Randonnée SUISSE, le jour où je me suis perdue dans les GASTLOSEN

La chaîne des Gastlosen en Suisse, aussi appelée Les Inhospitalières (je ne peux pas dire que l’on ne m’avait pas prévenu 😉 ), est une chaîne des préAlpes de 15 km de long située au sud du canton de Fribourg.
Le point culminant est la Dent de Savigny (2252m) mais le massif comporte d’autres sommets bien connus des randonneurs et des grimpeurs : Gratflue, Sattelspitzen, Zuckerspitz, Dent de Ruth, Dent de Combette, Rocher des Rayes…

L’emplacement des Gastlosen est parfait pour allier la visite de Gruyères,
site emblématique de Suisse, à une randonnée itinérante sur plusieurs jours.

gatslosen-suisse-plan
Le récit de mon itinéraire de 3 jours de randonnée dans les Gatslosen, au cours du mois de Mai, est constitué de 3 parties :

 1 – Itinéraire de randonnée dans les Gastlosen
 2 – Gruyères, douceur fromagère à 2 pas des Gastlosen
 3 – Conseils pratiques pour randonner dans les Gastlosen

Si c’était à refaire, je partirai probablement plus tard dans la saison pour éviter la neige et surtout munie d’une carte détaillée de la région, les sentiers étant moins bien repérés que ceux des GR français !

1 – Itinéraire de randonnée dans les Gastlosen

Départ : Jaun (District de La Gruyère)
Période : de Juin à Septembre
Durée :
3 jours (en boucle)
Dénivelé : inconnu !!! + 4000m mais je me suis perdue…

Jour 1 : randonnée de Jaun à la Cabane de Grubenberg

Temps estimé : 4h30
Dénivelé : +1250m / -450m
Temps réel : 6h + 1h de pause

Le départ devait donner le ton de cette randonnée : dès les premiers mètres, nous sommes perdus !
Au départ de Jaun, après la chute d’eau marquant le début de la randonnée, il nous faut plus d’une heure pour trouver le sentier menant à la Cabane (nom donné aux refuges en Suisse) de Grubenberg via le Chalet de Grat. Le Chalet du Soldat : tout le monde connaît, mais la Cabane de Grubenberg semble être un lieu mystérieux et inconnu des autres marcheurs, même locaux. Situé sur le versant Sud du Gastlosen, cette cabane serait-elle la chasse gardée du Club Alpin Suisse ?!

gastlosen randonnee suisse jaunConfiants malgré tout, nous partons un peu à l’aveuglette sur les sentiers,
avec une carte bien trop peu détaillée chargée sur internet,
pour une véritable course d’orientation dans les alpages et monts suisses !

Les indications sont bien plus rares que dans les Vosges et parfois cachées dans les arbres, sous la neige, sur un rocher éloigné…bref, nous allons passer 2 jours à chercher notre route.
Nous arrivons néanmoins en milieu de journée au Chalet de Grat pour un « Rivella » bien mérité, et un déjeuner pique-nique précipité par la température extérieure proche de 0°C et en plein vent !
Nous enfilons les ponchos pour nous protéger des rafales de vent et continuons notre route, les chaussures boueuses et de plus en plus lourdes…
Peu importe le froid et la fatigue, les montagnes « inhospitalières » offrent, paraît-il, un spectacle époustouflant ! Hélas pour nous, nous ne voyons pas à plus de 20 mètres à cause du brouillard et plus la nuit tombe, plus ce jeu de piste devient stressant. Le gardien du refuge nous racontera dans la soirée comment 2 randonneurs sont morts l’année précédente, à 10 mètres du chalet, perdus dans le brouillard.
Mais, notre bonne étoile opère encore et nous trouvons finalement la Cabane de Grubenberg, où nous sommes SEULS mais attendus. Le gardien est monté spécialement pour nous accueillir ! 16 lits rien que pour nous, ainsi que le « fendant » (vin d’apéritif spécifique du canton du Valais), la fondue (3 fromages), la tarte aux pommes et les anecdotes du gardien accumulées ces 40 dernières années et détaillées en Schweizerdeutsch, dialecte alémanique parlé en Suisse et incompréhensible pour une non-initiée comme moi ! Du coup, j’ai beaucoup souri (le fendant aidant)… et rien compris 😉

gastlosen randonnee fondue

gastlosen cabane grubenberg

Jour 2 : randonnée de la Cabane Grubenberg au Chalet du Soldat

Temps estimé : 2h
Temps réel : 9h + 1h de pause (lost in Gastlosen…) 

Petit déjeuner à 8h, notre hôte est déjà aux fourneaux en train de préparer quiches et tartes aux pommes pour le repas de midi.
Pour nous, brouillard, froid et neige au menu de la journée et nous décidons sagement d’emprunter l’itinéraire court (2h) afin d’atteindre le Chalet du Soldat par le Col du Loup.
Il n’est pas facile de se diriger dans le brouillard et dans ces montagnes inconnues. Nous atteignons le Col du Loup en 1 heure comme prévu, sauf que ce n’est pas exactement le Col du Loup, et oh surprise à ma droite … la Cabane de Grubenberg !
Ce pays va vraiment nous rendre fou, d’autant plus que ce n’est que boue glissante ou neige mouillée sur la quasi totalité du sentier. Nous marchons, glissons, chutons parfois, à flanc de montagne, tel 2 dahus égarés, jusqu’à la Cabane de Savigny (enfin je crois).
Et là, comme pour nous féliciter de notre persévérance,
une vingtaine de chamois viennent galoper sous notre nez, franchissant nos obstacles avec aisance. Les marmottes aussi sont au rendez-vous et semblent davantage se moquer en nous accompagnant de leurs petits cris espiègles.
Le déjeuner est avalé plus rapidement encore que la veille, histoire de ne pas trop se refroidir et d’être capable de repartir.
A 15h30 enfin, nous atteignons la vallée tant désirée et cherchons des yeux le Chalet du Soldat. Rien à l’horizon sinon des bergeries abandonnées ou occupées par quelques biquettes.

gastlosen randonnee biquettesA part le gardien de la cabane, nous n’avons rencontré personne depuis 27 heures…

Nous décidons de demander notre chemin à la première personne que nous croisons, une charmante et jeune bergère occupée à planter les piquets de la clôture pour la remontée des bêtes à venir vers les hauts pâturages.

« Le Chalet du Soldat ? Mais vous n’êtes pas dans la bonne vallée, il est de l’autre côté du versant »

Un autre col s’élève à près de 500 mètres au-dessus de nous ! Nous sommes allés trop loin, descendu trop vite et avons atterri dans une autre vallée. Déjà plus de 6h de marche dans les jambes, nous imaginons un court instant abandonner et redescendre par la route, quitte à faire de l’auto-stop jusque Jaun. La bergère semble désolée pour nous mais nous rassure en nous annonçant 2h de marche supplémentaire pour atteindre le Chalet du Soldat. Après tant d’effort, je ne me vois pas abandonner maintenant. A 18h, nous devrions être arrivés et je me réconforte en pensant à l’apéro qui m’attend au coin du feu.
Plus d’une heure pour atteindre le col avec des montées parfois raides et glissantes. Sans lampe frontale, tel un zombi dans le crépuscule, je ne pense plus à rien si ce n’est à poser machinalement un pied devant l’autre… Le brouillard est de plus en plus dense, la visibilité est limitée à quelques mètres et la nuit finit par tomber.
Cette fois-ci, ma bonne étoile n’est pas là pour rattraper mon inconscience. Je suis épuisée et aucune indication visible ne me permet de retrouver le chemin. Je m’assois, réfléchis aux options possibles, reprends le chemin quelques centaines de mètres, me rassois de nouveau, prie pour trouver une idée de génie… rien… je reprends la marche…
et comme par enchantement, une lueur apparait au loin, une lueur puis des voix, des voix puis un chalet, enveloppé dans un nuage de brouillard. Je ne sais pas encore s’il s’agit du Chalet du Soldat mais je suis sauvée !
Les derniers mètres sont interminables et il va me falloir 30 minutes pour me remettre de mes émotions et me réchauffer près du feu. Nous sommes bien au Chalet du Soldat mais les gardiens ne nous attendaient plus : « Nous croyions que vous vous étiez perdus ». C’était bien le cas en fait !
Leur gentillesse nous réconforte. Apéro, « rösti », meringues à la crème. Ce soir, on ne se refuse rien.
Et à 22h, nous sommes couchés dans un dortoir d’une vingtaine de lits plus peuplés que la veille, le chalet étant desservi par un sentier facilement accessible depuis les villages alentours !

gastlosen randonnee chalet soldat

gastlosen-randonnee-chalet-du-soldat

Jour 3 : randonnée du Chalet du Soldat à Jaun

Temps estimé : 2h
Temps réel : 2h (ça tient du miracle).

Nous sommes les derniers levés ce matin et profitons de la chaleur et du petit déjeuner avant d’affronter le froid : -2°C affiché sur le thermomètre. Les chaussures n’ont pas pu sécher mais nous ferons avec.
La descente est reposante et agréable et déjà nous pensons qu’il faudra revenir en été !

2 – Gruyères, douceur fromagère à 2 pas des Gastlosen

On ne pouvait bien évidemment pas manquer de s’arrêter à Gruyères, qui a donné son nom au célèbre fromage apparu dans ses montagnes, sacré plus beau village de Suisse romande 2014 .
Situé à 830 mètres, aux pieds du Moléson (2002m), de la dent de Broc (1830m) et de la dent du Chamois (1340 m), la ville compte aujourd’hui 1700 habitants.

suisse gruyeresL’ancienne cité fortifiée de Gruyères est un joyau. Interdite aux voitures, les piétons du monde entier foulent sa célèbre rue principale pavée sur laquelle se serrent de remarquables habitations qui arborent de fières grues héraldiques, symboles de la ville. Au bout de la rue, en hauteur, se dresse le Château des Comtes de Gruyères dont les fondations remontent au 12e siècle.

Plus étrange, Gruyères accueille également un musée consacré au plasticien grison H.R. GIGER, créateur de ” Alien “ récompensé d’un Oscar en 1980. Entre réalité et fiction, passé et futur, ce musée nous emmène dans le monde fascinant de notre imaginaire.
Ouvert d’Avril à Octobre, 10€ (site internet du musée).

On ne manquera évidemment pas la Maison du Gruyère qui permet de découvrir les secrets de fabrication de ce fromage AOP de tradition ancestrale. C’est l’occasion aussi de déguster de nouvelles recettes à base de gruyère telle que la fondue « moitié-moitié » (moitié gruyère moitié vacherin fribourgeois), notre préférée !
Ouvert tous les jours de 9h à 18h, 6€, visite de 40 minutes et possibilité d’assister à la fabrication du gruyère à certains horaires (site internet de la maison).

gastlosen-gruyeres-suisse

3 – Conseils pratiques pour randonner dans les Gastlosen

S’y rendre : en train bien entendu ! Non seulement le réseau ferroviaire suisse est bien maillé et efficace mais il permet déjà de profiter de très jolis paysages. Compter 2h30 depuis Genève et 1h40 depuis Lausanne (Horaires en ligne des CFF).

Le télésiège «Gastlosen-express» relie le village de Jaun au Musersbergli, petite sommet d’où l’on peut partir pour effectuer le tour des «Inhospitalières». Ouvert en juillet et août uniquement.

Devise : Franc suisse (Avril 2016 : 1 CHF = 0,92€)

Langue : bilingue français et allemand (plutôt un dialecte suisse-alémanique)

balisage suisse fribourgbalisage suisse-fribourg2

Téléchargez la carte Tour des Gastlosen
mise à disposition par Fribourg Région.

Prévoyez une carte plus précise (1/25000ème) ou un GPS
les itinéraires sont fléchés mais pas toujours visibles
hors-saison estivale.

Téléchargez la brochure de Suisse Rando
Suivre les chemins

Hébergements
Camping Les Sapins
: situé au pied du Château de Gruyères, entre rivière et forêt. Ouvert du 1er Avril au 31 Octobre, 25€ l’emplacement pour 2 personnes.
Cabane de Grubenberg
: Gardiennée tous les week-ends de mai à octobre, et ouverte sans gardien le reste de l’année. Une urne est à disposition pour payer nuitées et consommations, parce que en Suisse, c’est open bar ! 32 lits, réservation obligatoire, Nuit : 20€, Repas : 20€.
Chalet du Soldat : Ouvert tous les week-ends et tous les jours du 1er Juin à fin Octobre. 80 lits, réservation obligatoire, Nuit : 35€, Repas : 20€.

 N’hésitez pas à poster un commentaire à votre retour 😉

Commentez via Facebook

messages

2 Commentaires

  • Répondre
    17 mai 2016

    La montagne et le brouillard, quelle horreur ! et se perdre comme ça… je n’aurais pas aimé être à votre place! Belle rando en tous cas. En été avec du soleil elle doit vraiment être magnifique à faire ! Je ne suis jamais allée à Gruyères mais la ville et les paysages ont l’air vraiment très beaux.

    • Répondre
      celine Auteur
      18 mai 2016

      La météo est encore l’une des rares choses que l’on ne maîtrise pas en randonnée ! J’en garde néanmoins de bons souvenirs…

Laisser un commentaire

CommentLuv badge