VORARLBERG, randonnées aux portes des Alpes et de l’Autriche

Le Vorarlberg, vous connaissez ?
Littéralement, Vorarlberg signifie « par-devant les montagnes », un nom poétique qui ne pouvait qu’attiser ma curiosité. C’est à la fois le plus petit et le plus proche des lands d’Autriche, coincé entre 2 régions stars de la randonnée alpine : la Suisse et le Tyrol !
Terre originelle des stations de ski en Europe, le Vorarlberg est durant l’été un terrain de jeux enchanteur pour randonneurs et amoureux de nature. C’est ici, depuis la capitale Bregenz et le lac de Constance, que les Alpes commencent leur ascension vers les hauts sommets, dans un paysage de forêts, falaises et lacs… une harmonie qui méritait bien d’y élire
le plus bel endroit d’Autriche ! (patience… je vous en parle plus bas)

Vorarlberg autriche plan

Cet article est le récit de mes 2 itinéraires de randonnées coup de cœur dans le Vorarlberg (pour bons marcheurs). Je le complète de 3 itinéraires de randonnée accessibles à tous ainsi que d’informations et conseils pour suivre mes pas…


2 randonnées coup de cœur dans le Vorarlberg

  Coup de cœur #1
Grêle, marmottes et fossiles
sur le sentier du Gehrengrat

Localisation : Vallée de Lech (Vorarlberg, Lechtal)
Difficulté :
pour bons marcheurs
Dénivelé : + 520 mètres / – 520 mètres
Durée : 4h30
Moments forts : départ au lac Spullersee, ascension du Gehrengrat (2439m) , marmottes et bouquetins, traversée de la mer de pierres, arrivée au lac naturel Formarin.

randonnee vorarlberg formarinsee panoramaUne navette permet de rejoindre le lac Spullersee (1738m) depuis Lech (péage de 5€).
Nous arrivons au bord du lac vers 14h30… un peu tard pour commencer une randonnée alpine, me direz-vous, d’autant plus que la pluie est annoncée dans l’après-midi !  Mais nous visitons le Vorarlberg dans le cadre d’un blogtrip, la matinée était déjà bien remplie et le déjeuner à l’auberge « Gasthof Älpele » si typique et délicieux qu’il aurait été dommage de le remplacer par un sandwich ! (voir itinéraire sur le Lechweg plus bas)
Après négociation, nous obtenons l’autorisation de sortir des sentiers battus et abandonnons nos camarades Lucie (voyages et vagabondages) Richard et Franck (OnedayOneTravel) pour retrouver l’ivresse des hauteurs et de l’itinérance pendant quelques heures. Rendez-vous le soir à la Freiburger Hütte, refuge au bord du lac Formarinsee où nous passerons la nuit.
Nous longeons donc le lac par la droite et trouvons facilement l’itinéraire fléché en direction de Freiburger Hütte (4h30), qui monte d’abord tranquillement vers la cabane Schützhütte puis devient de plus en plus raide à mesure que l’on poursuit l’ascension vers le Gehrengrat (2439m). Le sentier est par endroit très étroit, rocailleux et réservé aux bons marcheurs. Les marmottes moqueuses mais pas farouches font quelques apparitions comme pour nous prévenir du danger : “tous aux abris, les nuages sont là!”

La pluie finit effectivement par tomber quelques minutes après notre arrivée au sommet,
la pluie d’abord, puis la grêle…

nous sommes à mi-parcours, trop tard donc pour faire demi-tour !

Nous sommes équipés pour faire face à la pluie estivale mais une pluie de grêle, c’est autre chose. Je n’avais pas prévu la polaire ni les gants pour cette exploration du Vorarlberg en plein mois d’Août… Tant pis pour les bâtons, je range les mains au chaud dans les poches, remonte les chaussettes jusqu’aux genoux et poursuis le chemin en espérant une accalmie.
Celle-ci arrive 30 minutes plus tard et le soleil accompagne notre descente (glissante) vers la mer de pierres et la Freiburger Hütte. La mer de pierres est un lieu surprenant qu’il est agréable de découvrir par le haut en arrivant du Gehrengrat. Parmi cette accumulation de pierres en calcaire aux teintes variées, située à 2000 mètres d’altitude, on peut apercevoir de nombreux fossiles de bélemnites, nautiles et ammonites, ayant vécu ici il y a plus de 70 millions d’années.
Honnêtement, mieux vaut être accompagné d’un guide local pour apprécier l’endroit à sa juste valeur et voir les fossiles : si la faim ne m’avait pas rappelé à l’ordre, je crois que je serai toujours en train de chercher la fameuse « corne de bouquetin » fossilisée !
La descente finale vers la Freiburger Hütte (1918m) nous révèle petit à petit le lac naturel alpin Formarin dans son environnement féérique, élu le plus bel endroit d’Autriche en 2015 par les autrichiens eux-mêmes.
Difficile de ne pas s’attarder encore un peu au bord du lac, mais nous ne voulons pas faire attendre Lucie, Franck et Richard plus longtemps au risque de voir les secours arriver et surtout de rater le dîner 😉
Le tour du lac attendra le lendemain matin…


INFO Freiburger Hütte
Ouverte de Juin à début Octobre
Capacité d’accueil : 40 places en chambre, 100 places en dortoir
www.freiburger-huette.at
Prix demi-pension ≈ 60€
douche chaude payante (2€)
info@freiburger-huette.at
+ 43 664 17 45 042
Nous avons aimé :
la beauté des lieux, la terrasse, le dortoir 6 personnes, la qualité des repas
et les multiples possibilités de randonnées (10 départs depuis le refuge)

vorarlberg autriche freiburger hutte


Coup de cœur #2
Ascension du Muttjöchle, direction Dalaas !

Localisation : Vallée de Klostertal (Vorarlberg)
Difficulté : pour bons marcheurs
Dénivelé : + 240 mètres / – 1200 mètres
Durée : 4 heures
Moments forts : vue panoramique sur la vallée depuis le Muttjöchle, forêt d’altitude, arrivée à Dalaas.

vorarlberg randonnée muttjochle sommet

Depuis Dalaas où nous logeons, une navette (ligne 90) permet de rejoindre Wald et la télécabine menant au Sonnenkopf (1841m). Encore pressés par le temps (dernière montée à 17h), nous optons pour un taxi improvisé grâce à la bienveillance de la responsable de l’OT (une amie, une sœur ou une collègue, on ne sait pas trop mais on était aux pieds de la cabine en moins de 15 minutes…).
Le Sonnenkopf offre une vue panoramique sur la vallée de Klostertal et quelques sommets plus éloignés que nous tentons de reconnaître…exercice délicat dans cette partie des Alpes que nous découvrons.
Nous longeons par la droite le pays des Ours (Bärenland), parc d’attractions pour enfants en milieu naturel que bébé trekkeur
aurait probablement adoré (petit moment de culpabilité… en parents indignes que nous sommes, nous avons délaissé bébé en France) !
Le sentier est bien indiqué et nous grimpons doucement vers le Muttjöchle (2074m) que nous atteignons en moins d’1 heure. Une croix matérialise le sommet et un livre d’or permet de partager ces impressions de randonnée avec les autres marcheurs passés ou à venir.

Nous nous attardons.
Il est 18h, nous sommes seuls au sommet,
entourés de montagnes et de forêts,
sous un ciel bleu profond…
pourquoi nous presser ?

La descente vers Dalaas emprunte un sentier bien visible vers Scheidboden, sentier d’abord rocailleux puis sous la forêt jusqu’au village de Kristberg (1480m). Les remontées mécaniques parsemées sur la plupart des pentes avoisinantes nous rappellent que nous sommes au cœur d’un domaine skiable, pris d’assaut par les VTTistes durant l’été. La descente devient abrupte en approchant la petite commune de Dalaas (830 mètres), au charme typiquement montagnard, bien différente de son homonyme texan 😉


3 randonnées accessibles à tous
dans le Vorarlberg

Panorama sur les Alpes depuis le Rüfikopf

randonnee vorarlberg rufikopf

Localisation : Vallée de Lech (Vorarlberg, Lechtal)
Difficulté : facile
Dénivelé : + 200 mètres / – 200 mètres
Durée : 1h30
Moments forts : vue panoramique sur la vallée de Lech et les sommets alpins avoisinants, troupeau de bouquetins.

Depuis Lech, une télécabine fonctionnant été comme hiver, mène au Rüfikopf (2362m) et son restaurant d’altitude avec terrasse en face des plus hauts sommets de la région (table d’orientation). On monte ici pour le panorama, pour découvrir la vallée de Lech qui attire chaque hiver des centaines de milliers de skieurs sur le domaine de Lech Zürs am Arlberg, berceau du ski alpin.  300 kilomètres de pistes et des services de grande qualité en font le domaine skiable le plus réputé d’Autriche. Découvert par les pionniers du ski, l’Anneau blanc est la vedette de l’Arlberg : 22 km de descente dans un décor idyllique.
En été, l’Anneau blanc cède la place à l’Anneau vert, un itinéraire de randonnée de 2 à 3 jours permettant d’explorer la vallée de Lech et ses spécificités : lacs, cascades, refuge-bibliothèque, ligne européenne de partage des eaux, bivouac à 2300 mètres, etc…
Mais revenons au Rüfikopf ! un circuit géologique est aménagé au sommet et nous  invite à un voyage dans le temps grâce à un itinéraire parsemé de curiosités géologiques, par ordre chronologique (brochure 5€ en station). C’est une boucle agréable de 3 km menant au lac Monzabonsee. Du belvédère du Rüfikopf, nous apercevons (jumelles aidant) un troupeau de bouquetins sur une crête éloignée. Près de Lech en effet réside l’une des plus grandes colonies de bouquetins d’Europe.


Déjeuner traditionnel entre Lech et le lac Formarinsee

randonnee vorarlberg lechLocalisation : Vallée de Lech (Vorarlberg, Lechtal)
Difficulté : facile
Dénivelé : + 600 mètres / – 200 mètres
Durée : 5 heures
Moments forts : Lech, dégustation du Kaiserschmarrn à l’auberge Gasthof Älpele, lac naturel alpin Formarin.

Le Lechweg est un chemin de randonnée de 125 kilomètres reliant Lech à la ville de Füssen en Bavière. La partie du sentier entre Lech et Formarinsee présente l’avantage d’être accessible à tous. Il serpente le long de la rivière Lech, et monte doucement vers le lac naturel alpin Formarin (1789 m), élu plus bel endroit d’Autriche en 2015.
Un arrêt à l’auberge Gasthof Älpele s’impose pour goûter aux plats traditionnels du Vorarlberg dans un chalet au décor chaleureux. L’adresse est renommée et appréciée des locaux, pensez à réserver !
Ci-dessous, 2 spécialités que vous pouvez commander les yeux fermés : le Käsknöpfle (pâtes au fromage) et le Kaiserschmarrn, (à base de pâte à crêpe sucrée). Et si après ce repas, vous manquez de temps ou d’énergie pour poursuivre l’itinéraire, vous pourrez toujours prendre une navette pour atteindre le lac Formarin.

vorarlberg cuisine kasknopflevorarlberg cuisine kaiserschmarren


A la poursuite des bouquetins depuis le lac Formarinsee

vorarlberg randonnée sentier bouquetinLocalisation : Vallée de Klostertal (Vorarlberg)
Difficulté : moyenne (longue descente parfois raide)
Dénivelé : – 1100 mètres
Durée : 2h30
Moments forts : Lac naturel alpin Formarin, sieste au grand air sur chaises longues en bois géantes, réserve Natura2000.

Cet itinéraire se fait traditionnellement de bas en haut, du village de Mason au lac Formarin. 9 panneaux d’information y ont été installés pour permettre aux randonneurs de découvrir les spécificités du Klostertal : agriculture, ressources en eau, géologie, paysage, richesses naturelles… Dommage que ces panneaux soient écrits exclusivement en allemand !
Nous nous réveillons aux aurores pour admirer le lever du soleil sur le le lac Formarin, et effectuons le tour du lac (≈1h) pour prolonger notre séjour dans ce lieu enchanteur et si calme avant l’arrivée des premiers randonneurs. Puis, nous entamons la descente vers Mason, entre rivières, cascades, alpages et forêts. A mi-parcours, soit à environ 1400 mètres d’altitude, nous pénétrons dans la réserve Natura 2000 des forêts de montagne du Klostertal
. La réserve se termine au village de Mason mais il est possible de poursuivre le sentier jusque Dalaas, charmante petit commune un peu délaissée durant l’été, pourtant point de départ de nombreuses randonnées.
Les bouquetins, me direz-vous ? Pas vus ! Si la région abrite en effet la plus grande colonie de bouquetins d’Europe, les rencontrer reste un moment rare et unique…

vorarlberg autriche mason


Randonner dans le Vorarlberg – Infos

Comment se rend-on dans le Vorarlberg ?

Le Vorarlberg est accessible en train depuis la France. Ce moyen de transport offre  l’avantage de pouvoir profiter des paysages tout au long du trajet qui traverse une partie de la Suisse ainsi que le Liechtenstein dans toute sa largeur (à peine 10 km!).
En fonction de la ville de départ, vous passerez par Mulhouse ou Genève pour quitter la France, et poursuivre vers Zurich, puis Bregenz (Temps moyen de trajet depuis Paris ou Lyon : 7h30).
La gare de Bludenz (1h depuis Bregenz) permet de se rapprocher des villes de Lech ou Dalaas, points de départ des itinéraires de randonnée que je vous présente dans cet article.

En voiture, Lech se situe  à 10h de Paris, 7h de Lyon et 4h de Mulhouse. Il peut être utile de disposer d’une voiture sur place si vous souhaitez faire autre chose que de la randonnée itinérante. La route alpine de la Silvretta (22 km) est notamment considérée comme l’une des routes panoramiques les plus belles des Alpes ! Il vous faudra alors acheter une vignette obligatoire en Autriche pour circuler sur certaines nationales et autoroutes (≈ 9€ pour 10 jours).

Enfin, je n’ai pas testé le confort, mais pour ceux qui n’ont pas peur des longs trajets, il est également possible de rejoindre Bregenz en bus (Flixbus).

Carte de randonnée interactive

vorarlberg carteinteractive

Conseils divers

Si vous ne parlez pas allemand, emportez un dictionnaire avec vous. En dehors de Lech, dans le Vorarlberg, il y a peu d’informations traduites en anglais, encore moins en français.

Numéro d’urgence pour le secours en montagne : 144

Pour les adeptes, la via-ferrata de Karhorn est accessible depuis la station d’arrivée du téléphérique Steffisalp. Je n’ai pas eu l’occasion de la tester… elle est à priori constituée de 2 parties, la première est accessible à tous, la seconde est plus technique (durée ≈ 4h).

Guide passionnée et passionnante pour la vallée de Lech :  Annalisa (Mountaingirl6580@icloud.com).

• Le site internet de  l’OT de Lech Zürs Arlberg est très complet. vous y trouverez toutes les informations nécessaires pour préparer votre séjour dans cette partie du Vorarlberg (hébergements, horaires de bus et remontées mécaniques, activités proposées…).   www.lechzuers.com/hiking

N’oubliez pas de demander la Lech Card. Remise à tous ceux qui passent 1 nuit dans un hébergement de la vallée de Lech Zürs, elle permet d’utiliser les bus et télécabines et de profiter de la gratuité de plusieurs activités.


 Merci à l’OT d’Autriche ainsi qu’à toutes les personnes rencontrées pour cette découverte du Vorarlberg.
Spéciale dédicace à Lisa-Maria de l’OT de Lech Zürs Alberg pour sa bonne humeur
et son coup de main dans la traduction des sommets et plats traditionnels !


 formarinsee vorarlberg autriche

Commentez via Facebook

messages

2 Commentaires

  • Répondre
    marina
    22 janvier 2017

    Merci de nous faire partager ce beau voyage,
    j’ai l’intention de partir en mai dans cette région faire un trek de 7-8jours,
    est ce qu’il est possible d’après vous de dormir en tente à cette période la, (sachant que la plupart des refuges ne sont pas ouvert à cette période)
    Merci d’avance.

    • Répondre
      celine Auteur
      25 janvier 2017

      Je sais qu’il y a un camping à Dalaas mais j’avoue ne pas en avoir rencontré beaucoup sur mon chemin.
      Je pense qu’en bivouac, ça passe !!

Laisser un commentaire

CommentLuv badge