Roadtrip dans les Hauts-de-France, découvertes insolites chez les ch’tis !

Quatre semaines après notre départ de Grenoble, mini-voyageur et moi atteignons le Nord du pays pour quelques jours de roadtrip dans les Hauts-de-France, de l’Avesnois à la Baie de Somme.
Je préfère statuer tout de suite sur les clichés : oui, on a mangé des fricadelles, des moules-frites et toute sorte de choses aux Maroilles mais non, nous n’avons pas eu de pluie ! Quant à l’accueil, il est en effet exceptionnel.

Retrouvez dans cet article notre itinéraire dans les Hauts-de-France, nos découvertes insolites, nature et gourmandes, ainsi que quelques conseils pour ceux qui ne résisteront pas à l’appel du Nord 😉 .

Ce roadtrip n’est qu’une étape d’un Tour de France réalisé en van avec mon fils de 2 ans.
Retrouvez tous les articles associés sur la page de présentation de cette aventure..


Roadtrip dans les Hauts-de-France, en bref !


roadtrip hauts-de-france

Durée du séjour : 5 jours
.
Localisation : départements du Pas-de-Calais, du Nord et de la Somme.
Lieux visités : bocage de l’Avesnois, clocher penché de Solre-le-Château, zoo de Maubeuge, Le Quesnoy, Lille, Site des Deux-Caps, Nausicaa, Baie de Somme.
.
.Hébergements :
en Avesnois : les Mout’ânes, chambres d’hôtes dans une ferme typique au milieu du bocage,
près de Lille : Deûle Insolite, hébergements originaux au bord de la rivière Deûle,
à Calais : Cercle de Malines, chambres d’hôtes modernes dans un hôtel particulier du 19ème,
en Baie de Somme : camping Les Aubépines **** entre mer et nature préservée.
.
🙂 Activités préférées :
• de mini-voyageur (2 ans) : la fête du lait au Quesnoy, le bus transformé en maison, Nausicaa et la promenade à vélo en bord de mer,
• de maman :
le site des Deux-Caps à vélo et la découverte insolite de la Baie de Somme.


Roadtrip dans les Hauts-de-France
Découvertes insolites chez les ch’tis


Roadtrip dans les Hauts-de-France –  étape n°1
« Clocher penché et glace aux Maroilles dans l’Avesnois »

Des villes fortifiées dans un environnement de bocage et de forêt, telle est la richesse à la fois naturelle et patrimoniale du Parc Naturel Régional de l’Avesnois, couvrant près de 125 000 hectares dans le sud du département du Nord.
La proposition de Stéphane, propriétaire de notre chambre d’hôte Les Mout’ânes, de découvrir les spécificités de la région à dos d’âne m’a tout de suite séduite : « superbe idée, mini-voyageur va adorer ! ».
En réalité, s’il va apprécier de brosser son âne et de le tenir par la longe, il refusera catégoriquement de monter dessus ! Sacrée maman qui sur-estime un peu les capacités du fiston… un âne pour un tout-petit, c’est très haut et très impressionnant 😉 . Finalement, la découverte du bocage se fera à pieds.

roadtrip hauts-de-france moutanes

Les Mout’ânes est une ancienne ferme transformée en chambres d’hôtes par Stéphane et Barbara qui y élèvent également des ânes, des moutons et des poules, pour le plus grand bonheur des enfants. Elle est située à Saint-Hilaire-sur-Helpe, au cœur du bocage avesnois, ici caractérisé par des haies fines et basses principalement constituées d’aubépines.
L’environnement est donc propice à la détente, la chambre est spacieuse, le petit-déjeuner exceptionnel (nombreuses douceurs home-made) et l’accueil si soigné et spontané qu’on a l’impression d’être ici entre amis.

Nous quittons néanmoins ce petit havre de nature pour visiter d’autres curiosités de la région.
Direction Solre-le-Château qui abrite une église en pierre bleue du 16ème siècle… au clocher penché ! Un penchant provenant des intempéries, d’un défaut de construction ou voulu par son constructeur pour le protéger des tempêtes, nul ne le sait vraiment. J’ai pour ma part une préférence pour la légende : « jadis, les filles de Solre étaient si dévergondées que, lorsqu’arriva devant l’église une vraie pucelle pour se marier, le clocher en fut si surpris qu’il se pencha en avant pour mieux observer la future mariée en robe blanche. En châtiment de sa curiosité, le Ciel lui aurait infligé un torticolis à perpétuité 😉 . »

Nous poursuivons notre roadtrip dans les Hauts-de-France en direction du zoo de Maubeuge. Depuis notre départ de Grenoble, c’est le 4ème parc animalier que nous visitons : et oui, nous, on aime les animaux ! Celui-ci aura moins de succès auprès de mini-voyageur, plus vraiment impressionné par les lions et les éléphants et peut-être aussi un peu fatigué à ce stade du voyage.

hauts-de-france maubeuge zoo

Il fallait donc trouver une attraction originale et ludique pour clôturer cette journée dans la bonne humeur et pour cela, je dois dire que la fête du lait dans le village fortifié du Quesnoy fut une réussite.
Après avoir traversé les bastions et remparts classés monument historique, nous pénétrons dans le cœur de la cité, festive et animée. Des jeux pour enfants, une fanfare, un concours de vaches laitières, des ateliers gourmands, un marché et des bons produits locaux : tous les ingrédients sont réunis pour faire le bonheur des petits et des grands.
Nous arpentons les ruelles à la découverte des spécialités locales présentées par les producteurs de la région : fromages (Maroilles, Boulette d’Avesnes, Dauphin), bière, jus de pomme, miel, tartes au sucre… et nous testons même la glace aux Maroilles. Verdict ? Après avoir tout englouti, mini-voyageur décrète : « c’est pas bon »… allez comprendre !

hauts-de-france glace maroilles

INFO (Avesnois)
Les Mout’ânes : ouvert toute l’année, chambre à partir de 60€/nuit, diner table d’hôtes sur réservation 28€/pers, randonnée à dos d’âne 35€/famille, www.lesmoutanes.fr.
Solre-le-Château : visite guidée possible du clocher, se renseigner au point information en bas de l’église.
Zoo de Maubeuge : ouvert tous les jours d’avril à mi-novembre, prix 10€, 6€ si < 16 ans, gratuit si < 3 ans. Visite spéciale « soigneur d’un jour » : 80€/enfant (à partir de 5 ans).
Le Quesnoy : visites guidées sur demande et livrets jeu pour enfants disponibles auprès de l’office du tourisme.


Roadtrip dans les Hauts-de-France – Étape n°2
« Une nuit dans un bus aux portes de Lille »

Même si le fil rouge de notre Tour de France était la nature, nous ne pouvions pas passer dans le Nord sans visiter Lille, une ville dans laquelle j’ai vécu 5 ans et pour laquelle je garde une réelle affection. C’est donc avec grand plaisir et un brin de nostalgie que je retrouve la Grand’Place et son beffroi, la vieille bourse, les ruelles du Vieux-Lille, le parc de la Citadelle et les rives de la Deûle, avant de déguster des moules-frites dans l’une des nombreuses brasseries (les clichés ont parfois du bon 😉 ).
Mini-voyageur ayant du mal à suivre mon rythme, nous poursuivons la visite en bus décapotable grâce au City Tour qui permet de découvrir les principaux monuments et sites de la ville sans se fatiguer.

Pour info (voir photo) : la déesse représentée sur la colonne de la Grand’Place ne porte pas toujours un cube à la place de la tête ! C’est en réalité une œuvre éphémère réalisée par l’artiste lillois Quentin Carnaille, qui a transformé pendant quelques jours 7 sculptures figuratives de la ville en sculptures contemporaines, sous les yeux perplexes et amusés des passants.

hauts-de-france lille grandplace
Mais un autre bus, bien plus surprenant, nous attend quelques kilomètres plus loin à Deûle insolite.
En choisissant de loger de temps en temps dans des hébergements insolites au cours de notre Tour de France, j’étais sûre de faire plaisir à mini-voyageur, mais tout de même, dormir dans un véritable bus anglais double-decker prénommé Lulubuzz, je crois que cela a été l’une de ses plus grandes surprises au cours de ce voyage !

Retrouvez la description des hébergements de Deûle insolite ainsi que notre expérience
dans l’article : Hébergement insolite, les coups de cœur de notre Tour de France.

hauts-de-france deule insolite

INFO (Lille)
Ciy Pass : 4 rotations par jour, départ de l’office de tourisme de Lille (palais Rihour), durée 1h15, prix 14€, gratuit si < 6 ans.
Deûle Insolite : 1015 rue de Quesnoy à Wambrechies (8 km de Lille), prix en fonction de l’hébergement (yourte, roulotte, conteneur, bus).


Roadtrip dans les Hauts-de-France – Étape n°3
« De l’Angleterre au lagon tropical sur la Côte d’Opale »

Notre roadtrip dans les Hauts-de-France se poursuit vers l’extrémité nord-ouest de la région. Après une nuit tout confort au Cercle de Malines à Calais, une chambre d’hôtes moderne dans un hôtel particulier du 19ème siècle, nous prenons la route du site des Deux-Caps, devenu « Grand Site de France » en 2011.
Ce label, attribué par le ministère en charge de l’Environnement pour une durée de 6 ans renouvelable, a pour objectif de préserver des sites naturels d’exception très attractifs, en permettant à chaque visiteur de prendre le temps de la découverte et d’être sensibilisé à la fragilité des lieux. Il a été décerné à une vingtaine de sites en France, et autant d’autres ont actuellement pour projet de l’obtenir… voilà un fil rouge tout trouvé pour un prochain Tour de France 😉 .

Le site des Deux-Caps a su relevé le défi. Il propose en effet au visiteur une immersion douce et de qualité dans un territoire de 7500 hectares aux paysages variés, principalement situés sur une ligne côtière de 23 km entre Boulogne-sur-mer et Sangatte. Les stars incontestés des lieux sont le Cap Gris-Nez, point du littoral français le plus proche de l’Angleterre (30km) et le Cap Blanc-Nez (falaise la plus septentrionale de France).
Point de passage incontournable : la Maison du Site, située à Audinghen. Nous y trouvons toutes les informations nécessaires à la découverte du site et profitons d’une visite ludique et virtuelle des Deux-Caps avant d’emprunter un vélo à assistance électrique pour partir en exploration.

hauts-de-france cap gris-nez enfant

Notre itinéraire d’une demi-journée nous mène du Cap Gris-Nez à Wissant (boucle de 23 km depuis la maison du site).  Il offre des paysages grandioses sur la baie, les falaises, les dunes, les terres agricoles, ainsi que sur les côtes anglaises,  étonnamment proches de nous. Mini-voyageur ne résiste pas à faire trempette sur la plage de Wissant, pendant que j’admire le Cap Gris-Nez au loin, regrettant néanmoins de ne pas avoir le temps d’atteindre son petit frère, le Cap Blanc-Nez (mon conseil donc : prévoir une journée entière à vélo pour la visite de ce site d’exception).

hauts-de-france 2 caps angleterre

Nous étions pour notre part attendus un peu plus loin, à Boulogne-sur-Mer, pour une immersion sous la mer.
Nausicaa, ce sont 4,5 millions de litres d’eau de mer, une soixantaine d’aquariums et terrariums et plus de 36000 animaux marins. Mais au-delà de ces chiffres, le Centre de la Mer est une véritable ode à la biodiversité marine invitant le visiteur à réaliser un Tour du Monde des mers et océans en devenant tout à tour pêcheur en Mer du Nord, touriste sur une plage d’Afrique du Sud ou encore plongeur dans une réserve marine de Californie… En associant animations ludiques, pédagogiques et scientifiques, Nausicaa nous fait mieux connaître l’environnement marin et ses fragilités, avec pour but avoué et aujourd’hui vital de sensibiliser le grand public à vivre en meilleure intelligence avec la mer.

hauts-de-france nausicaa boulogne

Chaque salle, chaque aquarium, nous offre son lot de surprises et de dépaysement : si mini-voyageur semble impressionné devant l’aquarium des requins, il est fasciné par le lagon tropical et ses poissons multicolores. Autres animations à succès : le bassin tactile où l’on peut caresser les raies curieuses, la plage des manchots et la réserve des otaries joueuses.

INFO (Côte d’Opale)
Maison du Site des des 2-Caps : horaires et tarifs sur le site lesdeuxcaps, location de vélo à partir de 10€ la journée, siège-bébé à disposition.
Nausicca : ouvert toute l’année sauf janvier, de 9h30 à 18h30, billet coupe-file en vente sur internet, 19€, 12,50€ si < 12 ans, gratuit si < 3 ans.
Le Cercle des Malines : 12 rue de Malines à Calais, chambres d’hôtes à partir de 75€/nuit, www.lecercledemalines.fr.


Roadtrip dans les Hauts-de-France – Étape n°4
« Découverte insolite de la Baie de Somme »

La dernière étape de ce roadtrip dans les Hauts-de-France nous emmène visiter un autre lieu labellisé « Grand Site de France » : la Baie de Somme. Elle est aujourd’hui connue pour accueillir la plus grande colonie française de phoques (plus de 500 veaux marins et phoques gris), ce qui attise forcément notre curiosité. Nous voilà donc sur la plage de la Maye à Saint-Firmin le Crotoy, pour une découverte insolite de l’estran, immense zone sableuse recouverte 2 fois par jour par la marée et abritant une biodiversité surprenante.
Inutile d’espérer comprendre ce milieu sans un fin connaisseur de la baie que nous trouvons en la personne de Maxim, guide nature professionnel mais également géographe, photographe, éco interprète…bref, un touche-à-tout dès qu’il s’agit de nature !  Pieds nus et muni d’une longue-vue, il nous fait découvrir les « œuvres d’art » naturelles et éphémères créés par les courants, l’avifaune sédentaire et migratrice ainsi que les nombreuses plantes halophiles étranges mais parfois comestibles telles que la salicorne, l’armoise, l’obione, l’épinard de mer ou l’aster maritime.

hauts-de-france baie de somme

La promenade est agréable. Nous nous enfonçons de plus en plus, jusqu’à apercevoir la colonie de phoques ayant trouvé refuge sur un banc de sable et que nous n’approcherons pas à plus de 300 mètres pour respecter leur quiétude. Mini-voyageur ne profitera pas de leur présence, il s’est depuis longtemps endormi dans le porte-bébé, bercé par le bruit des vagues ou la voix de Maxim 😉 .

hauts-de-france salicorne somme

Nous retrouvons en Baie de Somme le plaisir du camping et de la cohabitation dans notre van devenu maison. Il faut dire que le camping des Aubépines **** a tout pour plaire : en environnement préservé à 1 km de la plage sauvage de la Maye, une piscine intérieure et extérieure chauffée, un espace jeux pour enfants, un restaurant, une épicerie et une laverie… et hop, on en profite pour faire un peu de lessive avant de repartir vers une autre région : direction la Normandie !

INFO (Baie de Somme)
Randonnées encadrées à partir de 15€ par adulte, www.guide-baie-somme.com.
Camping Les Aubépines : ouvert d’avril à novembre, prix à partir de 32€ pour un emplacement 2 nuits (durée minimum du séjour), www.camping-lesaubepines.com.


Merci à l’OT des Hauts-de France pour nous avoir permis de découvrir la région de manière insolite,
ainsi qu’ à tous ceux que nous avons rencontrés pour leur chaleureux accueil.
Spéciale dédicace à Stéphane & Barbara, Émily, Flavie, Céline, Stéphane, Séverine, Amélie, Aurélie et Maxim.


A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde, à pieds, à vélo ou en van aménagé, et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook.

6 Commentaires

  • Répondre
    16 avril 2018

    Hello Celine, tres beau reportage qui nous fait prendre conscience d’une foule de choses de Ch’nord que nous ne connaissons pas encore.
    Programmation à faire dans les prochains mois, donc
    Monique et Serge

  • Répondre
    17 avril 2018

    Superbe article sur les Hauts-de-France ! Nous n’avons jamais goûté la glace au maroilles mais par curiosité, ça nous tenterait bien 🙂
    Vous n’avez pas fait un tour vers le bassin minier ?
    Les Ch’tis Trotteurs Articles récents…Balade gourmande à Lille #EnFranceAussiMy Profile

    • Répondre
      celine Auteur
      17 avril 2018

      Merci pour votre commentaire. Pas cette fois-ci pour le bassin minier mais je connais déjà… mes parents en sont originaires ! C’est même sur un terril que j’ai appris à skier à mon beau-frère 😉 .

  • Répondre
    20 avril 2018

    Beau parcours type. J’aimerai tellement essayer cela. D’autant plus que je n’ai jamais fait ce genre de parcours avant.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge