Voiture en voyage, les bonnes raisons de s’en passer (ou pas) !

Ceux qui me suivent depuis quelques temps savent que j’ai longtemps banni la voiture en voyage et au quotidien, vantant les bénéfices d’utiliser des modes de transport plus respectueux de l’environnement et moins coûteux.
Avec l’arrivée de mini-voyageur dans notre vie, nous avons néanmoins du abandonner l’auto-stop et le covoiturage (rare sont les chauffeurs solitaires munis de siège-bébé) et nous avons finalement craqué pour une voiture, nous permettant de rejoindre les montagnes en famille quand bon nous semble.
Cela paraissait tellement plus facile. Mais finalement la voiture reste 80% du temps au garage. Nous avons donc décidé de la mettre en auto-partage, puis de la revendre… pour acquérir un van aménagé. Cherchez l’erreur !

Face à ces contradictions assumées, je partage aujourd’hui les raisons de mon choix : celui d’abandonner la voiture en voyage et au quotidien… sauf exception 😉 .

canaldes2mers haute-garonne velo


3 bonnes raisons d’abandonner sa voiture
en voyage et au quotidien


Bien que je sois désormais propriétaire d’une voiture, je continue à privilégier le vélo et les transports en commun pour mes déplacements, que ce soit en voyage ou au quotidien.
Nous avons d’ailleurs participé au défi « 3 mois sans ma voiture » lancé par Koolicar aux grenoblois en 2016 pour prouver à tous qu’il était bel et bien possible de vivre sans voiture, même avec un enfant en bas âge.
Voici  donc les 3 raisons principales de ce choix.


Avantage #1 à ne pas posséder de voiture en voyage et au quotidien
les économies : un voyage aux USA par an !

Pour les voyages lointains et d’une durée limitée à quelques jours ou quelques semaines, il est généralement plus rentable et plus rapide de louer une voiture sur place que de voyager avec son propre véhicule.
Mais pour les déplacements au quotidien ou les voyages « pas trop loin », une même question revient systématiquement : quel moyen de transport utiliser pour payer le moins cher possible ? On fait alors marcher les comparateurs en tout genre, on essaie de ruser en prenant des itinéraires bis ou en optant pour des trajets en bus parfois interminables… pour souvent conclure que la voiture reste le moyen le plus économique lorsqu’on ne voyage plus seul.
En réalité, ce n’est pas aussi évident car la voiture nous coûte en fait bien plus chère que nous le pensons. Un rapide bilan de mes dépenses montre que ce petit luxe me coûte chaque année 1200 euros lorsqu’elle ne roule pas (prix de la voiture, entretien, assurance) et en moyenne 3500 euros par an.

Soit l’équivalent du prix :
• d’un voyage de 3 semaines aux USA,
• de 10 billets aller-retour en avion et en famille vers une destination européenne,
• de 40 voyages en train en France,
• de 80 jours de location de voiture.

Avouez que ça laisse songeur !

Une étude réalisée par Auto Europe (courtier dans le secteur de location de voitures) auprès de 1000  automobilistes, confirme ces chiffres. Je partage ci-dessous les résultats.

voiture en voyage autoeurope2


Avantage #2 à ne pas posséder de voiture en voyage et au quotidien
Don’t worry, be happy !

Au quotidien, c’est la raison principale pour laquelle je n’utilise pas la voiture : éviter le stress de ce mode de déplacement, engendré par les embouteillages, places de parking inexistantes, incivilités et autres désagréments que l’on évite grâce au vélo ou aux transports en commun.
J’ai davantage de plaisir à rouler sur les pistes cyclables aménagées pour faire mes courses ou conduire mon fils à la crèche que de rester coincée aux feux rouges et me faire klaxonner lorsque je ne démarre pas sur les chapeaux de roue ! On peut facilement s’arrêter sur la piste ou faire une pause au parc, ce qui est quasiment impossible en voiture.
Les illustrations ci-dessous, empruntées de l’étude d’Auto Europe précédemment citée, résument assez bien ce que je souhaite éviter en laissant la voiture au garage (statistiques sur une vie de conducteur).

voiture en voyage autoeurope3

voiture en voyage autoeurope4

voiture en voyage autoeurope1

voiture en voyage autoeurope5

En voyage, c’est la même chose et parfois même pire dans les endroits touristiques où il semble illusoire de vouloir s’approcher en voiture. Nous optons donc pour le vélo dès que cela est possible : on va moins vite, moins loin mais qu’est-ce qu’on est bien 😉 .

canaldes2mers lotetgaronne velo


Avantage #3 à ne pas posséder de voiture en voyage et au quotidien
Participer à l’effet colibri

Vous connaissez la légende amérindienne du petit colibri ?
Elle raconte qu’un colibri se démenait seul contre un feu de forêt,  apportant l’eau goutte à goutte sur les flammes, alors que tous les animaux étaient paralysés de peur. Au tatou qui lui faisait remarquer qu’il n’y arriverait jamais, le colibri répondit : « Je sais mais je fais ma part. » 

Comme le colibri, en me privant de voiture, je participe, à mon échelle, à lutter contre la pollution qui envahit nos villes et nos vallées.
Les études sont aujourd’hui sans appel : la pollution routière est une cause certaine de l’augmentation de certains cancers, et les particules en suspension dans l’air seraient responsables chaque année en France du décès prématuré de 42 000 personnes.
Il est temps d’agir, vous ne pensez pas ?


2 avantages à posséder une voiture
en voyage et au quotidien


Avantage #1 à posséder une voiture en voyage et au quotidien
la simplicité avec des enfants

Posséder une voiture en voyage ou au quotidien offre un sentiment de liberté bien réel. Non seulement on peut aller où l’on veut quand on veut (sauf dans les lieux touristiques trop fréquentés…) mais on peut aussi y laisser ses affaires et c’est parfois bien pratique, lorsqu’on a du matériel sportif ou des équipements pour enfant.
Pour tenter d’excuser mon choix de devenir propriétaire d’une voiture après la naissance de mon fils, je vais vous raconter quelques anecdotes sur mon expérience de
voyage sans voiture avec un enfant en bas-âge.
En avion et en train, c’est le top : gratuit pour les enfants jusque 2 ans. Jeunes parents, c’est le moment d’en profiter ! Surtout qu’avec la carte Enfant+, les accompagnants peuvent bénéficier jusqu’à 50% de réduction sur leur trajet de train.
Dans les bus, cela se complique. Les bébés paient généralement demi-tarif mais il est demandé d’apporter un rehausseur ! Personnellement, je n’ai qu’un siège-bébé isofix de 5 kg, et autant vous dire qu’il était hors de question de l’emporter en voyage avec moi…
On oublie l’auto-stop, l’auto-partage et le covoiturage car il est très rare de trouver des chauffeurs équipés de siège-bébé.
Finalement, la voiture devient vite indispensable dès que vous sortez des grandes villes desservies par le train ou l’avion. Seule alternative :
la location de voiture.


Avantage #2 à posséder une voiture en voyage
le voyage au long cours

Lors de mon Tour du Monde en 2011, je n’ai utilisé que les transports en commun (avion, train, bus) à l’exception de 3 itinéraires avec chauffeur : le Salar d’Uyuni en Bolivie, la région des 7 lacs au nord de la Patagonie, et les hauteurs himalayennes du Tibet. Mais il est vrai que, même si ce voyage au long cours m’a emmené dans quelques-uns des plus beaux endroits de la planète, il restait la plupart du temps sur des chemins empruntés par beaucoup d’autres touristes et donc très bien desservis. Pour sortir des sentiers battus, j’aurais pu louer une voiture… je n’en ai jamais éprouvé le besoin.

voiture en voyage bolivie lipez

Mais pour mon Tour de France « Nature et Patrimoine » (départ : septembre 2017), j’ai opté pour un van aménagé ! Pourquoi ce changement de trajectoire ?
Je ne voyage plus seule désormais et partir plusieurs mois avec un enfant de 2 ans nécessite bien plus de logistique et d’équipements que partir seule. Non, un enfant ne peut pas se contenter de 2 T-shirts, un short et un téléphone portable pour découvrir le monde ! Il lui faut un minimum de confort et quelques objets fétiches qui lui assureront une certaine stabilité tout au long du voyage. Partir trop léger, c’est risquer de revenir à bout de nerfs quelques jours plus tard 😉 .
J’ai de plus été confortée dans mon choix par des amis blogueurs ayant vécu l’expérience du road-trip en van aménagé : pas un seul n’a regretté !

Je souhaite découvrir les richesses naturelles de la France, ce qui devrait me mener dans des lieux souvent éloignés des grandes villes et loin des gares. Je pense que cela permettra d’éviter certains désagréments de la voiture et promis, je ferai du covoiturage dès que cela est possible (en tant que chauffeur cette fois-ci) pour faire perdurer l’effet colibri.
Finalement, je suis consciente que ce voyage en van aura un coût… le prix à payer pour pouvoir voyager librement avec mini-voyageur pendant plusieurs mois !

voiture en voyage roadtrip


Commentez via Facebook

messages

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur et rédactrice du blog de voyages nature Globetrekkeuse, je parcours les sentiers du monde et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook

6 Commentaires

  • Répondre
    30 juin 2017

    Bonjour Céline
    Je te remercie de nous avoir partagé toutes tes belles aventures à travers ce blog. Sinon on peut très bien abandonner sa voiture en voyage et au quotidien, mais il suffit juste de bien faire attention.

  • Répondre
    30 juin 2017

    Je suis tout à fait d’accord avec toi! Personnellement nous voyageons en France en transports en commun et à vélo. Nous réservons la voiture aux USA où vit mon copain car son état est très mal desservi et les distances énormes. Je trouve le van aménagé top quand on a un petit, plus tard, il pourra lui aussi se déplacer à vélo ;p
    aurélie@Travelingaddress Articles récents…Un weekend autour de Fontainebleau, à Moret-sur-LoingMy Profile

  • Répondre
    1 juillet 2017

    Bravo pour cette démarche et tous ces efforts pour appliquer au maximum le « sans voiture », pas toujours simple (et j’imagine encore moins quand on a une famille) ! De nombreuses régions peuvent se visiter avec les transports en commun.
    Après, c’est vrai qu’il y a des destinations qui sont plus ou moins faciles. Je pense notamment aux régions de montagnes, où les départs de rando ne sont pas toujours accessibles sans voiture.

  • Répondre
    3 juillet 2017

    Je vous rejoins sur l’idée que nos mini voyageurs ont besoin de repères fixes dans les voyages, pour leur bien-être… Et celui des parents.
    Nous partons début septembre pour un tour d’Europe accompagnés de nos deux enfants et optons pour une vie nomade à bord d’un camping-car. Nous emportons les vélos pour les déplacement courts et urbains.
    http://www.laroutea4.fr
    La route à 4 Articles récents…Le blog de nos enfants est en ligne !My Profile

  • Répondre
    Sarah
    14 juillet 2017

    Pour ma part, je préfère voyager en voiture. Comme ça, je sais que je pourrais me déplacer comme bon me semble, et surtout, ça me donnera un abri ! Mais vos raisons pour bannir les voitures sont bonnes aussi !

Laisser un commentaire

CommentLuv badge