Comment réussir son voyage, 5 conseils insolites.. mais infaillibles !

Des conseils pour réussir son voyage, ce n’est pas ce qu’il manque sur le web. Mais ceux que je vous propose dans cet article, issus de mon expérience de plus de 30 ans de voyages à travers le monde, pourraient bien vous surprendre. On délaisse pour une fois les check-lists, les comparateurs en tout genre et la rigueur des préparatifs pour plus de simplicité et de lâcher prise.
Je suis consciente que ces conseils peuvent paraître déconcertants pour les novices, mais pour les autres, c’est la garantie d’un voyage plus riche, plus épanouissant et plus authentique.

A lire également sur le blog
Voyage nature insolite, 4 destinations préservées du tourisme de masse

 Conseil n°1 : pour réussir son voyage…

la destination, avec ton cœur, tu choisiras

mayotte vacances ilot de sable

Le choix d’une destination est rarement le fait du hasard. Même si l’image est séduisante, peu de voyageurs laissent un globe terrestre tourner devant eux jusqu’à ce que leur index désigne leur prochain territoire d’évasion. Le choix d’une destination est en réalité souvent induite par un reportage, un retour d’expérience, quelques photos séduisantes partagées par les proches ou sur les réseaux sociaux. La raison vient ensuite ajouter son grain de sel et freiner les ardeurs : la durée du trajet n’est-elle pas trop longue ? le climat est-il propice ? les vaccins ne sont-ils pas trop contraignants ? et les visas ? la stabilité politique ? le coût de la vie ? avec des enfants, est-ce bien raisonnable ? …

Mon conseil : écouter ce que nous dicte le cœur. Si la destination, quelle qu’elle soit (mer, île, montagne, ville, temple, jungle, réserve animalière ou banquise…), nous fait rêver depuis plusieurs années, si c’est un rêve d’enfant, si nous ne ratons aucun documentaire à son sujet, et surtout si le cœur vibre à son évocation, c’est qu’elle nous appelle et il n’y a pas à hésiter !

sejour au ladakh trekking himalaya

Le climat, la durée du voyage, les vaccins ou les visas à obtenir ne sont alors plus des contraintes mais simplement des éléments à prendre en compte pour organiser son voyage.  Peu importe le temps que l’on met à se préparer, à économiser, à attendre le bon moment, ce n’est plus simplement un voyage qui se prépare mais un rêve qui s’accomplit.
Et lorsque c’est le cœur qui a choisi, que l’on a mis du temps et de la passion dans les préparatifs, je peux vous assurer qu’aucun retard de vol, aucun douanier trop pointilleux, aucun mal de tête, aucune averse impromptue…ne peut venir troubler l’enthousiasme du voyage.

Conseil n°2 : pour réussir son voyage…

les transports, avec patience tu éliras et réserveras

Pour voyager de façon plus responsable, pourquoi ne pas oser des modes de transport alternatifs à la voiture ou à l’avion, plus lents et plus respectueux de l’environnement ? A pieds, en train, à vélo ou encore en voilier… ils permettent de commencer le voyage au pas de sa porte et non plus une fois la destination atteinte, et de s’immerger davantage dans les territoires et paysages traversés. Mon voyage en train vers le Tibet reste ainsi l’un de mes plus beaux souvenirs de voyage !

voyage en train tibet globetrekkeuse

Quelque soit le type de transport sélectionné, je recommande de réserver billets et équipements à l’avance pour réussir son voyage. C’est probablement la seule étape où je laisse peu de place à l’improvisation.
Pour un voyage en avion ou en train, il faut réserver les billets au bon moment (ni trop tôt ni trop tard) et ne pas hésiter à se servir des comparateurs disponibles sur le web. Attention à ne pas oublier la partie acheminement et notamment le parking si l’on rejoint l’aéroport en voiture. Le comparateur français référent dans ce domaine : Parkos parking aeroport.
Un voyage en vélo permet plus de liberté lorsque l’on a son propre équipement. A défaut, il faut penser à le réserver à l’avance pour bénéficier d’un matériel complet et confortable. Il serait dommage d’abandonner ses projets de voyage itinérant en famille parce que les remorques enfant ont été prises d’assaut par d’autre voyageurs cyclistes !

velo solaire en famille sun trip auvergne

Conseil n°3 : pour réussir son voyage…

les partenaires ennuyeux, tu délaisseras

 « Mieux vaut voyager seul que mal accompagné ». Choisir ses partenaires de voyage est également l’une des clés de la réussite. Seul, en couple, en famille, entre amis, tout est envisageable mais doit être réfléchi avant le départ. Inutile d’embarquer ses amis, aussi sympas soient-ils, faire le Tour des Annapurnas s’ils aspirent à se détendre en bord de mer. De façon assez logique, on part avec celui, celle ou ceux qui ont les mêmes attentes en terme de destination mais aussi de mode de voyage (backpacker, road trip, hôtel…) et d’activités proposées. On fuit sans compromis ceux qui n’ont pas les mêmes aspirations, le même rythme dans la découverte ou tout simplement ceux que l’on n’aime pas !

ecotourisme en guyane crique cacao

Autre information importante : on a parfois le droit, et même le devoir, de délaisser son conjoint ou ses enfants pour réussir son voyage ! Inutile d’ imposer un voyage plongée à un proche qui ne pratique pas, ou un safari-photos parce que l’on vient d’acquérir un nouvel équipement à tester de toute urgence. Il n’y a rien de tel pour gâcher un voyage qu’un partenaire « spectateur » et non acteur du voyage.
Personnellement, pour profiter de la motivation et la bonne humeur de chacun, je pars en voyage trekking avec mon conjoint, en road trip nature avec mon fils et en voyage thématique avec mes amis ayant les même passions que moi. Quant au Tour du Monde, je l’ai fait en solo !

Conseil n°4 : pour réussir son voyage…

sans crainte, le sac à dos, tu allégeras

Quelque soit le type et la durée du voyage, mon sac à dos ne dépasse jamais 10 kg, une habitude prise lors de mon Tour du Monde et mes voyages trekking, afin d’être la plus autonome et endurante possible. La règle applicable en randonnée est pour moi une règle d’or pour réussir son voyage : le poids du sac à dos ne doit pas dépasser 20% du poids du voyageur !
On délaisse donc tout ce qui n’est pas strictement nécessaire, les « au cas où », les doublons, les équipements fantaisie ou tout confort pour se concentrer sur ce qui est réellement utile en fonction du climat, et les indispensables que l’on ne trouvera pas sur place (médicament).
Dernière astuce pour ceux qui ont du mal à s’alléger : choisissez le sac à dos le plus petit possible (40 litres max mesdames, à peine plus pour messieurs). C’est une méthode très efficace pour éviter de s’encombrer inutilement et apprendre à voyager plus cool.

sac a dos arcteryx alpha merdeglace

Conseil n°5 : pour réussir son voyage…

l’inconnu et l’improvisation, tu accepteras

Pour la plupart des destinations, les guides, les sites internet et les blogs de voyage recèlent d’informations et de conseils censés nous assurer un voyage réussi, complet, voire inédit. En réalité, les plus belles expériences ne sont souvent pas celles auxquelles on s’attend et je conseille toujours de laisser en voyage de la place à l’inattendu, un peu, beaucoup, énormément… en fonction de la capacité de chacun à lâcher prise et à improviser. Pour réussir son voyage, il est important de se laisser du temps pour flâner, pour se laisser charmer par un paysage, un monument ou un son, pour rêver, pour partager avec les personnes rencontrées, pour faire un détour lorsque le cœur nous y incite… sans dépendre d’une quelconque check-list à respecter !

voyage en crete plateau de nida

Je mets aussi en garde mes amis voyageurs sur les avis des dits spécialistes du voyage et autres voyageurs. Non pas qu’ils soient erronés ou falsifiés (quoique parfois) mais ils sont surtout le fruit d’une expérience personnelle et donc inévitablement subjective. Certaines destinations peuvent s’avérer très décevantes au regard des images et de l’enthousiasme partagés par d’autres. Ce fut notamment mon cas à Venise et à Katmandou, deux destinations qui font rêver sur le papier mais que la surpopulation m’a empêché d’apprécier. J’ai, pour l’une comme pour l’autre, très vite fui vers les montagnes avoisinantes !
Bien-sûr, il peut être utile de s’inspirer des autres, prendre quelques notes pour s’assurer de ne pas passer à côté d’un site ou d’un évènement prometteur, réserver une excursion que l’on sait prise d’assaut, mais il faut aussi savoir écouter ses propres envies et oser sortir des sentiers battus pour vivre des expériences inédites. Ce petit lac isolé sans prétention ou ce moment partagé avec un jeune enfant croisé au détour du chemin pourraient bien vous surprendre et vous toucher bien plus que n’importe quel monument côté parmi les plus beaux du monde…

trekking au ladakh enfants tibetains

A lire également sur le blog
TOP 12 des plus beaux sites naturels dans le Monde (selon moi) !

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde à la decouverte des merveilles de la nature, et les partage dans l'espoir de donner à tous l'envie de la préserver. Rejoignez-moi également sur Facebook.

1 commentaire

CommentLuv badge