts et rêves de nombreux grimpeurs.
La première ascension du Fitz Roy fut réalisée par 2 français en 1952. Plus haute montagne de Patagonie (3405m), elle est enneigée toute l’année et souvent cachée par les nuages, d’où le nom que lui ont attribué les indiens telhueches : El Chaltén (la montagne qui fume).
Le Cerro Torre (3102m) est, lui, connu lui pour la difficulté technique de son ascension. Même si leur escalade est réservée aux grimpeurs aguerris et préparés, plusieurs sentiers de randonnée permettent de s’en approcher et de les contempler. Ici encore, c’est le caractère sauvage et vierge qui séduit et qui perdure, malgré l’accroissement du nombre de visiteurs.
Confidences d’un gardien du parc Los Glaciaires, devant mes doutes à préserver cet espace naturel : «Nous sommes conscients du risque que nous prenons en ouvrant ces espaces vierges à tous, malgré les nombreuses actions de sensibilisation que nous faisons et notre surveillance quotidienne. Nous ne pouvons pas être derrière chaque randonneur, ni être certains qu’aucun d’entre eux n’abandonne ses détritus dans la nature ou ne lave ses gamelles dans les ruisseaux… Mais cet espace, qui vous semble immense et unique au monde, ne représente qu’une infime partie de notre territoire. Nous surveillons de nombreux paramètres au quotidien pour étudier l’impact du tourisme et s’il s’avère néfaste, nous fermerons l’accès, le temps que la nature retrouve son équilibre.»

6-Plonger avec les éléphants de mer à la Péninsule Valdés

patagonie-valdesChangement de décor sur cette péninsule patagonne, située sur la côte atlantique de l’Argentine. Le vent reste présent mais les glaciers ont disparu et il y fait chaud. Puerto Madryn ressemble à n’importe quelle autre ville balnéaire, si ce n’est que l’on y croise des lions de mer en se promenant sur la jetée.
Une grande partie de la faune patagonne vit sur la péninsule de Valdès, dans un décor de fossiles, falaises de sable et eaux cristallines : lions et éléphants de mer, pingouins de Magellan, guanacos, zorros (renards gris), tatous… C’est également un lieu privilégié d’observation des baleines entre septembre et novembre.
Les eaux transparentes du Golfo Nuevo sont idéales pour la plongée. Passer une nuit à Punta Pirámides, seul village de la péninsule, et s’offrir une immersion avec les otaries et lions de mer, est un moment privilégié à ne pas rater, malgré une eau qui ne dépasse pas 18°C en été.
200km plus au Sud, à Punta Tombo (réserve depuis 1982), vit l’une des principales colonies continentales de manchot de Magellan. La pente douce de ces plages, facilite beaucoup le déplacement terrestre des oiseaux, qui plusieurs fois par jour effectuent le trajet entre leur nid et la mer pour s’y alimenter. Les manchots, bien que mis en alerte par la présence humaine restent maîtres des lieux.

7-Partir à la recherche de Bambi dans la forêt d’arrayans

patagonie-foret-arrayanesLa rumeur affirme que c’est dans le parc national Los Arrayanes, à proximité de Villa Angostura, que Walt Disney trouva l’inspiration pour les décors de son dessin animé Bambi. Il est vrai qu’une promenade dans le parc offre un air de «déjà vu», forêt d’arbres colorés, joyeux et insolites. Chaque arbre est unique, les troncs et les branches rougeâtres se tordant à leur bon vouloir vers la lumière, s’enchevêtrant parfois pour ne former plus qu’un. Pas de Bambi à l’horizon mais une ambiance très particulière à découvrir.
On y arrive par el camino de los 7 lagos, qui relie la ville de San Martin de Los Andes à celle de Villa Angostura. 110 km de route proposant des panoramas remarquables sur les plus beaux lacs de Patagonie.
Le parcours se prolonge ensuite jusque la ville de San Carlos de Bariloche pour compléter ce break enchanteur dans une région surnommée la « Suisse Argentine », réputée pour ses paysages de lacs et de montagnes, ses chocolats et ses concours de pêche.

8-Déguster la parilla de temps en temps et le mate à tout moment

patagonie-parillaL’Argentine est le plus grand mangeur de viande au monde. Les familles ou les amis se réunissent régulièrement autour de la parilla, immense feu de braise sur laquelle sont placées les pièces de viande entières pendant 2 à 3 heures. Le maître de cérémonie est responsable de la cuisson et respecté pour son savoir-faire. La viande est souvent bien cuite mais tendre et délicieuse. La spécialité patagonne est l’agneau à la parilla.
Quand au mate, boisson chaude au goût amer, c’est un moment de partage que l’on ne peut pas refuser. Très ritualisée, la cérémonie du mate commence dès sa préparation. Là encore, une personne est chargée de le préparer pour l’ensemble des convives, de le goûter et de le servir. On le boit dans une calebasse, à l’aide d’une bombilla dotée d’un filtre. On en trouve de toutes les sortes dans les magasins, et on en boit toute la journée.

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

13 Commentaires

  • Répondre
    3 juillet 2013

    Salut Miss,

    La Patagonie ça me fait vraiment envie, je reviendrai sûrement vers toi pour te demander conseils ;). Tu fais de très belles photos.
    A bientôt
    Julien
    Julien Articles récents…Hébergement : où dormir pendant un tour du monde?My Profile

  • Répondre
    16 août 2013

    Salut Céline !
    On vient d’arriver au Chili (Atacama) et on se dirige vers la Patagonie. Je pense que l’on va pouvoir suivre 6 de tes recommandations, mais il nous faudrait quelques précisions.
    1. As-tu fait le trek de Torres del Paine seule ou avec un guide? où as-tu dormi les différents jours?
    2. idem pour le Fitz Roy, l’ascension peut se faire en une journée?
    Et sinon plus généralement pourrais-tu partager l’itinéraire que tu as fait? Cela serait une très bonne source d’inspiration pour débuter !

    Merci d’avance et bravo pour l’avancée de ton blog !

    Chloé et Murvin
    Chloé & Murvin Articles récents…Pérou – De la Cordillère Blanche aux lignes de NazcaMy Profile

    • Répondre
      celine Auteur
      7 septembre 2013

      Désolé pour le retard de cette réponse mais je reviens tout juste du Ladakh, où je n’avais aucun moyen de communication virtuelle !
      1-Le trek à Torres del Paine ne nécessite pas d’être accompagné d’un guide. Les itinéraires sont très bien indiqués et la plupart des trekkers suivent le même chemin. Un plan indiquant les différents campements (internet, OT, entrée du parc) suffit, et bien-sûr l’équipement nécessaire au trek si vous optez pour le camping, ce qui fut mon cas (tente, matelas, sac de couchage très chaud, réchaud…). Possibilité de louer ce matériel à Puerto Natales.
      Itinéraire perso sur 6 jours : campements Las Torres, Los Cuernos, Los Italianos, Glacier Grey et Las Carteras.
      2-L’ascension du Fitz-Roy est réservée aux grimpeurs chevronnés. Pour les autres, la randonnée est possible jusqu’au “Lago de los Tres”, aux pieds du Fitz-Roy. Elle peut se faire dans la journée depuis El Chalten, mais le mieux est de prévoir une nuit sous tente un peu plus bas dans la vallée.
      Bonne route.

  • Répondre
    Laura
    29 mars 2016

    Salut !
    Je pars en Argentine dans quelques jours en sac à dos et j’hésite à m’aventurer en Patagonie faute d’équipement… est-ce qu’il y fait très froid? quels types de vêtements sont nécessaires?
    Merci de ton aide!

    • Répondre
      celine Auteur
      29 mars 2016

      Bonjour Laura,
      La Patagonie vaut vraiment le détour et je ne peux que te conseiller de prévoir d’y passer un peu de temps. Pour la Patagonie du Nord (Bariloche, Péninsule Valdés), pas de problème, le climat est doux en avril. Je pense que, bien équipé (blouson chaud, collant et coupe-vent), tu peux t’aventurer jusqu’au Periot Moreno (El Calafate) sans trop de risque.
      Par contre, pour randonner au Parc Torres del Paine ou sur la Terre de Feu (Ushuaïa), il faut privilégier l’été (décembre à février).
      Bon voyage ! J’espère que tu nous feras profiter de tes impressions à ton retour 😉

  • Répondre
    Morgane
    16 décembre 2016

    Salut ! Ton site fais rêver… surtout concernant ton voyage en Patagonie pour moi

    D’ailleurs je compte aller en Argentine en novembre 2017 et du coup je commence à me renseigner un peu … je sais déjà le plus gros : voyage de 3 semaines avec un passage dans la capitale, visite de la Patagonie et un passage sur la terre de feu.

    Aurai tu quelque conseil à me donner ? Par exemple le plus simple pour faire Buenos Aires jusqu’en Patagonie ? Et au niveau logement comment à tu fais ? Mon ami est pas chaud pour prendre une tente … donc un conseil ?

    Voilà je suis preneuse de tout tes conseil, tu à l’air d’être une habitué et personnellement c’est mon premier voyage !

    J’attend ta réponse avec impatience, bonne journée

    • Répondre
      celine Auteur
      16 décembre 2016

      Bonjour Morgane,
      Joli choix de destination pour un 1er voyage !
      Le plus simple pour rejoindre la Patagonie depuis BA (pour des vacances de 3 semaines), est l’avion jusque Ushuaïa. Si tu prends un vol international avec Aerolineas Argentinas, tu peux avoir le vol interne à très bas prix. Tu peux par exemple prendre l’avion jusque Ushuaïa et ensuite remonter la Patagonie avec les nombreuses lignes de bus (très confortable), vers Punta Arenas, Puerto Natales (Torres del Paine), El Calafate (Perito Moreno), El Chalten et Bariloche (puis retour à BA en avion). En 3 semaines, cela risque d’être un peu rapide, à toi de regarder les destinations qui te tiennent à coeur.
      Pour le logement, c’est très simple. Il y a de nombreuses auberges partout en Patagonie. Tu peux réserver par internet quelques jours avant par sécurité mais on trouve toujours de la place. Si vous aimez la rando, il faut absolument aller au parc Torres del Paine. Il y a une auberge dans le parc (à réserver) ou des campings (possibilité de louer une tente et tout le matos à Puerto Natales). Bon voyage !

      • Répondre
        Morgane
        22 décembre 2016

        Merci pour les info,

        Je pense que je ferais comme tu a dis, Buenos Aires – ushuaia puis on remontras.

        Effectivement j’ai peur que le car se soit trop long … peut être une location de voiture ?

        Tu me dirais qu’il faut combien de temps pour visiter la péninsule ?

        • Répondre
          22 décembre 2016

          1 journée pour faire le tour de la péninsule Valdés, 2 jours pour aller jusqu’à Punta Tombo voir les colonies de manchots.
          3 à 4 jours si tu veux profiter de la nature, tenter de plonger avec les lions de mer ou voir des baleines…
          Globetrekkeuse Articles récents…Berlin insolite, 10 coups de cœur d’une expatriée charmée !My Profile

          • Morgane
            22 décembre 2016

            Merci pour les réponses, je pense qu’on y restera 4 jours.
            Un conseil pour l’hébergement vers la péninsule Valdes ?

  • Répondre
    Marie
    27 octobre 2017

    Ce site est vraiment intéressant Céline. Je viens de le parcourir. Quelle belle vie d’aventures! …Que de conseils …J’ y reviendrai.

    • Répondre
      celine Auteur
      28 octobre 2017

      Merci Marie.
      Au plaisir de lire tes commentaires.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge