Tour des Dents du Midi, randonnée coup de cœur en Valais Suisse

La première fois que j’ai entendu parler du Tour des Dents du Midi, c’était au Salon des Blogueurs 2016. Le nom du massif m’a tout de suite charmé, d’autant plus qu’il est situé dans un pays que Pierre et moi affectionnons particulièrement, la Suisse ! Un premier contact déterminant, une invitation par l’OT de Champéry, il ne nous en fallait pas plus pour abandonner bébé trekkeur en plaine et filer de nouveau vers les sommets.

Le Tour des Dents du Midi, en bref !

Sept « dents » que l’on admire déjà depuis les bords du Lac Léman, 7 sommets aux noms captivants dominant le Val d’Illiez ainsi que la vallée du Rhône suisse, un itinéraire de pierres, glaciers, cascades, forêts et alpages au coeur du Valais, 2 à 5 jours de marche et une ascension optionnelle (mais vivement conseillée) de la Haute Cime (3257m) offrant une vue unique sur le lac Léman et la chaîne des Alpes, un accueil chaleureux tout au long du parcours… difficile de décrire en quelques mots les nombreux atouts de ce massif.

Au départ, le Tour des Dents du Midi était une course de montagne, plus exactement un marathon de 42,5 km organisé de 1961 à 2000. Record à battre : 4h21min ! Le marathon s’est éteint. Il a laissé place au Trail des Dents du Midi (56km) qui a lieu chaque année en septembre et emprunte toujours l’itinéraire mythique et unique.

Durée : 4 jours (en boucle)
Départ/Arrivée : Champéry (Station des Portes du Soleil)
accessible en train depuis Genève (liaison Monthey-Champéry)
Distance : 42,5 kilomètres
Dénivelé : 6000 mètres (positif/négatif)
Altitude : entre 1050 mètres (Champéry) et 3257 mètres (Haute Cime)
Temps de marche : entre 5 et 7 heures par jour
Difficulté : ++ (2/4)
Environnement : varié (haute montagne, vallons et alpages)
Plus d’infos sur Champéry dans l’article Champéry : camp de base idéal pour le Tour des Dents du Midi.

Dents du Midi plan

Le Tour des Dents du Midi, pas à pas…

TDM – JOUR 1 : Barme – Susanfe

Depuis Champéry, bus navette gratuite jusque Barme
D+ : 920 m
D- : 450 m
Temps de marche : 4 heures

De Barme au Refuge de Bonavau

Barme (1492m) n’est pas réellement une étape officielle du Tour des Dents du Midi. Nous avons décidé d’y débuter notre randonnée sur les conseils de Catherine, du Petit Baroudeur Backpacker où nous avons établi notre quartier général à Champéry : « Barme, un petit coin de paradis que vous ne pouvez pas manquer! », et c’est vrai que ce petit hameau au pied des Dents Blanches a tout pour séduire.
A quelques pas de la frontière, Barme a été au début du 20ème siècle un lieu privilégié de contrebande de tabac et d’alcool. Aujourd’hui encore, discrétion et tranquillité y règnent. La cantine des Dents Blanches semble néanmoins être le point de rassemblement de tous les marcheurs désireux de goûter la cuisine du terroir valaisanne dans un environnement enchanteur.

dents du midi barme cantine

L’itinéraire autour des Dents du Midi commence par une douce montée avec vue plongeante sur Barme puis sur Champéry. On atteint après environ 1h15 de marche le Signal de Bonavau (1874 m) qui offre une vue panoramique sur les Dents du Midi ainsi que le Mont Ruan. C’est un petit détour du sentier obligé pour se rendre compte de ce qui nous attend et réviser un peu…
les 7 Dents du Midi de gauche à droite : Cime de l’Est (3178m), Forteresse (3164m), Cathédrale (3160m), Eperon (3114m), Dent Jaune (3186m), Doigts (3205m) et Haute Cime (3257m).

Dents du Midi cimes

De Bonavau à la Cabane de Susanfe

On redescend ensuite vers le refuge de Bonavau (1550m) avant d’attaquer la montée plus raide du Pas d’Encel (1808m). Le sentier rocailleux et escarpé est équipé de chaines. Il devient vite glissant par temps humide et infranchissable en hiver. Nous rencontrons quelques biquettes plus à l’aise que nous sur ce sentier accidenté et atteignons finalement la petite retenue d’eau de Giétroz.
Pique-nique possible au bord de l’eau ou après la montée suivante vers la combe de Susanfe pour admirer le glacier du Mont Ruan. Mais où donc sont passées les Dents du Midi ?

dents du midi pas dencel

dents du midi glacier ruan

La Cabane de Susanfe (2102m) se situe dans un joli vallon entre les Dents du Midi et le Mont Ruan. Nous l’atteignons à temps pour profiter d’un spectacle qui n’a lieu qu’une seule fois par mois, l’approvisionnement du refuge par hélicoptère ! 3 passages, 1 minute par passage, une précision sans faille, une coordination réussie entre le pilote et l’équipe à terre… et voilà la cabane de nouveau prête à accueillir et nourrir les nombreux randonneurs attendus au cours de l’été sur le Tour des Dents du Midi ou tout autre itinéraire.
Une cabane en Suisse est gardiennée, elle équivaut en fait au refuge français (le refuge suisse lui n’est pas gardé). Fabienne nous accueille avec sourire et bienveillance, et nous profitons de la vue sur la terrasse avant un bon repas agrémenté d’une Petite Arvine (vin blanc sec ou moelleux du Valais). Les dortoirs sont situés à l’étage et équipés de duvets douillets.

Il n’y a pas ni douche ni eau potable ni électricité, confort finalement bien inutile…
l’essentiel est devant nos yeux :
un paysage unique variant au fil des heures, de la luminosité et des conditions météo.

Extinction des feux à 22h mais les couche-tards peuvent compter sur les nombreuses étoiles pour leur tenir compagnie.


INFO
Cabane de Susanfe (Fabienne)
Ouverte de Juin à début Octobre
Capacité d’accueil  : 71 places en dortoir

www.susanfe.ch
Prix demi-pension  : 65 CHF
Pique-nique : 15 CHF

info@susanfe.ch
+41 24 479 16 46
Nous avons aimé  :
la beauté et la tranquillité du lieu, l’aspect rustique de la cabane, le pain pétri sur place et le thé de marche

dents du midi susanfe fabienne


TDM – JOUR 2 : Susanfe – Salanfe
(avec Ascension de la Haute Cime)

D+ : 500 m (+ 755 m avec l’ascension de la Haute Cime)
D- : 670 m
( – 755 m avec l’ascension de la Haute Cime)
Temps de marche : 3 heures
(+ 3h30 AR pour ascension de la Haute Cime)
L’ascension de la Haute Cime est réservée au bon marcheur, non sujet au vertige.

Ascension de la Haute Cime depuis la Cabane de Susanfe

Depuis la Cabane de Susanfe, on monte tranquillement pendant 1 heure pour atteindre le Col de Susanfe (2494m). Le paysage devient alors lunaire et le sentier rocailleux sur une grande pente de schiste.
Pour monter jusqu’à la Haute Cime (carte détaillée), il est indispensable de rester vigilant aux cairns bâtis tout au long du sentier pour ne pas trop s’en écarter et réussir à passer la barrière de rochers menant au Col des Paresseux (3056m). Fin juillet, la neige a disparu et nous bénéficions d’une météo clémente malgré un vent très fort qui ne facilite pas notre progression vers le sommet. Le vent est froid et je suis parfois obligée de m’arrêter ou de me baisser pour éviter de m’envoler…

Après le Col des Paresseux, l’ascension devient plus raide encore pour finir le long d’une bande rocheuse où l’on s’agrippe comme on peut pour atteindre le sommet de la Haute Cime (3257m), étroit et très vertigineux côté nord. Gare aux faux pas au moment de la photo souvenir devant la croix sommitale  !
Les Dents du Midi se dressent alors sous un angle inhabituel et original, puis le regard s’éloigne, découvrant un panorama majestueux sur le Chablais, le Lac Léman, la chaîne des Alpes, les 4000 du Valais, le massif du Mont-Blanc, le Grand Combin… grandiose  …

Est-ce le vent qui se retire pour me faire savourer ce moment, ou est-ce la beauté du spectacle qui me fait oublier le vent… quoiqu’il en soit, je ne sens plus ni le froid ni la fatigue et nous restons au sommet de longues minutes… avant de finalement observer de gros nuages noirs arriver sur les Dents Blanches : il nous faut redescendre.

Dents du Midi haute cime 1

Dents du Midi haute cime 2

Du Col de Susanfe au lac de Salanfe

Les randonneurs que nous croiserons à la descente n’auront pas l’opportunité d’atteindre le sommet, la pluie arrivant finalement 1 heure plus tard sur l’ensemble des Dents du Midi. Nous sommes alors au Col de Susanfe et poursuivons vers le Lac de Salanfe. Nous profitons d’une petite caverne au détour du sentier pour nous abriter et pique-niquer, ralentissons le pas pour profiter des pâturages verdoyants de Salanfe puis atteignons le lac formé par le barrage hydroélectrique construit en 1947.

Fabienne (à croire que ce prénom soit prédestiné!) nous accueille à l’Auberge de Salanfe (1925m), point de rencontre de nombreux itinéraires pédestres de la région, dont le Tour des Dents du Midi, le Tour du Mont Ruan, le Tour des 2 Rives et la Via Alpina…
L’Auberge est plus vaste et plus accessible que la Cabane de Susanfe et le confort plus important (douches chaudes, électricité, restaurant). Réseau mobile et internet accessibles mais il vous faudra pour cela monter jusqu’à la chapelle 😉

Dents du Midi salanfe


INFO
Auberge de Salanfe (Fabienne et Nicolas)
Ouverte de Juin à début Octobre
Capacité d’accueil  : 100 places en dortoir + 20 en chambre

www.salanfe.ch
Prix demi-pension en dortoir  : 62 CHF (nuitée 27 CHF)
Prix demi-pension en chambre  : 86 CHF
Pique-nique  :  15 CHF

auberge@salanfe.ch
+41 (0)27 761 14 38
Nous avons aimé :
la terrasse vue sur le lac, les matelas plus larges, la douche chaude et le pique-nique avec produits locaux

Dents du Midi salanfe fabienne


TDM – JOUR 3 : Salanfe – Chindonne

D+  : 1075 m
D-  : 1400 m
Temps de marche  : 6h30

Du lac de Salanfe  au village de Mex

Les orages ont grondé toute la nuit et le cirque de Salanfe reste désespérément brumeux au petit matin. Les randonneurs se lèvent plus tardivement, espérant le retour du soleil avant de s’élancer sur le chemin… mais nous n’aurons pas la chance de voir les Dents du Midi se refléter dans les eaux du lac. Il faudra revenir  !
Après une petite montée vers le Col du Jorat (2212m) entre la Dent de Salantin et les rochers de Gagnerie, nous laissons définitivement Salanfe et ses vaches derrière nous.

Direction Mex (1118m), perché sur les hauteurs de Saint-Maurice, seul village que nous croiserons sur ce Tour des Dents du Midi. La descente est longue, pentue sur le sentier puis plus douce en arrivant sur la piste qui mène au village. Mex ne compte pas plus de 200 habitants mais il est possible d’y dormir, ou simplement d’y boire un coup et de se ravitailler à l’auberge de l’Armailli (ouverte  7j/7 durant l’été) avant de poursuivre le chemin. Les propriétaires, très sympas, ont même accepté de remplir notre gourde de « Rivella »… boisson à base de lactosérum qui nous sert de potion magique à chaque fois que nous randonnons en Suisse 😉

Dents du Midi mex

Du village de Mex à l’auberge de Chindonne

Plusieurs itinéraires permettent de rejoindre Chindonne depuis Mex. Nous empruntons l’itinéraire classique par les forêts des Orgières et de Seintanère puis l’alpage de Fahy (1269m) au pied d’une belle cascade tombant de l’arête des Trois-Merles (déviation conseillée par fortes précipitations sous peine de ne pas pouvoir traverser les torrents, panneau d’information sur le chemin).
Des passerelles plus ou moins stables après les fortes pluies de la nuit permettent de traverser les torrents de Cleusey et Mauvoisin à plusieurs reprises pour finalement atteindre le Chalet à Bagnes (1531m). Il paraît que la vue y est superbe mais les nuages cachent le spectacle.

Arrivée à l’Auberge de Chindonne (1604m) sous la pluie, la douche chaude et la chaleur du restaurant sont les bienvenues (la bière aussi!).

Dents du Midi chindonne


INFO
Auberge de Chindonne (Marie-Claude)
Ouverte de Juin à début Octobre
Capacité d’accueil  : 66 places en dortoir + 1 chambre

www.chindonne.ch
Prix demi-pension en dortoir  : 62 CHF
Pique-nique  :  13 CHF

auberge@chindonne.ch
+41 24 471 33 96
Nous avons aimé :
la salle restau, l’odeur de fondue (la prochaine fois, on goûte!), la douche chaude et le wifi gratuit

Dents du Midi chindonne marieclaude


TDM – JOUR 4 : Chindonne – Champéry
par la Cabane d’Anthème

D+ : 760 m
D- : 1300 m
Temps de marche  : 6h30

De Chindonne à  la Cabane d’Anthème

Malgré les nuages, nous nous engageons de bonne heure sur le sentier pour boucler ce Tour des Dents du Midi et retrouver nos amis de Champéry, qui célèbrent depuis l’aube la fête nationale suisse (1er Août). Le sentier, à flanc de montagne, est reposant, il traverse des alpages, des forêts, quelques torrents, et nous sommes convaincus de boucler ce tour en 3 à 4 heures.

Dents du Midi torrent

C’était sans compter sur une belle mais inattendue surprise en chemin  : la rencontre avec Pierrot pour un festin à 2000 mètres d’altitude  ! Comme tous les matins, nous avions prévu un pique-nique et vers 12h, nous cherchons un petit coin agréable pour la pause. Le brouillard est tel que nous n’apercevons même pas la Cabane d’Anthème (2037m), située sous la Haute Cime et en partie enterrée dans le sol pour résister aux avalanches. Cette cabane fait pourtant partie de l’histoire du Tour des Dents du Midi puisqu’elle appartient à son créateur, Fernand Jordan.

Un panneau signalétique et la curiosité nous aiguillent finalement vers la cabane :
«  – C’est vous les blagueurs  ?
– Euh… les blogueurs, oui…  »
Nous sommes attendus. Pierrot suit notre itinéraire depuis quelques jours sur les réseaux sociaux et nous accueillent avec une bonne humeur contagieuse. Impossible de résister à l’invitation à déjeuner près du feu, les odeurs s’échappent déjà du fourneau… Il est difficile de retranscrire ce moment : pour déguster le menu de Pierrot comme il se doit, prévoyez un passage à la Cabane d’Anthème en fin de parcours autour des Dents du Midi 😉

Dents du Midi Antheme 1

De la Cabane d’Anthème à Champéry

Repus, nous attaquons notre descente finale vers Champéry après un petit détour au bord des 2 petits lacs et du sentier botanique aménagé, comme pour prolonger le moment dans ce lieu pittoresque surplombant le Val d’Illiez. Faut-il vraiment redescendre  ?


INFO
Cabane d’Anthème (Pierrot)
Ouverte de Juin à Octobre
Capacité d’accueil  : 25 places en dortoir

www.antheme.ch
Prix demi-pension en dortoir : 57 CHF
Prix du pique-nique : 12 CHF

info@antheme.ch
+41 79 473 71 40
Nous avons aimé  :
les fabuleuses pâtisseries de Pierrot, le sentier pédagogique et la vue plongeante sur le Val d’Illiez

Dents du Midi Antheme pierrot


1000 mètres de dénivelé pour retrouver la vallée, une formalité sauf pour les genoux  ! Nous atteignons le haut de la via-ferrata de Tière que nous avions grimpée quelques jours auparavant (je vous raconte ça bientôt dans un article bonus sur Champéry), et empruntons la galerie Défago, creusée dans la falaise, pour atteindre le village. Nous sommes heureux de retrouver notre repère au Petit Baroudeur Backpacker… juste le temps de goûter à la tarte de Catherine, de recharger les batteries des appareils (le panneau solaire a peu produit les 2 derniers jours) et nous voilà repartis pour célébrer la fête nationale en fanfare et feu d’artifice  !
Jolie fin pour ce Tour des Dents du Midi qui nous a comblé… c’est certain, nous reviendrons…

Dents du Midi champery fete

Plus d’infos sur Champéry dans l’article Champéry : camp de base idéal pour le Tour des Dents du Midi.


INFO
Le Petit Baroudeur BackPacker (Catherine)
Ouvert toute l’année
Capacité d’accueil  : 5 chambres de 4 à 10 personnes

www.lebaroudeur.ch
Prix nuitée  : entre 30 et 40 CHF / Petit-déjeuner  : 8 CHF
Pique-nique : 15 CHF

info@lebaroudeur.ch
+41 24 479 14 07
Nous avons aimé  :
l’emplacement, l’accueil chaleureux, les produits maison, le salon douillet et le wifi gratuit

dents du midi petit baroudeur accueil


Commentez via Facebook

messages

8 Commentaires

  • Répondre
    Dominique
    17 août 2016

    Merci pour cet hommage à notre région et que de souvenirs il y a déjà 20 ans pour moi !

    • Répondre
      celine Auteur
      9 septembre 2016

      Superbe région ! Vous avez bien de la chance…

  • Répondre
    Bob
    26 septembre 2016

    Bonjour,
    Pensez vous que le trek est faisable pour des amateurs en autonomie complète ?
    Peut on trouver une plus petite boucle ?
    Merci bien,

    • Répondre
      celine Auteur
      27 septembre 2016

      Le Tour des Dents du Midi est faisable en autonomie complète, vous pouvez planter la tente à différents endroits, et notamment près du lac de Salanfe ou des lacs d’Anthème. Pas de grosses difficultés à part le sommet de la Haute Cime pour lequel il faut mieux avoir déjà le pied montagnard 😉
      Vous pouvez trouver des itinéraires plus courts sur le TDM mais pour boucler, il faut compter 3 jours pour des amateurs (sans l’ascension de la Haute-Cime). En 2 jours, vous pouvez faire les étapes de Champéry-Susanfe et Susanfe-Mex et à Mex, prendre un bus pour redescendre dans la vallée…

  • Répondre
    24 mars 2017

    Niveau dénivelé, je ne pense pas que je pourrais survivre à ce tour, mais en tout cas, j’ai aussi adoré la Suisse ! Mon dernier voyage en septembre était d’ailleurs en mode #TeamSansVoiture 🙂
    malicyel Articles récents…Paris New York Burger : le meilleur burger de Paris ?My Profile

    • Répondre
      celine Auteur
      24 mars 2017

      A défaut du Tour, il y a de nombreuses variantes possibles pour tout type de randonneur, et d’autres activités plein air tel que trottinette, via-ferrata, déjeuner dans les cantines (restau version suisse)…

  • Répondre
    24 mars 2017

    Ouahou j’adore ces paysages ! J’aimerais bien faire cette randonnée comme « entrainement » au tour du Mont Blanc ! Je creuse l’idée pour cette année ou l’année prochaine. Quand j’ai commencé à me renseigner j’ai cru qu’il y avait une faute de frappe dans Champery ^^ je n’en avais jamais entendu parler avant. Sinon es ce que tu avais pu facilement rejoindre le point de départ en transport ou étais tu allé la bas en voiture ?
    Mathilde Articles récents…Piran et ses environs : les Salines de SecovljeMy Profile

    • Répondre
      celine Auteur
      24 mars 2017

      J’y suis allée en voiture mais le train suisse monte jusque Champéry ! C’est un itinéraire parfait avant le Tour du Mont-Blanc, prévu quand ?

Laisser un commentaire

CommentLuv badge