Randonnée automnale dans le Beaufortain

Nichée au-dessus d’Albertville, entre Val d’Arly et Vanoise, « la dernière vallée heureuse des Alpes » est le 2ème nom du massif du Beaufortain. Surtout connue des gastronomes pour son fromage «Beaufort», issu d’une agriculture ancestrale, et des sportifs pour son sommet La Pierra Menta (2714m) où se déroule chaque printemps une des courses de ski alpinisme les plus prestigieuses du monde, la région abrite de nombreuses curiosités naturelles qui s’offrent au randonneur à chaque détour de sentier.

Caractéristiques de la randonnée

Difficulté : 3/5
Durée : 2 jours (J1 : 4h – J2 : 7h)
Nuit en refuge :
refuge de La Coire (2059m)
Distance : 24 km  (en boucle)
Dénivelé : + 1 100 m / – 1400 m
Carte IGN : 3532OT (Massif du Beaufortain) 1/25000ème
Saison privilégiée : de Mai à Octobre
L’itinéraire décrit peut également être effectué en raquettes à neige en hiver.
Départ : Pont de Lanches (1480m), situé 2km après le parking du téléski de la Chavonne, sur la D218 depuis Granier
Randonnée de 2 jours avec nuit en refuge, idéale pour découvrir le montagne en toute tranquilité. 

Randonnée dans le Beaufortain, pas à pas :

JOUR #1
Une fois n’est pas coutume, nous partons randonner en groupe… et c’est Pierre qui sera notre guide. Rendez-vous donc à 12h sur le parking pour faire connaissance avec les co-chemins, autour du pique-nique.
Le groupe reflète la diversité à tout point de vue : hommes et femmes, de 30 à 60 ans, de métiers et régions d’origine divers, et avec une expérience différente de la montagne : certains sont des montagnards aguerris tandis que d’autres testeront à cette occasion leur première nuit en refuge.

Cette diversité sera un point fort de ces 2 jours, permettant l’entraide et le partage tout au long du chemin.
L’ambiance est joyeuse malgré les efforts et les aléas et nous sommes unis par la passion de la montagne que nous regardons avec des yeux d’enfants admiratifs.

L’itinéraire débute donc au Pont des Lanches, en direction du refuge de La Coire. La pente est douce sur les premiers kilomètres. Le sentier (Tour du Beaufortain) remonte le torrent Le Cormet d’Arêches jusque Laval (quelques chalets typiques et un monument de la résistance), et monte plus raide ensuite vers la Chapelle Saint-Guérin (1930m), que l’on atteint après 2 heures de marche et une jolie cascade.
On profite de la pause (plus ou moins longue en fonction du rythme de marche de chacun !) pour admirer le panorama tapissé de couleurs automnales, paysage à la fois surréaliste et romantique. Les forêts orangées viennent fondre sur le gris rocailleux et parfois même sur les sommets enneigés. Si la neige est tombée le week-end précédent notre escapade, le soleil est de retour pour nous et c’est en T-shirt que certains finissent l’ascension jusqu’au refuge de La Coire (2059m) !

randonnee-Beaufortain-saint-guerinCeux qui ont encore de l’énergie ont la possibilité de monter ensuite jusqu’à la Croix du Berger qui semble veiller sur le refuge, une centaine de mètres plus haut. Malgré un ciel nuageux, la vue s’étend quasiment à 360° sur le Mont Pourri, la Vanoise, la Lauzière et les Aravis.

randonnee-beaufortain-croix-berger

Le refuge de La Coire présente de nombreux avantages. Il est tout d’abord accessible à tous et un point de départ pour de nombreuses randonnées dans le Beaufortain et plus largement en Tarentaise. Ouvert toute l’année, beaucoup de mode y transite l’été pour y dormir mais aussi pour déjeuner ou boire un coup. Il retrouve sa tranquillité en automne, saison durant laquelle il n’est plus gardé et devient l’abri douillet de chaque randonneur y séjournant. Le refuge dispose de 14 lits, à réserver par téléphone avant de venir, et la nuitée coûte 10 euros. Attention néanmoins, certains randonneurs y viennent sans réserver et on peut vite se retrouver au-delà de sa capacité… Pour nous, pas de problème, seuls 2 autres randonneurs nous rejoindront et nous serons plus qu’à l’aise dans notre petit abri. Le bois est prêt et il n’y a plus qu’à allumer le poêle qui chauffe très vite la pièce. Eau potable à volonté, casseroles et couverts à disposition, des couvertures également mais je conseille de prendre son propre sac de couchage car le dortoir n’est pas chauffé, lui!
La nuit en refuge est l’occasion de faire plus ample connaissance autour d’un bon feu mais également de s’offrir une randonnée nocturne sous la pleine lune et un ciel étoilé (La Grande Ourse, l’étoile polaire et Cassiopée n’ont plus de secret pour moi…) ainsi qu’un lever du soleil à couper le souffle.

randonnee-beaufortain-la-coire

randonnee-beaufortain-nuitrandonnee-beaufortain-refuge-lacoire

JOUR #2
Après une nuit paisible (malgré quelques ronfleurs…) et un petit-déjeuner au lever du soleil, nous repartons sur le chemin en direction de la Croix du Berger (certains y seront montés 3 fois en moins de 24h !) puis du Col du Coin (2398m).
La journée s’annonce belle et remplie de lieux enchanteurs : Pierra Menta, Lac d’Amour… Nous atteignons le Col du Coin en 1h30, et surprise, la neige est encore bien là, rendant impraticable l’itinéraire initialement prévu pour redescendre vers le Lac d’Amour !
On parlemente au sommet, on identifie les différentes options possibles et le verdict tombe : adieu Lac d’Amour et Pierra Menta, nous vous admirons mais ne vous approcherons pas davantage cette fois-ci… nous rebroussons chemin vers le Plan de la Marmotte, ce qui nous permet tout de même de réaliser l’ascension du Mont-Coin (2539m).

randonnee-beaufortain-col-coin
randonnee-beaufortain-mont-coinNous redescendons ensuite entre sentiers, pierriers et alpages vers les Avals puis le lac des Fées (1896m), lieu idéal pour la pause pique-nique, 1h30 après avoir quitté le Mont Coin.
randonnee-beaufortain-lac-des-feesLe retour se fait par le Tour du Beaufortain jusqu’au Cormet d’Arêches et refuge de La Coire, puis redescente le long du torrent d’Arêches jusqu’au parking (2h30 de marche depuis le lac des Fées).

Témoignages :

Céline : « Randonnée très réussie, des vues panoramiques grandioses, des couleurs automnales imprévisibles, un chemin varié (sommet, lac, pierres, neve…), une bonne ambiance et pour couronner le tout un lever du soleil à couper le souffle! A refaire en raquettes dans quelques semaines… »

Blog Trotteuses : « Belle découverte des paysages du Massif du Beaufortain que la saison automnale a sublimé. Un grand merci à notre sympathique guide Pierre pour l’organisation. Notre baptême en refuge restera un beau souvenir. »

Pierre (guide) : « Groupe au top, on y retourne cet hiver quand vous voulez pour le Lac d’Amour »

 

Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge