Test : Chaussures multi-activités KEEN Versatrail

La légèreté au service de la multi-fonctionnalité, voici la présentation résumée que fait KEEN de sa nouvelle chaussure VERSATRAIL, qui vient compléter la collection Trailhead, à partir du printemps 2016.
Elle a donc pour ambition de nous accompagner partout, aussi bien en voyage qu’en randonnée ou pour toute autre activité extérieure, en offrant confort et qualité.
Je me devais de la tester : me permettra t-elle d’alléger mon sac à dos de voyage en optant pour une unique paire de chaussures ?

Conditions du Test
Chaussures multi-activités KEEN Versatrail

  • Lieu  : en ville, en voyage et en randonnée (1 journée en Chartreuse)
  • Durée du test : 1 mois sur tout type de terrains
  • Conditions météo : frais, chaud mais pas de pluie
  • Testeurs : Céline (technique) et coéquipiers de randonnée (look et finitions).

Caractéristiques
Chaussures multi-activités KEEN Versatrail

  • Tige : Mesh et synthétique léger et respirant, coutures invisibles
  • Doublure : Mesh respirant
  • Semelle intérieure : métatomique amovible en PU, technologie KEEN.ZORB (mousse EVA)
  • Semelle intermédiaire : bi-densité en EVA moulé
  • Semelle extérieure : caoutchouc qui ne laisse pas de trace
  • Autres :  languette anatomique respirante et légère, système de laçage rapide, guide-lacets en TPU
  • Poids : 233 g par chaussure (37 femme), 293g (42 homme)
  • Couleur : bleu ou noir (femme), rouge, bleu, vert ou noir (homme)
  • Fabriqué en : Europe
  • Prix : 99,95 €

test keen versatrail 1


Test sur le Terrain
Chaussures multi-activités KEEN Versatrail

Esthétique (4/5)

On reconnait la griffe de KEEN dès le premier contact : un aspect extérieur moderne et original.
On apprécie son look à la fois élégant et sportif malgré un choix limité de couleurs pour les femmes : bleu ou noir. Les hommes ont le choix entre 4 coloris (noir, rouge, bleu ou vert) : qui a dit que les filles étaient plus difficiles que les mecs ?
On retrouve bien-sûr le point d’exclamation jaune à l’avant de la chaussure, devenu à la fois la signature de KEEN et l’assurance d’une bonne protection des orteils lors des activités outdoor.
2 bémols esthétiques selon certains équipiers : une semelle un peu épaisse à l’arrière et une bande réfléchissante pas très élégante.

test keen versatrail lateral

Technique (3/5)

 Maintien du pied et protection

Première impression ressentie en chaussant la Versatrail : légèreté et souplesse.
Le chausson avant enveloppe bien le pied et assure, en l’absence de coutures, un bon confort. La tige mesh à l’arrière permet en contre-partie la fermeté de la chaussure avec un bon maintien du talon. La technique utilisée par KEEN est donc judicieuse même si le chausson est à mon avis un peu trop large pour les pieds fins (ce qui est mon cas 😉 ). Il faut alors utiliser une paire de chaussettes assez épaisse pour bénéficier d’un maintien du pied optimal.
La semelle est très efficace et absorbe bien les chocs. Les crampons sont peu marqués mais je n’ai eu aucun problème d’adhérence sur route ou sur sentier, même très pentu, ce qui est un point fort pour des chaussures aussi légères (attention, je ne les ai pas testées sur sol mouillé).
La chaussure intègre la protection des orteils brevetée KEEN, et le talon est également bien protégé grâce à un contrefort extérieur stabilisateur en EVA.
Finalement, la Verstarail est une chaussure techniquement adaptée à de nombreuses activités mais n’offre pas un maintien du pied suffisant pour randonner sur des sentiers trop accidentés et rocailleux.

Laçage

Le laçage reprend la technologie éprouvée sur la sandale Clearwater : un lacet élastique qui permet de contrôler le serrage de la chaussure très rapidement. C’est l’un des points forts de cette chaussure en voyage : on l’enfile et on la retire en quelques secondes, pratiques aux portiques des aéroports, dans les transports ou lors des visites de certains monuments.
Par contre, le fait d’avoir un lacet élastique procure un moins bon maintien du pied qu’avec un lacet classique, ce qui n’est pas gênant en randonnée car on le resserre en quelques secondes, mais plus embêtant pour la course à pieds. KEEN souhaitant que nous puissions utiliser la Versatrail en toute circonstance, elle est livrée avec un lacet supplémentaire de type classique 😉

test keen versatrail maintienCliquez sur les photos pour les agrandir
Renfort latéral – Protection des orteils – Semelle extérieure

Solidité, imperméabilité et entretien

La légèreté de ces chaussures donne tout d’abord une impression de fragilité mais les solides pare-pierres avant et arrière ainsi que la semelle remontant latéralement renforcent l’ensemble et assurent une bonne solidité générale.
La Versatrail n’est pas une chaussure faite pour la pluie. Leur conception en maille fine permet de garder le pieds au sec en cas de projection ou de gouttes mais pas en cas d’averse ou de passage en rivière.
L’entretien de la Versatrail est très facile. Il suffit de la nettoyer à l’eau froide et au savon et de patienter jusqu’à ce qu’elle sèche (éviter le soleil pour garder les couleurs) !

Confort (4/5)

Les chaussures multi-activités KEEN Verstrail sont légères, souples et renforcées aux bons endroits pour procurer une sensation de confort tout au long de promenades en ville ou sur sentiers peu accidentés. Le chausson avant permet d’éviter toute irritation du pied et la semelle joue bien son rôle d’absorbeur de chocs. Je regrette néanmoins que l’avant de la chaussure soit trop large pour épouser parfaitement les «petits» pieds, ce qui donne la sensation de ne pas être bien maintenu par le chausson.
Aucune douleur à déplorer tout au long du test, quelles que soient les conditions.


Conclusion

Points forts

  • Légères
  • Laçage : facile et rapide
  • Confortable
  • Entretien facile

Points faibles

  • Maintien insuffisant du pied pour le trekking
  • Chausson avant trop large pour les pieds fins

Les chaussures multi-activités KEEN Versatrail sont agréables à porter, légères et solides, et conviennent parfaitement au voyageur itinérant qui cherche un bon compromis entre confort, légèreté et performances techniques. Leur look sportif n’en fait pas la chaussure la plus sexy en soirée et elles ne sont pas adaptées au trekking, mais elles sont si légères qu’elles peuvent être emportées partout pour s’enfiler en un geste lors de la plupart des activités outdoor.


Commentez via Facebook

messages

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge