Randonnée en Cappadoce : 6 jours pas à pas sur les sentiers Anatoliens

Après avoir pris de la hauteur au cours d’un féérique vol en montgolfière au-dessus des cheminées de fées,  nous avons retrouvé le sol anatolien pour découvrir les plaisirs de la randonnée en Cappadoce.
Cette vaste région est probablement la plus mystérieuse de Turquie. On y découvre des vallées façonnées depuis des millions d’années par les éléments (laves volcaniques, eau, vent…), bordées de cheminées de fées et abritant des villes souterraines aux habitations troglodytes variées, témoins des civilisations passées.
Le randonneur appréciera se perdre dans cet espace où personne ne semble plus s’aventurer, le photographe rapportera à coup sûr des clichés uniques.

randonnee en cappadoce photographe

Pour débuter la randonnée en Cappadoce, le point névralgique est Gorëme, d’où partent la plupart des vallées à découvrir et reliant les autres villages. Et ensuite ? Pas facile de trouver son chemin parmi les différents sentiers, parfois souterrains, et de ne pas manquer les poins d’intérêt (pigeonniers, habitations et églises troglodytes…) si vous n’avez pas de guide local pour vous orienter. Les cartes sont rares et imprécises.
J’ai eu la chance de découvrir la randonnée en Cappadoce avec un guide de l’agence Turcap, un confort appréciable dans une région née il y a 60 millions d’années !
Pour ceux qui veulent néanmoins tenter la randonnée en Cappadoce en autonomie, je vous propose quelques itinéraires à découvrir.

Itinéraire 1 : de Mustafapasa à la Citadelle d’Ortahisar
Itinéraire 2 : entre cheminées de fées et villages troglodytes (sommet de Bozdag, Zelve et Cavuçin)
Itinéraire 3 : au cœur des Vallées rouge et rose
Itinéraire 4 : de Ortahisar à Gorëme
Itinéraire 5 : Vallée d’Amour et Citadelle d’Uchisar


Randonnée en Cappadoce
Itinéraire 1 : de Mustafapasa à la Citadelle d’Ortahisar


Jour 1, Cappadoce, nous voilà !
Nuit féérique à Mustafapasa

La meilleure saison pour visiter la Cappadoce  s’étend de mai à octobre, pour éviter le froid. La Cappadoce est en effet située sur des hauts plateaux à plus de 1000 mètres d’altitude et les hivers sont rigoureux. Fin Octobre, nous avons encore pu profiter de très belles journées.
La région dispose de 2 aéroports mais les liaisons entre Istanbul et Kayseri semblent plus régulières. Des navettes relient la gare routière de Kayseri à Gorëme, mais le plus simple, surtout si vous ne logez pas à Gorëme, est de se renseigner auprès de l’hôtel qui assure la plupart du temps le transfert (≈ 7€ par personne pour 1h de trajet).

Grâce aux conseils avisés de notre guide, nous avons passé une première nuit féérique en Cappadoce, dans le vieux village grec de Mustafapasa, beaucoup moins fréquenté que Gorëme. La région est renommée pour ses hôtels troglodytes et nous allons en découvrir plusieurs au cours de notre séjour, aux charmes variés.
Le Jerveni Cave Hotel est celui qui nous a le plus séduit, parce que c’était le premier… mais surtout parce que nous avons dormi dans l’une des plus belles chambres de l’hôtel (une fois n’est pas coutume 😉 ). C’est en fait une grande grotte aux allures de caserne d’Ali Baba, scellée par une grosse pierre de 400 kg servant de porte contre l’envahisseur (heureusement plus maintenant), mais avec tout le confort moderne (chauffage, wifi et baignoire spa).


Jerveni Cave Hotel
www.jervenicavehotel.com
à partir de 50 euros
info@jervenicavehotel.com
+90 533 573 7726
Nous avons aimé  :
l’accueil chaleureux et la chambre DRENOVENI, aux allures de caserne d’Ali Baba

randonnee en cappadoce hotel jerveni


Jour 2, Randonnée en Cappadoce
Vallées de Gomeda et Uzengi

Distance : 15 km
Dénivelé : 100 mètres
Durée : 1 journée (≈ 5 heures de marche)

Cette première journée de randonnée en Cappadoce commence par la visite du village de Mustafapasa.
Autrefois prospère et nommé Sinassos,
le village était exclusivement peuplé de Grecs orthodoxes jusqu’en 1924. Ces derniers furent alors contraints de quitter leurs belles résidences lors de l’échange obligatoire des populations entre la Grèce et la Turquie acté par le Traité de Lausanne à la fin de la Première Guerre Mondiale. Cet échange est l’un des déracinements les plus tragiques de l’histoire du peuple grec.
Deux églises et quelques résidences témoignent du passé grec et prospère du village mais ce sont surtout ses hôtels de charme (loin de la foule de Gorëme) qui attirent aujourd’hui les touristes. Lors de notre passage, le village était néanmoins quasi désert…

A 2 km au Sud Ouest du village, (voir plan), nous rejoignons l’entrée de la vallée de Gomeda.

randonnee en cappadoce itineraire uzengi
Nous découvrons un territoire rocheux, terre d’accueil d’une vingtaine de civilisations ayant su profiter de cet environnement, au premier abord hostile, avec ses pics et pointes qu’il faut sans cesse contourner.  Dans ces roches, ont été construits des villages entiers et des canaux d’irrigation perfectionnés permettant d’alimenter la population et d’irriguer les jardins. Il reste de nombreuses traces de ces habitations troglodytes ainsi que des structures toute particulières taillées dans la pierre depuis le 18ème siècle des pigeonniers.
Ces demeures de pigeons, construites dans la roche sur plusieurs étages, ont longtemps fait la richesse de la région : les oiseaux et les œufs servant de nourriture aux populations locales, la fiente servant d’engrais pour les champs de toute la Turquie. Beaucoup de pigeonniers sont encore en service aujourd’hui, on les reconnait au fait que leurs accès soient fermés.

randonnee en cappadoce pigeonnier godemaLe sentier traverse aussi des champs sauvages, véritables petits jardins d’Eden où poussent différents arbres fruitiers et des vignes… source d’énergie bienvenue pour les randonneurs 😉
Nous débouchons sur une falaise recouverte de niches et cavités variées, dans lesquelles nous découvrons des salles préservées, des pigeonniers encore en bon état bien qu’abandonnés… terrain d’aventure infini pour les amateurs de cache-cache en pleine nature !

randonnee en cappadoce pigeonnier

Entre les vallées de Gomeda et de Uzengi, se trouve une aire de pique-nique assez folklorique située entre plusieurs pigeonniers. Des tables sont à disposition et il est possible d’y allumer un feu, ce que nous ne manquons pas de faire pour griller nos saucisses turques. Cela demande un peu d’organisation mais c’est vraiment beaucoup plus sympa que d’engloutir un sandwich en quelques minutes… (merci à notre guide pour ce barbecue improbable).

randonnee en cappadoce piquenique godema

randonnee en cappadoce barbecue godema

Notre chemin nous mène ensuite dans la vallée de Uzengi, nom de la rivière que nous longeons et d’où jaillissent des sources d’eau pétillantes censée faciliter la digestion. On remplit bien évidemment nos bouteilles !
Tunnels dans la roche, pigeonniers, jardins et vignobles, la randonnée offre un paysage fantastique.
En nous dirigeant vers la vallée de Pancarlik, nous découvrons les églises de Kepez, sculptées dans la falaise ou au cœur même des cônes de tuf, lieux de culte ravagés par le temps et les éléments,
fragiles témoins d’une civilisation passée.
A l’abri du vent et de la lumière, certains motifs colorés apparaissent encore… mais pour combien de temps ? Aussi beau et émouvant soit-il, ce site, non protégé, finira bientôt comme un château de sable après la vague…

randonnee en cappadoce eglise uzengi

Un peu plus loin, un panneau criblé de balles annonce l’église de Pancarlik, dédiée à Saint-Théodore. Un gardien nous accueille avec un large sourire, à priori peu sollicité en cette période automnale (entrée ≈ 1€).
L’église de Pancarlik est également creusée dans une grosse cheminée de fée isolée mais mieux préservée que celles de Kepez. Son plafond est recouvert de fresques colorées, à dominante rouge et vert, datant du 11ème siècle.

randonnee en cappadoce eglise pancarlik

Émerveillés par cette première journée de randonnée en Cappadoce, nous atteignons le village de Ortahisar, dominé par un énorme piton de tuf volcanique, imposante citadelle criblée de tunnels.
Nazim nous accueille dans son hôtel
« Chez Nazim » avec quelques mots en français et un merveilleux dîner composé de légumes et de grillades au feu de bois. 
Les chambres sont creusées dans la roche, la plupart du temps sans même une fenêtre. Une nuit dans la peau d’un ours ! Je bénéficie pour ma part d’une vaste grotte avec fenêtre et vue sur la falaise… mais finalement moins bien isolée et je dormirai avec toutes les couvertures laissés par mon hôte.

randonnee en cappadoce ortahisar


INFO
Nazim’s Place
www.cheznazim.com
Nuitée à partir de 25 euros
info@cheznazim.com
+90 537 955 3954
Nous avons aimé  :
l’ambiance détendue, l’authenticité du lieu, les grillades et les chambres troglodytes.

randonnee en cappadoce chez nazim


A suivre…
Randonnée en Cappadoce

Itinéraire 2 : du sommet de Bozdag au village de Cavuçin


Ce séjour en Cappadoce a été organisé par l’agence Turcap.
mail : info@turcap.com

turcap


 

Commentez via Facebook

messages

3 Commentaires

  • Répondre
    19 décembre 2016

    Vos photos sont magnifiques! On a tellement hâte d’y être surtout après lu votre article!

  • Répondre
    15 janvier 2017

    On voit toujours des photos du ciel de la Capadocce et c’est magnifique. J’ai comme une révélation en lisant ton article sur des rando’ au sol bien sûr ! c’est une super idée de voyage ça, merci !

    • Répondre
      celine Auteur
      16 janvier 2017

      D’autres articles paraitront bientôt sur la Cappadoce pour préparer ton voyage 😉

Laisser un commentaire

CommentLuv badge