Expatriés aux USA, interview d’une famille normande chez l’Oncle Sam

Ils l’ont fait !
Laurence et Séverin, des amis de longue date, se sont expatriés aux USA pour quelques mois avec leurs 3 enfants âgés de 5 à 11 ans. Depuis quelques semaines, je suis leurs préparatifs et leurs premières expériences outre-atlantique, avec un brin de jalousie mais surtout beaucoup d’admiration et de curiosité.
Pour le récit de leur aventure pas banale et pour les conseils qu’ils livrent à ceux qui aspirent à l’expatriation, je ne résiste pas à partager ici leur première interview réalisée la veille du départ.
Le stress des préparatifs est passé et leur excitation devient contagieuse. Je leur laisse maintenant la parole… en vous promettant déjà la suite dans quelques semaines 😉 .


Famille française d’expatriés aux USA
Interview n°1 – avant le départ –


expatries aux usa en famille

Q1 – Expatriés aux USA !
Quelles sont les raisons qui vous ont motivés à partir ?

Laurence : depuis environ 3 ans, le service dans lequel je travaille organise des échanges de 3 mois entre les collaborateurs des différents sites de production dans le monde, dans le but de promouvoir le travail en réseau, développer les compétences, partager les bonnes pratiques des différentes équipes.
Les deux premières années j’ai regardé de loin ce programme en me disant que c’était dommage… s’il avait existé au début de ma carrière quand je n’avais pas encore d’enfants, j’aurais adoré y participer. Et puis l’année dernière (la crise de la quarantaine peut-être), je me suis dit que c’était quand même une très grande opportunité de découvrir une autre culture, une autre façon de travailler, d’être immergée dans un autre pays et une langue et si possible progresser pour de vrai en anglais ! Bref…je suis rentrée à la maison en demandant à mon doudou ce qu’il en penserait si je candidatais à ce programme. J’avais préparé des arguments de type : « il y a peu de places donc même si je candidate, il y a peu de chances que je sois retenue » ou encore « si j’étais retenue, tu pourrais peut-être me rejoindre avec les enfants pendant 2 ou 3 semaines…», mais à vrai dire, je n’ai pas eu à recourir à tous ces arguments !

Séverin : Laurence m’a demandé comment on pourrait s’organiser si elle candidatait à ce programme d’échange. Elle avait des doutes ou inquiétudes, ça risquait de ne pas être facile ni pour elle, ni pour nous. J’ai demandé quelles pouvaient être les destinations. Laurence m’a répondu USA ou Chine, étant donné les projets sur lesquels elle travaille. J’ai répondu, dans ce cas on part tous avec toi. Laurence m’a demandé si je n’avais pas un boulot en France ?!? J’ai répondu qu’il y avait certainement des solutions.

Laurence : Le programme d’échange est organisé pour le salarié uniquement, cependant rien n’empêche de s’organiser autrement… « Think out of the box » est d’ailleurs l’un des objectifs. J’ai donc candidaté et pour finir, j’ai été retenue pour une mission de 3 mois en Pennsyvlanie en 2018.

expatries aux usa pennsylvanie

Q2 – Pouvez-vous nous présenter votre tribu de petits expatriés aux USA (âges, classes, activités, …) ?
ainsi que les voyages que vous avez déjà fait ?

Nos schtroumpfs (en commençant par le grand schtroumpf) :
• Maëlie, 11 ans, est scolarisée au collège en 6ème, elle est fan d’équitation,
• Julien, 9 ans, est en CM1, passionné de tennis, jeux vidéos, skate board,
• Anaëlle, 5 ans, est en GS de maternelle, attirée par la nature, les insectes, les licornes et sa copine Léa.

Il y a quelques années, nous avons décidé de visiter les capitales en famille. On projetait d’en faire une par an. Pour l’instant nous avons visité Barcelone (où Anaëlle a fait une jolie varicelle), Londres et Bruxelles.

Q3 – Direction donc la Pennsylvanie, au nord-est de USA… pas trop angoissant ?

Je dirais que pour nous les parents, le plus gros de l’angoisse est derrière nous…Le principal sujet de stress tournait autour des dates exactes de la mission et des difficultés à obtenir les visas :
• Comment faire pour avoir les visas de toute la famille dans les délais ?
• Comment trouver un logement pour nous 5 ?
• Comment négocier l’absence de Séverin auprès de son employeur alors que le processus de demande de visa est enclenché mais que la date de fin est encore incertaine ?
• Comment gérer le fait que les enfants vont rater un trimestre d’école en France sans qu’on soit certains de pouvoir les scolariser aux USA ?
• Quel impact sur leur rentrée de septembre  ? 

Et d’autres sujets d’inquiétudes, plutôt mineurs ceux là, mais à gérer quand même :
• Quelle assurance ou assistance médicale choisir pour des expatriés aux USA ?
• Comment faire pour gérer le traitement d’orthodontie de nos deux grands, qui se font poser des bagues 3 semaines avant le départ ? et si tout se met en vrac pendant qu’on est là bas ? (ne pas croquer… avec tous les sandwiches et burgers qu’ils risquent de manger, pas facile pour eux à gérer quand même…).

expatries aux usa visa

Concernant le boulot pour ma part, je ne suis pas angoissée car j’ai déjà eu des contacts avec mes collègues américains. Ils ont été très chaleureux et ils travaillent sur des sujets qui me passionnent et que j’ai hâte de découvrir. Peut-être que le stress montera à nouveau quand je saurai en détail ce qu’ils attendent de moi en 3 mois !
Séverin se fixe plus des challenges personnels que professionnels donc plutôt calme côté stress. Depuis que nous avons nos visas, que les dates sont figées et que ce point est géré aussi au niveau du travail de Séverin, le stress a largement baissé.
Pour les enfants par contre c’est le contraire, plus le départ devient concret, plus le stress monte, principalement au sujet de l’école puisque notre projet était depuis le début de les scolariser dans une école publique américaine. L’essayage des vêtements respectant le dress code de l’école ou encore la réception du message de confirmation de leur inscription font chaque jour monter un peu plus la pression et prendre conscience que l’anglais va devenir leur quotidien d’expatriés aux USA.

BON A SAVOIR : Pour un séjour de 90 jours maximum aux USA, les ressortissants français sont exemptés de visa grâce à l’ESTA.
.
Motifs du voyage : tourisme, études de courte durée, traitements médicaux, affaires ou transit.
Qui doit faire la demande : tous les passagers exemptés de visa arrivant par voie maritime ou aérienne, y compris les enfants en bas-âge.
Quand faire la demande : au moins 72 heures avant le départ pour les USA.
Durée de validité : 2 ans.
Documents à présenter :  passeport valide au moins 6 mois après la date de départ pour les USA et billet d’avion/bateau AR (un passeport par voyageur y compris pour les enfants en bas-âge).
Auprès de qui faire la demande : www.esta.fr (entreprise spécialisée).
Prix : 74 $ par demande (remboursement total en cas de refus).

Q4 – Comment avez-vous préparé cette expatriation avec vos enfants ?

Nous avons parlé du projet avec eux dès le début. En leur disant que ça ne se ferait peut-être pas ou peut-être que si. Que ce serait peut-être les USA, peut-être la Chine. En regardant la carte du monde, en surfant sur google earth. Dès le début, les enfants en ont eux même parlé : à leurs grand-parents comme ça un soir en rentrant de l’école « papi, on va peut-être partir en Amérique et aller à l’école là-bas » ou à la maitresse – Anaelle : « Maitresse, moi je vais aller au pays de l’anglais » !
Quand on a su que ça se précisait pour les USA, Severin a installé tout ce qui était nécessaire pour que les enfants regardent des dessins animés ou séries en anglais (depuis plusieurs mois à la maison c’est télé à volonté mais seulement en anglais. Anaëlle râle un peu…). On a aussi imprimé des flash cards pour apprendre les mots les plus courants.
Ensuite on a rencontré les 3 établissements (maternelle, primaire et collège) pour présenter notre projet. Il a été très bien accueilli. Les enseignants se sont renseignés auprès de l’inspection d’académie sur les démarches à accomplir et de notre côté, on a relevé les adresses mail sur lesquelles les enfants pourraient partager avec leur classe leur aventure.
Et puis dans les derniers jours, nous avons lu un livre que j’avais commandé au tout début du projet « Ulysse petit expat », que je recommande. Ce petit livre est très bien illustré pour expliquer aux plus jeunes qu’est-ce que la vie d’expatriés aux USA ou ailleurs.

expatries aux usa ulysse petit expat

 Q5 – Comment pensez-vous vous organiser sur place ? Comment les enfants seront ils scolarisés ?
Prévoyez-vous de réaliser des activités particulières ?

Nous allons loger dans les « Poconos », une montagne équipée de pistes de ski pour l’hiver.
Les enfants vont être scolarisés dans une école américaine publique à 15 minutes de la maison de location. Anaëlle sera en Kindergarten dans un Elementary Center, Julien en 4th grade et Maëlie en 6th grade, tous les deux en Intermediate school. Il y a un programme ESL (English as Second Language) pour eux. Nous ne savons pas encore comment ça se déroule exactement.
Séverin suivra des cours d’anglais par correspondance dans le cadre de son CPF (environ 1h30 de cours par téléphone et 1h30 d’exercices en ligne par jour). Avec ça, il devrait tout comprendre des consignes qui seront données par les écoles puisque c’est avec leur papa que les enfants partiront et reviendront de l’école chaque jour (du lundi au vendredi 8h30 – 15h30).

   Q6 – Quelques appréhensions ou doutes à quelques jours du départ (pour les grands et les petits) ?

Pour les enfants, la tristesse de quitter les copains et l’inquiétude de s’en faire d’autres malgré la barrière de la langue et l’appréhension des premiers jours d’école : comment je vais me faire comprendre, et si on me pose une question ? et s’il y a des interro ?
Pour nous, les questions qui restent sont : est ce qu’on a pensé à tout ? pour fermer la maison ici, déclarer les impôts depuis les USA, la banque, les assurances etc… et est ce qu’on aura bien le temps de profiter à fond pendant 3 mois !!!

   Q7 – Qu’emportez-vous dans vos valises d’expatriés aux USA ?

Des vêtements d’hiver car il neige encore en Pennsylvanie aujourd’hui. Des vêtements d’été car il va se mettre à faire chaud, nous a-t-on dit !
Quelques vêtements respectant le dress code de l’école du district où seront scolarisés les enfants, les doudous et quelques jouets (pas facile de faire le tri), du matériel photo et vidéo, les guides qu’on nous a prêtés (NY, Boston, Washington, la côte Est, Philadelphie) et tous les cartoplans associés, les adaptateurs de prise, des carnets de voyage (super idée cadeau de nos amis globetrotteurs pour que les enfants se souviennent plus tard, avec leurs propres mots, de leurs impressions, découvertes, surprises etc…), les chocolats de Pâques qu’on n’a pas eu le temps de finir, des baskets pour parcourir de grandes distances, tant dans NY que dans les parcs !
Ah oui aussi, les ordinateurs portables pour travailler… et la liste des mails et adresses de nos amis pour partager cette grande aventure !

Q8 – Qu’est-ce qui va le plus vous manquer à 7000 km de chez vous ?

Les baguettes de pain, les fruits et les légumes.
Pour Maëlie, les poneys de son club, et pour tous les enfants, leurs meilleurs copains.
Pour la famille nous avons créé un blog privé pour rester en contact et partager des nouvelles et des photos.

francais expatries aux usa

Q9 – Qu’est-ce que vous êtes bien heureux de quitter ?

La pluie… et les grèves !!!

 Q10 – Avez-vous prévu de visiter les USA ? Quelle(s) région(s) ?

Plusieurs amis et collègues nous ont aidé à faire la liste des choses à visiter sur la côte Est américaine ainsi que les bons plans pour avoir des prix réduits pour les musées, les spectacles, les bons endroits pour manger, se garer, le fonctionnement du métro etc…. Mais en tant qu’expatriés aux USA et non pas touristes, la question est : « aura-t-on le temps de faire tout ça ? » donc nous avons renoncé à aller faire un tour sur la côte Ouest. Ce sera pour une autre fois.

Pour la culture : la ville de New-York, Philadelphie, Washington, le pays Amish (Lancaster), la ville de Boston, si on peut, un petit tour au Canada (Toronto),
En famille et pour le fun : au moins un parc d’attraction et un parc aquatique, des parcs nationaux pour voir les animaux, Cape Code pour les baleines, les fingers lakes, les chutes du Niagara, se promener dans une grande université américaine, le street art de Philadelphie, les plages (Cape May, Coney Island…), des matchs (baseball, basket…), un spectacle à Broadway, des promenades en forêt et découverte de cascade (avec pique-nique, on a promis à Anaëlle!). Peut-être aura t-on la chance de voir des ours…
On espère aussi pouvoir rencontrer les américains et découvrir leur mode de vie.

expatries aux usa new-york


Rendez-vous dans quelques semaines sur le blog pour la prochaine interview
de notre incroyable famille d’expatriés aux USA !

usa see youRetrouvez également le témoignage de 4 voyageurs à New-York : mais quel est donc ton secret ?


 

 

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde, à pieds ou en van aménagé (bientôt en vélo solaire), et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

CommentLuv badge