Produits de soin : si on se mettait au naturel !

Produits de soin conventionnels : que contiennent-ils ?

Vous avez déjà essayé de déchiffrer l’étiquette de vos gels douche, crèmes de soin ou autres cosmétiques ? Kesako ? A croire que l’on essaie de nous cacher la réelle composition de tous ses produits de soin en utilisant des noms barbares et des listes à n’en plus finir… alors que les produits de soin, qu’ils soient naturels ou conventionnels, ne sont finalement constitués que d’eau, d’huile et d’émulsifiants.

Alors, quelle différence entre produits de soin naturels et produits de soin conventionnels  ?
la qualité et la quantité des ingrédients !!

CosmetiquesComparatifBoutique

Si l’on s’attarde un peu sur les étiquettes des produits de soin conventionnels, on découvre en fait des produits issus de la chimie, synthétiques et pas toujours inoffensifs :
• des huiles minérales issues de l’industrie du pétrole,
• des parfums synthétiques potentiellement allergisant,
• des silicones qui mettent des centaines d’années à se détériorer dans l’environnement,
• des conservateurs,

Et parce qu’ils peuvent être mauvais pour l’environnement et pour la santé, certains ingrédients des produits de soin conventionnels sont à bannir.

Produits de soin conventionnels : les ingrédients à éviter.

Je simplifie ici l’analyse des ingrédients permettant de fabriquer des produits de soin conventionnels afin que chacun puisse s’y retrouver et déchiffrer rapidement ses propres étiquettes de cosmétiques, que ce soit du gel douche, du shampoing, des crèmes ou encore du maquillage…

Liste des ingrédients à éviter
dangereux pour la santé et/ou l’environnement

 • Huiles minérales : ce sont des corps gras inertes pour la peau, qui permettent l’hydratation de celle-ci en formant un film empêchant l’eau de s’évaporer. Issues de l’industrie pétrochimique, elles ont malheureusement un bilan écologique catastrophique.
Exemple : 
Paraffinum liquidum, Petrolatum, Mineral Oil, Cera microcristallina, …

Silicones : utilisés pour rendre les produits de soin plus doux et glissants, les silicones n’ont aucune propriété bénéfique pour la peau et mettent des centaines d’années à se dégrader. Pas top quand on sait qu’il y en a souvent dans les gels douche et shampoings qui retourneront plus ou moins directement dans l’environnement.
Exemple : presque tout ce qui finit en -one, ou en -ane, Dimethicone, Hexosilexane,…

• Polymères : utilisés pour apporter douceur aux cosmétiques, ils ne sont pas dangereux en soi mais néfastes pour la planète. Non seulement ils ne sont pas biodégradables, mais ils sont fabriqués à partir d’oxyde d’éthylène, un gaz très réactif, toxique, cancérigène et mutagène, et peuvent être contaminés par un de ses dérivés, le dioxane, également soupçonné d’être cancérigène.
Exemples : les grosses lettres PEG, PPG, les noms contenant le suffixe -eth (Arachideth, Beheneth, Cetheth,  Laneth,…), le suffixe -oxynol (butoxynol, octoxynol,…) ou encore le préfixe hydroxyethyl-, cellulose, crosspolymer…

Parabène : conservateur peu cher et simple d’utilisation, suspecté d’être cancérigène.
EDTA : conservateur très polluant et toxique.
Formaldéhyde : conservateur allergène et cancérigène pouvant être généré par d’autres ingrédients (Quaternium, DMDM Hydantoin, Chlorphenesin, Diazolidinyl uurea, Methylisothiazolinone ...)

Parfums synthétiques : potentiellement allergisant.

VIDEO : les astuces de Julien pour déchiffrer les étiquettes de vos produits de soin.

Produits de soin conventionnels : tests.

NB : les ingrédients sont toujours classés par ordre décroissant selon leur proportion dans le produit (obligation réglementaire). L’analyse ci-dessous ne prend en compte que les 20 ingrédients les plus importants dans chaque produit. Les ingrédients ayant un impact négatif sur la santé et/ou sur l’environnement sont indiqués en rouge.

TEST #1 – Crème de jour L’OREAL Revitalift

Je l’avoue. J’étais très satisfaite de cette crème jusqu’à ce que j’analyse sa composition… j’osais espérer qu’elle passerait les tests avec brio ! Mais, il a vite fallu me rendre à l’évidence, rien que la liste des ingrédients et leur nom barbare fait peur. L’analyse confirme mon sentiment : peut mieux faire !

Aqua / Water
Cyclohexasiloxane  🙁  (huile de silicone)
Glycerin
Paraffinum Liquidum / Mineral Oil   🙁
Myristyl Myristate
Butyrosperum Parkii Butter / Shea Butter
Stearic Acid
Palmitic Acid
PEG-100 Stearate
Cera Alba / Beeswax
Glyceryl Stearate
PEG-20 Stearate
Stearyl Alcohol
Glycine Soja Protein / Soybean Protein
Triethanolamine  🙁
Isohexadecane  🙁
Salicyloyl Phytosphingosine
Drometrizole Trisiloxane  🙁
Phenyl Ethyl Alcohol
Disodium EDTA

TEST #2 – Gel Douche Ushuaïa Vanille

« Depuis des millénaires, les Vahinés prennent soin de leur peau grâce à des secrets de beauté
transmis de génération en génération..

blablabla… pas si naturel que ça le gel douche Ushuaïa !

Aqua
Sodium laureth sulfate  🙁
Glycerin
Glycol Distearate
Coco Betaine
Sodium chloride
Cocamidemea
Hexyleneglycol
Linalool
Mathylparaben  🙁
Sodium Methylparaben  🙁
Vanilia planifolia
DMDM hydantoin  🙁
Dissodium cocamphodiacetate
Dissodium EDTA  🙁
Acrylates/C10-30 crosspolymer  🙁
Hexyl Cinnamal
Polyquaternium-7  🙁
Benzyl Salicylate
Benzyl Benzoate

Si vous aussi, vous souhaitez décoder les étiquettes de vos produits de soin, je vous conseille le site laveritesurlescosmetiques (Onglet Recherche INCI).

Produits de soin naturels : comment les fabriquer ?

Lorsque l’on décide d’abandonner les produits de soin conventionnels, on a le choix entre choisir les produits de soin « bio » ou fabriquer soi-même ses produits pour être sûr des ingrédients qu’ils contiennent !
Je pense tester les deux options dans les prochains mois jusqu’à trouver des produits efficaces et 100% écolo… ci-dessous mon premier essai : le baume à lèvres écolo de Globetrekkeuse 😉

Recette de Baume à Lèvres

Il n’est pas nécessaire d’utiliser 2 huiles différentes mais comme j’adore l’odeur d’amande de la prune,
je ne peux pas m’empêcher d’en mettre à toutes les sauces…

Pour 10 ml de baume
5 g de beurre d’amande
3 g d’huile d’abricot
2 g d’huile de prune
2g de cire d’abeille

Optionnel :
2 gouttes d’huile de germe de blé ou de vitamine E
2-3 gouttes d’HE
1 pointe de pigment naturel (ocre…)

Peser minutieusement les ingrédients
Mélanger le beurre d’amande, les huiles d’abricot/prune et la cire
Faire fondre au bain-marie
Ajoutez éventuellement le germe de blé, vitamine, HE et pigment
Versez le tout dans un petit pot
Laissez refroidir

produits de soin baume-1
produits de soin baume-2
produits de soin baume-3
Et voilà, c’est aussi facile que ça et naturel !

Un grand merci à Minh Thao pour ses précieux conseils et à tous les participants à cet atelier pour leur bonne humeur.

GESTE ECOCITOYEN – SEMAINE 11
Utiliser des produits de soin naturel
Relevez vous aussi le défi un geste écocitoyen par semaine : cap ou par cap ?

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

Fin des commentaires.