Tour des Dents Blanches, randonnée passe frontière entre France et Suisse

Nous avions déjà fait connaissance avec le Val d’Illiez et ses massifs au cours du Tour des Dents du midi, une randonnée itinérante réalisée en 4 jours depuis le village de Champéry. Le parcours et les paysages nous avaient tellement séduit que nous nous étions promis de revenir. Chose faite cet été, avec un couple d’amis tentés comme nous par la découverte d’un nouvel itinéraire alpin, à cheval entre la Suisse et la France : le Tour des Dents Blanches.


Tour des Dents Blanches
Présentation générale

Les « Dents Blanches » est un chaînon montagneux dominant le Val d’Illiez, situé entre Champéry en Valais suisse, et Sixt-Fer-à-Cheval en Haute-Savoie française.
Il est composé de 6 sommets principaux, d’Ouest en Est : la pointe de La Golette (2638m), la Dent Blanche Occidentale (2709m), la Pointe Bourdillon (2711m), la Dent de Sex Vernay (2660m) et le point culminant, la Dent de Barme (2756m).
Impossible néanmoins d’atteindre le sommet de ces « dents » sans matériel et compétences spécifiques, elles appartiennent au domaine de la haute montagne dédié aux grimpeurs ou alpinistes expérimentés.
Nous nous contenterons donc de leur tourner autour, au cours d’une randonnée de 5 jours, variée et offrant de spectaculaires panoramas sur les Alpes, avec néanmoins quelques variantes par rapport au Tour des Dents Blanches classique (on n’est jamais contre quelques sommets supplémentaires 😉 ).

tour des dents blanches pointe droite

Mon Tour des Dents Blanches, en bref

Durée : 5 jours (en boucle)
Départ/Arrivée : Plateau de Barme (Val d’Illiez)
accessible en navette depuis Champéry, elle-même reliée à Genève par le train (liaison Monthey-Champéry)

Distance : 50 kilomètres
Dénivelé : ≈ +4700 mètres / -4000 mètres
Altitude : entre 1492 mètres (Barme) et 2847 mètres (Petit Ruan)

Variantes : Petit Ruan (2847m) , Pointe de Bellegarde (2514m) et Pointe de la Golèse (1835m)
Temps de marche : entre 4 et 7 heures par jour
Difficulté : +++ (3/4).
Dénivelé positif moyen par étape ≈ 900 mètres. Principales difficultés : Pas d’Encel (chaînes), Col des Ottans (chaînes et échelles), Pas de l’Ours (pierrier raide), Pas au Taureau (chaînes).

Environnement : varié (haute montagne, névés, vallons, lacs, cascades, chamois et bouquetins, alpages)
Matériel indispensable : chaussures de randonnée, veste Gore-Tex, bâtons de randonnée (au moins 1), drap sac, boules Quies, lampe frontale… pour les hyper-connectés : batterie externe de secours (pas d’électricité à disposition dans la plupart des refuges).

2 Conseils !
Tourner dans le sens des aiguilles d’une montre pour passer les échelles du col des Ottans en montant.
• Prévoyez un ou plusieurs sacs étanches car il est rare de pouvoir réaliser l’ensemble du Tour sous le soleil.

Vidéo de 2 minutes pour se mettre en jambes !

[Cliquez sur la carte pour l’agrandir]carte tour des dents blanches

Cette carte et le récit qui suit sont issus de ma propre expérience sur le Tour des Dents Blanches. Ils ne mentionnent que les sentiers que j’ai empruntés et les refuges où j’ai moi-même dormi. Il existe des variantes, et au total 10 gîtes et refuges permettent d’accueillir les randonneurs tout au long du parcours (non cités dans cet article : Cantine de Barmaz, Refuge de Bonavau, Refuge de Bostan, Chalets des Mines d’Or).
Toutes les informations sont à retrouver sur le site internet du Tour des dents blanches.


5 raisons de choisir le Tour des Dents Blanches ?

pour sa durée : 5 jours. Ni trop long ni trop court, c’est une durée idéale pour de nombreux randonneurs.
pour ses paysages variés : alpages, sommets caillouteux, cascades et glaciers… impossible de s’y ennuyer.
• parce qu’on est certain d’y croiser bouquetins et chamois.
pour ses refuges : au charme spécifique mais toujours un accueil parfait dans un environnement enchanteur.
pour le tracé : engagé mais pas trop, il permet surtout de ne jamais redescendre dans les villages.

Le Tour des Dents Blanches a tout pour plaire mais reste un parcours alpin réservé aux randonneurs entraînés. Les personnes sujettes au vertige ou en famille lui préfèreront le Tour des Dents du Midi.


Mon Tour des Dents Blanches, jour après jour…

Tour des Dents Blanches / J1
du plateau de Barmaz à la Cabane du bonheur

D+ : 880 m
D- : 270 m
Temps de marche : 4 heures

Barme, petit coin de paradis au pied des Dents Blanches

Barme (1492m) fut notre point de départ pour le Tour des Dents du Midi. Le site, entre pâturages fleuris et forêts, dominé par le massif des Dents Blanches, nous avait séduit par sa beauté et son authenticité et nous décidons donc d’y passer la nuit avant de nous engager sur les sentiers. Pour finir de nous mettre totalement dans l’ambiance, nous choisissons comme refuge La Cantine des Dents Blanches, un joli chalet d’alpage centenaire transformé en gîte et restaurant.
En plus d’être élégant, le chalet est très confortable. Il est possible de dormir en dortoir ou en chambre, et les enfants sont les bienvenus. Le repas est délicieux et la douche chaude : autant dire que nous partons sur ce Tour dans les meilleures conditions possibles…. ou presque. Le soleil, lui, a décidé de nous bouder ! La pluie tombe sans discontinuer, et le réveil, bercé par les cloches des vaches venues me saluer, est rempli de doute : allons-nous pouvoir nous engager sur le parcours comme prévu ?

tour des dents blanches barme


INFO
Cantine des Dents Blanches
Ouverte de Juin à début Octobre
Capacité d’accueil  : 34 places en chambre ou dortoir
www.cantine-denstblanches.com

Prix nuit/pdj : 40 CHF en dortoir, 60 CHF en chambre /personne
Demi-pension : 22 CHF
contact@cantine-dentsblanches.ch

+41 79 796 07 48
Nous avons aimé  :
la beauté et la tranquillité du lieu, le confort du chalet et le « souper »

tour des dents blanches refuge barme


Nous attendons donc que la pluie cesse, Pierre révisant l’itinéraire pendant que je m’assure que mon matériel est bien à l’abri dans des sacs étanches, prête à profiter de la première accalmie pour rejoindre la cabane de Susanfe. Nous connaissons déjà l’étape pour l’avoir empruntée lors du Tour des Dents du Midi, il suffira juste de passer entre les gouttes cette fois-ci !
En milieu de matinée, la pluie cesse et nous entamons la montée vers le Signal de Bonavau (1818 m) qui offre, par temps clair, une vue panoramique sur les Dents du Midi ainsi que le Mont Ruan.

Retrouvailles avec la Cabane du Bonheur

Nous redescendons ensuite vers le refuge de Bonavau (1550m) avant d’attaquer la montée plus raide du Pas d’Encel (1808m). Le sentier rocailleux et escarpé, glissant par temps humide, est équipé de chaînes.
Après 3h de grimpette, nous atteignons la petite retenue d’eau de Giétroz, l’une de celle qui alimente le barrage de Salanfe au bord duquel nous aurons la chance de passer 2 jours à l’issue de ce Tour (mais ça, c’est une autre histoire…). Nous pique-niquons dans le Cirque de Susanfe, non loin d’une cascade que nous tenterons en vain d’approcher !

tour des dents blanches sauflatour des dents blanches cascade susanfe

Nous retrouvons ensuite le joli vallon de la Cabane de Susanfe (2102m), situé entre les Dents du Midi et le Mont Ruan. Si Fabienne, la gardienne, et Névé, son chien, sont absents pour cause de ravitaillement en préparation dans la vallée, l’accueil est toujours aussi bienveillant que dans notre souvenir. La cabane du bonheur reste fidèle à elle-même, simple, sans eau potable ni électricité, mais avec un luxe tout aussi appréciable : sourire et bonne humeur  à volonté !

A 15h, peu après notre arrivée, l’orage éclate. La pluie va tomber jusque la nuit, et nous resterons à l’abri dans la cabane, profitant d’un moment de détente entre amis : jeux de carte, mikado, bandes dessinés… et apéro : Petite Arvine (vin blanc du Valais) accompagnée de fromage du pays.


INFO
Cabane de Susanfe (Fabienne)
Ouverte de Juin à début Octobre
Capacité d’accueil  : 71 places en dortoir
www.susanfe.ch

Prix demi-pension  : 65 CHF
Pique-nique : 15 CHF

info@susanfe.ch
+41 24 479 16 46
Nous avons aimé  :
l’emplacement et l’aspect rustique de la cabane, l’hospitalité et le pain pétri sur place


Tour des Dents Blanches / J2
de Susanfe au refuge de la Vogealle

(avec Ascension du Petit Ruan)

D+ : 536 m (+  345 m avec l’ascension du Petit Ruan)
D- : 516 m
(– 345 m avec l’ascension du Petit Ruan)
Temps de marche : 4 heures
(+ 2h pour l’ ascension du Petit Ruan)
L’ascension du Petit Ruan est possible sans matériel spécifique, celle du Grand Ruan nécessite un équipement d’alpinisme.

Col des Ottans et Ascension du Petit Ruan

Le temps est toujours nuageux mais la pluie a cessé. Nous quittons la cabane de Susanfe de bonne heure pour suivre le balisage blanc et rouge, en direction du Massif du Ruan.
Après la traversée d’un torrent, le sentier s’élève par une succession de lacets herbeux, puis dans une ambiance de plus en plus minérale jusqu’à un long pierrier situé au fond du Cirque des Ottans. Nous atteignons finalement la paroi rocheuse équipée de chaînes et d’échelles. Les grimpeurs et amateurs de via-ferrata comme nous les franchiront avec aisance, mais gare aux personnes sujettes au vertige, mieux vaut ne pas regarder en bas !
On se fait tout petit en fin de montée pour passer à travers un trou donnant sur le Col des Ottans (2502 mètres), à quelques pas de la frontière franco-suisse. A défaut de pouvoir gravir le Grand Ruan (3040 m) réservé aux alpinistes, nous prenons la direction du Petit Ruan (2847 m), une variante accessible pour ceux qui sont attirés par les sommets. Nous marchons bientôt sur une fine couche de neige, entre les névés et dans un épais brouillard qui ne nous laissera que rarement entrevoir le panorama…

tour des dents blanches mont ruan

Réserve naturelle de Sixt Fer à Cheval

Redescendus du Petit Ruan, nous regagnons l’itinéraire classique du Tour des Dents Blanches, et dépassons le cairn symbolisant la frontière franco-suisse et l’entrée dans la réserve naturelle de Sixt Fer à Cheval, la plus vaste de Haute-Savoie (9200 hectares et plus de 800 espèces végétales recensées).
Petite anecdote en chemin : alors que le panneau d’indication suisse annonce le refuge de la Vogealle à 1h depuis l’entrée dans la réserve de Sixt, le panneau français lui indique encore 50 minutes une heure de marche plus tard ! Les Français seraient-ils finalement plus lents que les Suisses ?! 😉

Après le Col de Sageroux (2407 m), nous découvrons face à nous un magnifique paysage de falaises et cascades surplombées par le glacier du Prazon et le pic de Tenneverge (2989 m). Nous y rencontrons, avec beaucoup d’émotion, quelques bouquetins que je décide d’approcher une cinquantaine de mètres plus haut dans la pente… ils s’avèrent être peu farouches, bien conscients qu’il leur suffit de quelques bonds pour se retrouver hors de portée !

tour des dents blanches sixt

tour des dents blanches bouquetins sixt

Un peu plus loin, le croisement de Pérua est envahi par des dizaines de moutons, dont le passage a rendu le sentier boueux et difficile à suivre. Nous grimpons néanmoins jusque la Tête de Pérua (2296 m) et redescendons finalement un long sentier étroit et glissant jusqu’au bas du vallon pour rejoindre le refuge de la Vogealle (1901m), dans son petit havre de paix aux airs de paradis, appartenant à la commune de Samoëns.


INFO
Refuge de la Vogealle (Doriane et Dominique)
Ouvert de mi-Juin à fin Septembre
Capacité d’accueil  : 58 places en dortoir
www.refugedelavogealle.com

Prix demi-pension  : 44 €
Pique-nique : 10 €

contact@refugedelavogealle.com
+33 6 20 60 91 40
Nous avons aimé  :
le panorama et l’environnement du refuge, le dortoir VIP pour 4 personnes et l’animation

tour des dents blanches vogealle


Tour des Dents Blanches / J3
du refuge de la Vogealle au refuge de Folly

D+  : 540 m (+180 m avec l’ascension de la Pointe de Bellegarde)
D-  : 700 m
(+180 m avec l’ascension de la Pointe de Bellegarde)
Temps de marche  : 4h
(+1h30 pour l’ascension de la Pointe de Bellegarde)

Moment de bonheur avec les bouquetins

Du refuge de la Vogealle, le Tour des Dents Blanches s’engage sur une montée raide en pierrier de schistes friables : le Pas à l’Ours (2115 m). L’effort est heureusement adouci par la présence des bouquetins, qui ont élu domicile sur le vallon suspendu au sommet, la Vogeallette.

Je vais rester longtemps assise près de cette tribu de bouquetins mâles,
consciente du caractère extraordinaire de cette rencontre
avec l’un des plus majestueux animal de montagnes.

tour dents blanches bouquetin pas ours

Arrivés au col des Chambres (2338 m), il est possible d’effectuer l’ascension de la Pointe de Bellegarde (1h30 en aller-retour) pour bénéficier d’une jolie vue sur les sommets alentours, avant de redescendre le long d’un torrent dans le vallon menant au lac des Chambres (2100 m).

Lac pro-glaciaire des Chambres

Pour les habitants de la Haute-Savoie, le lac des Chambres est davantage qu’un simple lac glaciaire. C’est un véritable témoin des conséquences du réchauffement climatique. Il n’y a qu’à regarder la carte IGN pour se rendre compte de la contradiction entre la mention « Parcours enneigé toute l’année » relative à ce sentier et la réalité devant nos yeux : un sentier de pierres et zones herbeuses, où seuls quelques névés subsistent ! Le glacier de Folly a en effet complètement disparu…

Un pique-nique au-dessus du lac (à traverser côté droit sur le sentier sécurisé par une chaîne) permet de contempler le panorama sur le Faucigny, le Chablais et les Bornes, avant de redescendre vers le refuge de Folly (1558 m), et de changer une nouvelle fois d’ambiance, passant du tout minéral aux alpages bucoliques et fleuris.
Une bonne humeur contagieuse règne dans le refuge, grâce à Charlotte et son équipe pleine d’énergie. L’apéro sur la terrasse à flanc de falaise est très agréable et j’apprécie la tentative de culture locale d’altitude qui permet de produire quelques salades et herbes aromatiques sur place. Les œufs proviennent également du poulailler situé quelques mètres plus bas, qui nous vaudra la visite du renard, à l’odeur alléché 😉 .

tour des dents blanches lac chambres


INFO
Refuge de Folly (Charlotte)
Ouverte de Juin à fin Septembre
Capacité d’accueil  : 73 places en chambre ou dortoir
www.refuge-du-folly.fr

Demi-pension : 43 € en dortoir, 50 € en chambre / personne
Pique-nique : 10 €

refuge-du-folly@9online.fr
+33 (0)4 50 90 10 91
Nous avons aimé  :
l’emplacement à flanc de falaise, la bonne humeur ambiante, le potager et le panier repas

tour des dents blanches folly


Tour des Dents Blanches / J4
du refuge de Folly au refuge de la Golèse

D+  : 1243 m
D-  : 1115 m
Temps de marche  : 6h

Magnifique vue sur les Dents Blanches

Cette étape est celle promettant le plus fort dénivelé positif : + 1243 mètres. Et ça commence dès les premiers mètres avec une longue montée dans les alpages puis les lapiaz vers le sommet de Pointe Droite (2503 m). C’est ici que le soleil fera sa plus longue apparition sur l’ensemble de notre Tour des Dents Blanches, comme pour nous féliciter de notre persévérance ! Nous pouvons enfin contempler ces fameuses Dents Blanches autour desquelles nous tournons depuis 4 jours et tenter de retenir leur nom : Pointe de La Golette, Dent Blanche Occidentale, Pointe Bourdillon, Dent de Sex Vernay, Dent de Barme…

Après le col de Pointe Droite, nous rejoignons un pierrier qui monte raide jusqu’au Pas au Taureau (2550m) que nous traversons de nouveau dans le brouillard… la descente est un jeu d’équilibriste facilitée par des chaînes, avant de rejoindre le croisement des Dents Blanches, sous le soleil… ainsi va la météo en montagne !

tour des dents blanches pas taureau

Retrouvailles avec les Dents du Midi

Nous trouvons une aire de pique-nique parfaite devant la petite cabane en pierres de Bossetan,  construite en 1983 par le champérolain Christian Rey-Bellet, disparu accidentellement en montagne en 2012. Elle est sommairement équipée d’un lit et d’une table, mais surtout d’un foyer pour le feu à l’extérieur, idéal pour brûler les déchets papier/carton que nous transportons depuis quelques jours dans nos sac-à-dos 😉 .
La vue sur les Dents du Midi est superbe, différente de celle que nous apercevons traditionnellement depuis Champéry ou au cours des différentes étapes du Tour des Dents du Midi. Les Dents apparaissent resserrées sur elles-mêmes, mais elles opèrent toujours sur moi la même attraction.

Du col de Bostan, nous remontons à la Tête de Bostan avant de redescendre dans les alpages pour atteindre le refuge de la Golèse (1671 m).

tour des dents blanches dents du midi


INFO
Refuge de la Golèse (Sébastien et Laurence)
Ouvert Juillet-Août ou sur réservation
Capacité d’accueil  : 58 places en chambre ou dortoir
www.refuge-golese.com

Demi-pension : 43 € en dortoir, 53 € en chambre / personne
Pique-nique : 9,50 €

info@refuge-golese.com
+33 (0)6 09 38 10 11
Nous avons aimé  :
la terrasse, la décoration des chambres très confortables et la carte variée du restaurant


Tour des Dents Blanches / J5
du refuge de la Golèse au plateau de Barmaz

D+  : 757 m
D-  : 925 m
Temps de marche  : 5h30

Récompense matinale nommée… Mont-Blanc !

Nous décidons de faire durer le plaisir en empruntant la crête qui mène à la pointe de La Golèse au-dessus du refuge du même nom. Bien nous en a pris… je trouve, en errant de rocher en rocher, un spot idéal pour contempler le sommet du Mont-Blanc, qui m’offre son plus beau sourire au petit matin 😉 .

tour des dents blanches mont-blanc

Nous marchons 2 heures avant d’atteindre le refuge de Chardonnière (1360 m) où nous décidons de déjeuner (il est également possible d’y passer la nuit). Avec cette dernière étape, nous signons la réussite du Tour des Dents Blanches et nous la célébrons avec quelques spécialités valaisiennes…délicieuses…mais dur, dur de repartir sur le sentier après la tartine du berger !

Allez, on se motive et on emprunte une portion du mythique GR5 (celui qui traverse les Alpes du lac Léman à la Méditerranée) jusqu’au col de Cou (1920m) et la frontière franco-suisse, matérialisée par une simple maison mais aucun douanier en vue ! La descente jusque Barme par l’arrête de Berroi et la forêt est alors une formalité qui nous ramène tranquillement à notre point de départ.
Direction Champéry, pour retrouver la civilisation… et surtout la bonne humeur de Catherine au Petit Baroudeur, notre camp de base préféré dans la vallée.


INFO
Le Petit Baroudeur BackPacker
(Catherine)
Ouvert toute l’année
Capacité d’accueil  : 5 chambres de 4 à 10 personnes

www.lebaroudeur.ch
Prix nuitée  : entre 30 et 40 CHF / Petit-déjeuner  : 8 CHF
Pique-nique : 15 CHF

info@lebaroudeur.ch
+41 24 479 14 07
Nous avons aimé  :
l’emplacement, l’accueil chaleureux, les produits maison, le salon douillet et le wifi

tour des dents blanches petitbaroudeur


Un grand merci à l’association du Tour des Dents Blanches, à l’OT de Champéry
et à tous les hébergeurs pour leur chaleureux accueil,
ainsi qu’à tous les compagnons de marche rencontrés au fil des étapes et des soupers…


Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

Fin des commentaires.