Hokuriku, 5 coups de cœur nature sur la plus grande île du Japon

La région d’Hokuriku (Terre du Nord) est située sur l’île principale du Japon (Honshū). C’est par elle que se poursuit ma découverte du pays, après un rapide mais intense séjour dans la plus grande ville du monde (Tokyo) et une escapade sur la montagne sacrée du mont takao.

Hokuriku comprend les préfectures de Toyama, Ishikawa et Fukui, facilement accessibles depuis Tokyo grâce à la ligne de train à grande vitesse Shinkansen Hokuriku. Mon exploration s’étend en fait un peu plus à l’ouest et au sud de ces régions, de Tokyo à Kyoto.
J’y ai vécu de nombreuses expériences inhabituelles : se baigner nue dans les sources d’eau chaude, manger un « sushi cake » géant, sympathiser avec les mascottes locales (il y en a partout), partager un saké en plein milieu d’une randonnée, confectionner le si renommé papier japonais, déguster le thé en compagnie d’une geisha, porter le kimono… mais comme souvent, ce sont les paysages et les sites naturels du Japon qui ont laissé la plus profonde empreinte dans mes souvenirs.

Je vous présente donc mes 5 coups de cœur nature dans la région d’Hokuriku, que j’ai visitée durant le momijigari, saison de floraison des érables japonais (automne).


De Tokyo à Kyoto (Hokuriku)
5 coups de cœur nature


N°1
Ambiance de film à Ômihachiman

hokuriku hikone omihachiman

Un coup de cœur inattendu pour cette ville d’Ômihachiman, située dans le département de Shiga à l’est du lac Biwa, le plus grand lac du Japon (674 km2), et à 30 km au nord de Kyoto.
La gare moderne mais un tantinet désuète, ne laisse rien présager de ce que je vais découvrir en m’évadant vers les vieux quartiers, datant de l’époque Edo (1603-1867).
Je suis alors transportée dans un décor de film samouraïs.
J’emprunte la rue Shinmatchi bordée de demeures en bois ayant appartenu à de riches marchands ou de nobles guerriers, pour rejoindre le canal, bordé d’érables iroha momiji sans feuille ou rougeoyants se reflétant avec grâce sur l’eau. L’atmosphère est si poétique que je prends plaisir à me perdre sur les rives et dans les ruelles, à contempler les reflets variés et presque parfaits, à laisser le temps filer sans but précis. Je rencontre quelques familles venues photographier leurs progénitures en costumes traditionnels dans ce cadre enchanteur. Les filles portent le kimono, les garçons le hakama, large pantalon à 5 plis et le haori.
Pour prolonger le plaisir, il est possible de se promener en barque dans les nombreux anciens canaux jusqu’au lac Biwa. L’automne offre alors un contraste éclatant entre les eaux du lac et les massifs colorés environnants.

hokuriku hikone omihachiman japon


N°2
Dans les eaux sulfureuses de Kusatsu

hokuriku gunma sources chaudes

Impossible de résister à l’une des activités préférées des japonais : les onsen. Ces bains d’eau chaude sont un véritable antidote au stress, bons pour le corps comme pour l’esprit, où l’on vient aussi bien en famille qu’entre amis.
On dénombre plus de 3500 stations thermales au Japon ! Kusatsu est l’une des plus célèbres, située dans la préfecture de Gunma au nord-ouest de Tokyo, et presque toujours classée par les japonais parmi les meilleures du pays. Son eau a été recommandée par Erwin von Baelz, le médecin allemand de la famille impériale. Alors, pour faire comme l’impératrice, je me suis à mon tour immergée dans les eaux chaudes et sulfureuses de ce hot spot 😉 .
A Kusatsu, l’eau sort naturellement des gisements à une température moyenne de 55°C, avec un débit de 32000 litres par minute. Pour refroidir l’eau, aucun ajout d’eau froide n’est réalisé pour ne pas affaiblir ses vertus naturelles. Il existe donc une pratique ancestrale, le Yumomi, qui consiste à remuer manuellement l’eau avec de grandes planches en bois pour la refroidir.
Il est possible de voir le procédé au cours d’un spectacle dédié aux touristes, plutôt amusant, durant lequel vous serez également invité à participer, en chantant le « Yumoni no Uta » pour maintenir le rythme !

hokuriku gunma onsen spectacle

Ensuite, vient le moment de la détente…Première chose à savoir, on se baigne entièrement nu au Japon, mais les femmes sont la plupart du temps séparées des hommes.
Avant d’entrer dans les bains, on se lave entièrement le corps et les cheveux. On abandonne ensuite la serviette (mais si, vous pouvez le faire) pour s’immerger dans l’eau bouillante. Attention, certains bassins sont vraiment très chauds, alors mieux vaut ne pas s’endormir ! Il n’y a plus qu’à se détendre et à laisser l’eau agir…

INFO
Spectacle Yumoni à Netsu-no-yu
Durée : 30 min (6 fois par jour)
Pas de réservation possible (250 places)
Prix ≈ 5€ (600 yen)

hokuriku onsen kusatsu japon


N°3
Kenroku-en, le plus beau jardin japonais du Japon

hokuriku kenroku japon

Direction la préfecture de Kanazawa au cœur de la région d’Hokuriku, pour ce 3ème coup de cœur, souvent considéré comme le plus beau jardin japonais du Japon.
Son nom, le « jardin aux 6 vertus », fait référence aux six propriétés essentielles que doit posséder tout jardin japonais qui se respecte : spacieux, tranquille, ancien, abondance d’eau, jolie vue et entretenu par l’homme.
Ouvert au public depuis les années 1870, c’est un lieu de promenade privilégié, autour d’un grand étang artificiel aménagé représentant l’océan. Au milieu, une île serait la résidence des immortels de la montagne pour lesquels a été conçu ce jardin.
De nombreux sentiers se croisent parmi pas moins de 8000 arbres et 180 espèces de végétaux, de nombreux petits ponts ou autres ornements telle que la célèbre lanterne (Kotoji) en pierre à pieds courbés de différentes longueurs (emblème du jardin).
Plus qu’un jardin, le Kenroku-en est une véritable œuvre d’art, quelle que soit la saison.

INFO
Ouvert toute l’année de 7h/8h à 16h30/18h en fonction des saisons
Privilégiez les heures les plus matinales pour éviter la foule
Prix ≈ 2,50 € (310 yen), 100 yen pour les enfants à partir de 6 ans
Accès en bus depuis la gare de Kanazawa (15 min)

hokuriku kenroku jardin


N°4
Hikone, château médiéval au-dessus du lac Biwa

hokuriku hikone chateau

Situé dans le département de Shiga (près d’Ômihachiman, mon coup de cœur n°1), Hikone est l’un des rares châteaux encore debout et bien préservé au Japon !
Son donjon principal a été désigné trésor national, un titre partagé avec seulement trois autres châteaux du pays (Himeji, Matsumoto et Inuyama). Construit en 1603 par Ii Naokatsu, il est situé à un emplacement stratégique qui permettait de contrôler le lac Biwa et la route reliant Kyoto à Tokyo.
Il repose sur la « montagne de la tortue dorée » (Konkiyama) et offre un très joli panorama sur le lac Biwa. Il est entouré du jardin japonais Genkyû-en, construit quelques décennies après le château, dans lequel on se promène avec bien-être, profitant des jolis points de vue sur le château et les momiji colorés.

INFO
Ouvert tous les jours de 9h à 17h30
Prix ≈ 5€ (600 yen), musée : 1000 yen
Accès depuis Kyoto par train (50 min, 1200 yen)


N°5
Onioshidashien, sur les laves du Mont Asama

hokuriku gunma onioshidashien

Situé en bordure de la préfecture de Gunma, le Onioshidashi Park invite le visiteur dans une ambiance unique, un paysage de roches volcaniques déposées ici pendant la grande éruption de 1783 du Mont Asama (2568 mètres). Celui-ci est l’un des volcans les plus actifs du Japon et sa dernière éruption remonte à 2015.
Situé au centre du parc, un temple dédié à la déesse bouddhiste de Mercy Kannon ainsi qu’aux morts de l’éruption de 1783 est à la fois simple et séduisant.
Lorsque le site est désert et que le temps est incertain, il d
evient presque effrayant. On s’y promène avec l’impression étrange que les esprits nous regardent, prêts à nous jouer un mauvais tour !

INFO
Ouvert tous les jours de 8h à 17h (peut varier selon les saisons)
Prix ≈ 5€ (600 yen)
Accès en bus depuis la gare Manza-Kazawaguchi (25 min)


Visiter Hokuriku (Japon)
Informations pratiques

Meilleures saisons : printemps (floraison des cerisiers) et automne (momijigari)
Décalage horaire : +7h en été, +8h en hiver
Durée du vol  11h
Papiers : passeport, visa nécessaire pour un séjour d’une durée supérieure à 3 mois
Santé : aucun vaccin obligatoire
Budget prévisionnel ≈ de 350 à 700 €/semaine
Transport sur place : la région d’Hokuriku est facilement accessible depuis Tokyo grâce au train à grande vitesse Shinkansen. Prix d’un aller Tokyo-Kyoto ≈ 100 €.
La Japan rail pass est très intéressant pour visiter plusieurs régions. Il est valable sur 6 compagnies pour une durée de 7, 14 ou 21 jours. Prix du pass 7 jours ≈ 230 €.
Prises électriques : 100V/50-60Hz, prise américaine
Internet, wifi : accès gratuit  généralisé dans les cafés et les hôtels.

japon shinkasen hokuriku train


Commentez via Facebook

messages

1 commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge