Couteau Acolyte, le compagnon de poche à fabriquer soi-même !

Le couteau est sans conteste l’un des objets les plus indispensables à ceux qui, comme moi, aiment vivre au contact de la nature, que ce soit au cours de randonnées, trekkings ou au quotidien. Le concept du couteau Acolyte m’a tout de suite séduit : fabriquer soi-même son couteau pour en faire un compagnon de poche personnalisé et unique. Mais fabriquer un couteau, est-ce réellement à la portée de tous ? Un vrai casse-tête ou un réel plaisir ? Je vous livre dans cet article mes impressions sur ce kit couteau inédit.

ligne de separation

L’Histoire de l’entreprise Acolyte

Acolyte est une entreprise française créée par Benjamin Legros, qui a pour vocation de démocratiser la fabrication d’un couteau, savoir-faire jusqu’alors réservé à des professionnels ou des initiés. Pour cela, elle propose un kit constitué de plusieurs éléments, qui une fois façonnés, poncés, huilés et assemblés, forment un couteau unique et de très bonne qualité. Un couteau destiné à devenir un compagnon de poche fidèle, sur lequel on peut compter quelques soient les circonstances… un acolyte !

couteau acolyte logo

Pour limiter son impact sur l’environnement, l’entreprise Acolyte utilise du bois français labellisé PEFC (certification reconnue pour promouvoir la gestion durable des forêts) ainsi que des matériaux de qualité pour l’ensemble des éléments constituant le couteau à fabriquer. Celui-ci étant modulable, il est de plus facile de changer un élément défaillant, ce qui en fait un compagnon pour la vie !
L’entreprise est également membre de « 1% For The Planet » et reverse 1% de son chiffre d’affaires à des associations environnementales.

eco-friendly

ligne de separation

Caractéristiques
Kit Couteau Acolyte

Le kit testé (couteau + outil à sculpter) comprend une lame aiguisée, deux plaquettes de bois pré-formées, un intercalaire, la visserie nécessaire à l’assemblage, un flacon d’huile de lin naturel, un outil à sculpter ainsi qu’une notice pour guider le bricoleur pas à pas dans la réalisation du couteau.

• Longueur du couteau : 19,4 cm
• Longueur de la lame : 9 cm

• Matériau de la lame : lame en acier inoxydable (14C28N)
• Matériau du manche
: hêtre ou noyer massif PEFC, issus de forêts françaises
• Poids : 55 grammes
• Prix
: 60

couteau acolyte a construire

Retrouvez le couteau Acolyte à construire soir-même sur le site de ACOLYTE.

ligne de separation

Test sur le terrain
Couteau Acolyte à fabriquer soi-même

Fabrication du couteau Acolyte, pas à pas

Une petite pochette en carton, simple mais élégante, abrite les différents éléments voués à se transformer en couteau entre les mains de son propriétaire, quelles que soient ses compétences manuelles. Les matériaux utilisés paraissent solides et de qualité et le couteau prometteur. Il n’y a plus qu’à suivre la notice !

couteau acolyte a construire presentation

Façonnage du couteau Acolyte

La première étape consiste à façonner les plaquettes en bois composant le manche, c’est-à-dire à arrondir les angles extérieurs de chaque côté du manche. Pour cela, un outil à sculpter est fourni dans le kit « couteau + outil à sculpter », mais attention pas dans le kit « couteau » de base. Sincèrement, je ne vois pas très ben comment on peut s’en passer, à moins de sauter l’étape de façonnage ou d’être déjà équipé de ce genre d’outils.
Pour les novices ou pour faire un cadeau, je conseille donc d’opter pour le kit comprenant l’outil à sculpter qui s’avère être très efficace après quelques minutes d’entrainement. Une fois le couteau terminé, vous pourrez toujours le recycler en coupe-papier !

couteau acolyte a construire soi-meme

Malgré les explications indiquées sur la notice, la bonne utilisation de l’outil à sculpter nécessite un peu de pratique, d’autant plus qu’il est extrêmement bien aiguisé. Je conseille de s’entrainer sur un morceau de bois quelconque avant de commencer à travailler le manche du couteau, afin d’acquérir le bon geste et la bonne puissance, pour un résultat le plus homogène possible. Ne soyez pas non plus trop exigeant avec vous : les petites imperfections seront vite effacées grâce à l’étape suivante : le ponçage.

Ponçage du couteau Acolyte

couteau acolyte a constuire poncage

Si l’étape de façonnage m’a, je l’avoue, un peu stressée… l’étape de ponçage est un vrai soulagement.  Les petites imperfections disparaissent en effet grâce à l’action de deux abrasifs de grain différent. On commence par le grain le plus gros, on essuie puis on utilise le grain fin, également destiné à faire briller l’élément intercalaire qui viendra se glisser entre les deux parties du manche : la perfection est dans le détail…

Nettoyage du couteau Acolyte

Une fois le manche parfaitement nettoyé, on poursuit la fabrication du couteau Acolyte par l’application d’une couche d’huile de lin afin de nourrir et protéger le bois. On ponce à nouveau, on essuie et on passe une seconde couche d’huile… le tour est joué : « vous êtes parvenus à fabriquer votre Acolyte ». C’est du moins ce qu’affiche la notice… mais en réalité, nous avons encore chacun des éléments à plat sur la table !

couteau acolyte a fabriquer huile

Assemblage du couteau Acolyte

Vous l’avez compris, l’ultime étape est l’assemblage du couteau Acolyte. Il se fait très simplement en suivant un schéma de la notice : 2 rondelles, 4 vis, un positionnement adapté de chaque élément et c’est gagné.
La seule difficulté réside dans le dosage du serrage des vis : trop serrées, elles empêchent la lame de se rouvrir une fois refermée (j’y reviens un peu plus loin dans l’article).

couteau a fabriquer soi meme

Gare aux imprudences néanmoins au cours de l’assemblage : la lame fournie dans le kit est très bien aiguisée. Il est donc inutile de commander la pierre à aiguiser proposée par Acolyte en complément du kit sauf si vous pensez avoir une utilisation intensive du couteau. Le couteau obtenu est unique et il a vraiment fière allure. Normal puisque c’est moi qui l’ai fait 😉 .

Performance du couteau Acolyte

Non seulement le couteau Acolyte est élégant mais il est aussi très efficace, robuste et tranchant (à garder hors de portée des enfants). Le manche est confortable et offre un bon maintien du couteau. La lame bien aiguisée permet de l’utiliser dans la plupart des situations, que ce soit au quotidien en cuisine ou sur sur les sentiers. C’est donc bel et bien devenu mon acolyte !

Deux points peuvent néanmoins être améliorés. Tout d’abord, la lame n’est pas munie d’une entaille qui permettrait de la sortir plus facilement du manche et elle reste parfois coincée dans celui-ci. Il faut alors dévisser légèrement l’assemblage (pensez à garder la clé à visser) mais pas trop, sinon, elle n’est plus assez solidaire du couteau.
J’aurais de plus apprécié pouvoir personnaliser encore davantage le couteau par un motif, un nom ou une phrase sur le manche, ce qui n’est pas prévu dans le kit. Seuls les bricoleurs plus expérimentés sauront s’offrir ce plaisir…

couteau acolyte a construire banane

ligne de separation

Conclusion
Couteau Acolyte à fabriquer soi-même

Points forts

• Kit complet sans besoin de matériel complémentaire,
• Fabrication à la portée de tous,
• Couteau élégant et efficace.

Points faibles

• Personnalisation limitée (pas de motif ou annotation possible),
• Pas d’entaille sur la lame, ce qui simplifierait son utilisation.

Le kit couteau Acolyte est un concept innovant qui permet à chacun de fabriquer soi-même un couteau élégant et efficace, pour en faire un compagnon de poche utile dans bien des situations. Personnalisé et donc unique au monde, il ravira à coups sûr tous les micro-aventuriers, bricoleurs en herbe ou amateur de bois.

Retrouvez tous mes tests d’équipement dans la rubrique « Tests Matériel » .

ligne de separation

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde à la decouverte des merveilles de la nature, et les partage dans l'espoir de donner à tous l'envie de la préserver. Rejoignez-moi également sur Facebook.

1 commentaire

CommentLuv badge