Aquarium de Gênes avec enfants, entre émerveillement et questionnement…

Nous avons eu l’occasion de visiter l’aquarium de Gênes lors d’un magnifique road trip en Italie, de la Ligurie à la Toscane, à la recherche de la tour penchée…
Pour petits et grands, l’aquarium de Gênes offre un voyage merveilleux au fond des océans et sur la planète bleue, à la découverte de nombreux écosystèmes naturels. On s’émerveille tout en apprenant à reconnaître les spécificités et fragilités de chaque espèce et à démentir certains clichés véhiculés par les contes et légendes.
L’aquarium de Gênes réussit-il sa mission affichée de
sensibiliser le public au patrimoine naturel marin ? Sans aucun doute, même si cette visite suscite légitimement quelques questionnements sur le bien-être des milliers d’animaux croisés.

aquarium genes ph-merlo

Retrouvez ci-dessous 2 autres destinations nature comprenant la visite d’un aquarium
3 jours au Pays Basque, entre Golfe de Gascogne et Pyrénées
Roadtrip dans les Hauts-de-France, découvertes insolites chez les ch’tis !

ligne de separation

Aquarium de Gênes
5 raisons d’y aller avec ses enfants

ligne de separation

Une biodiversité aquatique dans tous ses états

La visite de l’aquarium de Gênes est avant tout une formidable opportunité de montrer aux enfants la diversité du monde animal marin. C’est en effet la plus grande exposition de biodiversité aquatique d’Europe. Elle offre un tour du monde des écosystèmes naturels, de la Méditerranée à la forêt tropicale, en passant par la Mer Rouge, l’Amazonie ou encore les Caraïbes, en un temps record !
Certains objecteront qu’il vaut mieux emmener les enfants voir le monde « pour de vrai ». Je leur donne raison… mais ce n’est pas à la portée de tous et ça prend beaucoup, mais alors vraiment beaucoup plus de temps, d’autant plus avec des enfants qui n’ont pas encore l’âge de plonger, ni même de nager 😉 .

aquarium de genes enfants

On y croise plus de 10 000 animaux (pas uniquement marins) répartis en 800 espèces provenant de toutes les mers du globe ainsi que 200 espèces végétales. Nos préférés : les lamantins, rares et atypiques, les phoques joueurs, les pingouins, les requins, les tortues, les méduses, les poissons coralliens de toutes les couleurs (mention spéciale aux poissons-coffres et aux poissons-clowns) et bien-sûr pour les enfants les dauphins. Les murènes et les raies fascinent également ainsi que des espèces plus discrètes et méconnues tels que les hippocampes et les limaces de mer.

aquarium genes tropical ph-melo

Une attention particulière est donnée aux espèces présentes à Madagascar, pays symbole de la biodiversité, par la reconstitution d’une forêt ombrophile et d’une lagune corallienne.

Envie de découvrir l’île Malgache et ses trésors naturels ?
Tourisme responsable à Madagascar : sous le charme de Majunga…

ligne de separation

Des espèces menacées à sauvegarder

L’un des défis de l’aquarium de Gênes est daider à la reconnaissance et à la préservation des espèces menacées.
L’exemple le plus saisissant est celui du lamantin, gros mammifère aquatique herbivore parfois appelé « vache de mer » dont le risque d’extinction est fort. L’aquarium de Gênes a relevé le défi de le présenter au public, et mieux encore, de permettre sa reproduction au sein même de l’aquarium où le petit Tino a vu le jour en 2015.
Une rencontre avec cet animal probablement à l’origine du mythe des sirènes est toujours un moment émouvant qui ne laisse personne indifférent. J’ai eu la chance d’en rencontrer lors d’une plongée en Mer Rouge il y a quelques années. Cette seconde rencontre à Gênes ravive de belles émotions et l’espoir de voir prochainement cette espèce réintroduite de façon pérenne en milieu naturel.

aquarium genes lamantin ph-melo

Un autre exemple, peut-être plus alarmant encore, est celui des dauphins. Il a beau être adoré des enfants et apprécié de tous, considéré comme intelligent et ami de l’homme, le dauphin n’en est pas moins victime de la pollution, du trafic maritime et des filets de pêche. Certaines espèces sont si menacées qu’elles pourraient avoir disparu dans quelques années, révélant dramatiquement le côté destructeur de nos modes de vie, même envers les animaux qui nous sont les plus proches !
L’aquarium de Gênes, en mettant en avant plusieurs autres espèces menacées (requins, napoléons, hippocampes, tortues…), nous alerte sur la fragilité du monde marin et la nécessité de le préserver.

ligne de separation

Des super-prédateurs plutôt sympathiques

Les requins ont longtemps été victimes de massacres par l’homme, et sont encore aujourd’hui souvent considérés comme dangereux et indésirables. Souvenez-vous du film « Le Monde du Silence », sorti en salle en 1956. L’équipe du commandant Cousteau y massacrait sans retenue des dizaines de requins sans que personne ou presque ne s’en offusque à l’époque !
L’aquarium de Gênes permet d’observer ces animaux sous un autre angle, de les considérer non plus comme des prédateurs féroces et dérangeants mais comme des animaux majestueux et respectables, jouant un rôle important dans l’écosystème marin.

aquarium de genes enfants requins

ligne de separation

Le Monde de Nemo à portée de tous

Marin et Nemo, les héroïques poissons-clowns, Dory, le poisson-chirurgien bleu, Ted, le poisson-lune, Sheldon, l’hippocampe ou encore M. Raie, ils sont tous réunis à l’aquarium de Gênes ! Les personnages amusants et attachants croisés dans « le Monde de Nemo » deviennent ici bien réels et c’est fascinant…

aquarium de genes enfants nemo

ligne de separation

Une sensibilisation indispensable à la préservation des océans

S’il est légitime de se questionner sur le bien-être des animaux en captivité (questionnement que je poursuis dans la suite de cet article), les aquariums n’en restent pas moins un moyen très efficace de sensibiliser le public à la beauté des espèces et écosystèmes marins, à leur fragilité et à l’importance d’en prendre soin en changeant notre regard et certaines de nos habitudes destructrices.
De nombreuses initiatives sont mises en œuvre par l’aquarium de Gênes pour inciter les visiteurs à envisager un rapport plus responsable avec l’environnement naturel marin. Le spectacle offert par les 70 bassins d’observation est complété de plusieurs attractions ludiques permettant aux enfants de tout âge d’apprendre, de comprendre et de respecter. 
Des expositions thématiques temporaires permettent de sensibiliser le public au rôle de chaque espèce dans l’équilibre de notre planète, du plus petit invertébré abyssal au plus grand des prédateurs marins. Des éducateurs accompagnent également tout au long de l’année élèves et enseignants sur des parcours thématiques dédiés à l’observation mais aussi à l’approfondissement des connaissances scientifiques grâce aux laboratoires et instruments mis à disposition.

Mon fils ne sait pas encore nager et il lui faudra encore quelques années avant qu’il puisse admirer le monde marin dans son environnement naturel. Il éprouve néanmoins déjà, grâce au spectacle offert par les aquariums, de la fascination pour ce monde surprenant et paisible et de la compassion pour tous les animaux qui y vivent.

ligne de separation

Aquarium de Gênes
3 raisons de se questionner avec ses enfants

ligne de separation

Un spectacle de dauphins embarrassant

Si la plupart des poissons sont présentés dans des bassins volumineux et bien entretenus, sous le regard bienveillant des soigneurs, j’avoue que la condition de vie et le spectacle des dauphins m’ont un peu attristé. Leur plaisir de jouer m’est apparu plus contraint que spontané et leur périmètre de jeu bien étroit en comparaison aux mers et océans dans lesquels leurs congénères évoluent.

aquarium de genes enfants dauphins

Si les poissons, quelle que soit leur taille, ne semblent pas disposer d’un système neurologique suffisamment développé pour ressentir l’enfermement et la souffrance, c’est loin d’être le cas chez les mammifères. Les dauphins sont même considérés par les scientifiques comme l’espèce animale la plus intelligente après l’homme. Ils comprennent, interagissent, sont capable d’apprendre un langage et de s’inspecter dans un miroir… comment croire alors qu’ils ne souffrent pas de leur enfermement ?
J’ai posé la question aux responsables de l’aquarium :
– « Concernant les dauphins, nos entraîneurs et gardiens mettent en place des programmes d’enrichissement (moyen de donner aux animaux pris en charge l’opportunité de se comporter de manière naturelle) et de stimulation intellectuelle quotidiens. »

Je continue néanmoins de penser que ces spectacles sont désuets et que la sensibilisation à la préservation des dauphins, tout comme des autres cétacés, doit désormais prendre une autre forme. Beaucoup de nos voisins les ont d’ailleurs d’ores et déjà interdits.

ligne de separation

Un bassin tactile saugrenu… ou pas !

Le basin tactile permet de caresser de petites raies… qui, à ma grande surprise, semblent apprécier le contact.
Cette attraction m’est d’abord apparue saugrenue car en tant que plongeuse, j’ai très vite appris qu’il ne faut pas toucher la faune marine, pour deux raisons principales : éviter les piqures et morsures et ne pas fragiliser les espèces. Si certaines d’entre elles sont connues pour être extrêmement sensibles (coraux, étoiles de mer…), tous les poissons sont en réalité rapidement en danger une fois le mucus secrété sur leur peau endommagé, celui-ci leur servant de protection contre toute sorte de contamination.
Alors, qu’en est-il des raies ? J’ai posé la question aux soigneurs de l’aquarium :
– « C’est surtout vrai pour les poissons osseux (Osteichthyes), dont les glandes muqueuses aidant à maintenir l’équilibre de l’eau et offrant une protection contre les bactéries, sont extrêmement nombreuses. Les raies, tout comme les requins, appartiennent à la classe des poissons cartilagineux (Chondrichthyes) : leur peau est très forte, recouverte d’écailles semblables à des dents qui fournissent une protection. La piscine tactile qui les héberge est en outre très grande, ce qui permet aux animaux de s’éloigner des visiteurs quand elles n’aiment pas être touchées. »

Le mieux reste selon moi de ne pas toucher les animaux sauvages, quels qu’ils soient, et de laisser ces raies à leur tranquillité. Inutile néanmoins de faire un scandale ou même les gros yeux si quelques enfants se prennent au jeux 😉 .

ligne de separation

Des conditions de vie adaptées ?

Il est difficile d’avoir un avis tranché sur la question sans connaitre parfaitement chacune des espèces et leur mode de vie. Les apparences peuvent être trompeuses. Le dauphin parait rieur malgré son manque de liberté, l’eau du bassin des lamantins parait sale alors que ce n’est que la conséquence du mode de vie de cet animal qui passe la plupart de son temps à brouter et remuer le sable…

aquarium genes meduses ph-melo

Lors de notre visite à l’aquarium de Gênes, nous n’avons observer aucun animal en détresse et les soigneurs étaient présents pour répondre à toutes nos interrogations. Je leur laisse donc une nouvelle fois la parole, confiante en leur conscience professionnelle et leur attachement aux animaux :
– « Nous travaillons en permanence pour fournir des environnements adaptés aux besoins physiques et comportementaux des animaux et pour atteindre des normes de bien-être élevées pour tous les spécimens que nous prenons en charge. Cela exige de fonctionner avec des procédures et des installations qui permettent aux espèces que nous hébergeons de vivre de la manière la plus naturelle possible, en éliminant toute source susceptible de causer de la détresse. Le personnel possède des compétences ainsi qu’une expertise scientifique pertinente, et surveille quotidiennement le comportement et la santé des animaux. Ces multiples compétences ont permis la mise en œuvre de projets de reproduction en milieu humain sur une soixantaine d’espèces. »

Aquarium de Gênes (site internet)
• Ouvert tous les jours de 9h à 20h (jusque 22h30 en juillet et août),
• Prix : à partir de 18 €/adulte, gratuit jusque 3 ans, 12 € jusque 12 ans,
• Restauration possible à l’intérieur, pique-nique autorisé sur le pont,
• Mon Conseil : réserver son billet sur internet pour éviter l’attente et éviter la plage horaire 10h-14h.

Retrouvez mes impressions sur Nausicaa, l’un des plus grands aquarium de France
Road Trip dans les Hauts-de-France, découvertes insolites chez les ch’tis !

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde, à pieds, à vélo ou en van aménagé, et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook.

1 commentaire

  • Répondre
    2 juillet 2019

    Bel article Celine !
    J’ai visité beaucoup d’aquariums un peu partout et celui-ci reste mon préféré. Pas besoins d’être un enfant pour être émerveillé. Il est tout simplement magnifique. Pour en profiter pleinement, il faut éviter bien entendu les vacances scolaire car même si on a réservé en ligne et que l’on rentre sans faire trop de queue, on ne peut pas s’approcher comme on voudrait des aquariums.
    cyrille Articles récents…Déclencheur électrique : Comment ça marche ?My Profile

CommentLuv badge