Bagne des Annamites, sur les traces des prisonniers de Guyane (randonnée)

Le sentier du Bagne des Annamites est l’un de mes itinéraires de randonnée préférés aux alentours de Cayenne. Accessible à tous et bien balisé, il permet un joli moment de détente en famille ou entre amis, grâce notamment à son parcours culturel et ludique dans les vestiges du bagne ainsi que son aire de pique-nique et baignade aménagée. Je partage dans cet article toutes les informations à connaître pour s’y aventurer et profiter au mieux de ce site exceptionnel.

bagne des annamites randonnee

Retrouvez sur le blog l’ensemble de mes escapades nature en GUYANE

ligne de separation

Sentier du Bagne des Annamites, en bref

bagne des annamites resume

bagne des annamites carte acces

• Longueur : 5 km (aller-retour sur sentier balisé),
• Temps de marche :
2 à 3 heures (4 à 5h avec la visite du site et la baignade),
• Meilleure période : toute l’année à l’exception des périodes de fortes pluies (forêt inondable),
.
• Points d’intérêt : vestiges du bagne, biodiversité, aire de pique-nique et baignade aménagée,
.
• Accès : parking au PK 14,5 de la RD5, entre Montsinéry et Tonnegrande (40 km de Cayenne),
.
• Hébergements à proximité :
Origin’ALE (500m) : carbet atypique à côté d’une brasserie, avec vue sur la canopée (hamacs),
• Krik Koko Village (4 km) : grand carbet avec plage aménagée sur la crique Coco (hamacs ou lits),
.
• Le conseil : prévoir des chaussons pour la baignade dans la « Tonnegrande » en fin de sentier.

ligne de separation

5 raisons de randonner au Bagne des Annamites

Raison 1 de randonner au Bagne des Annamites
Découvrir un pan de l’histoire guyanaise

Le Bagne des Annamites fut créé en 1930, sous l’autorité du gouverneur de Guyane, dans le but de développer la région de l’Inini, vaste territoire autonome abritant de nombreuses ressources naturelles tels que l’or, le bois de rose et le balata. Le gouvernement indochinois cherchant à la même époque un moyen de désengorger ses prisons et éloigner les activistes du territoire d’Annam, une entente fut trouvée entre les deux gouverneurs et le ministre des Colonies : les Indochinois indésirables iront travailler au profit de l’Inini, passant outre leur statut de condamnées politiques les astreignant légalement à résidence !
Entre 1931 et 1946, le Bagne des Annamites, aussi appelé « camp Crique Anguille » accueillit 525 prisonniers indochinois, venus de Saïgon ou d’Hanoï et condamnés aux travaux forcés.

bagne des annamites vestiges cellules

Chaque bagnard recevait, à son arrivée sur le site, un chapeau, une couverture, une paire de chaussures, deux serviettes de toilette, une gamelle et une cuillère, complétés d’une ration de nourriture quotidienne (700g de riz, 200g de viande sèche, sel, thé et nuoc-mâm) et d’une dose de savon hebdomadaire. Les conditions de vie dans le bagne des Annamites étaient exécrables non seulement à cause de la sévérité des matons mais également du manque d’hygiène et des maladies tels que la fièvre jaune ou le paludisme.

Le sentier permet d’observer quelques vestiges du bagne répartis sur 3 secteurs : le quartier des condamnés, le quartier des tirailleurs sénégalais (surveillants pénitentiaires) et le quartier administratif. L’administration gérait notamment les concessions agricoles accordées aux libérés tenus de résider dans l’Inini durant un temps égal à celui de leur condamnation si celle-ci était inférieure à 8 ans, ou à perpétuité si celle-ci était supérieure (règle du doublage supprimé en 1939). Les cellules des condamnés, la cuisine des tirailleurs sénégalais, les voies ferrées reliant le camp au débarcadère ainsi que quelques latrines sont les vestiges les mieux préservés, bien que partiellement recouverts de végétation.

bagne des annamites montsinery randonnee

Le camp est définitivement fermé en 1945. Les prisonniers encore présents sont alors graciés et s’installent à Cayenne pour y fonder l’actuel « quartier chinois ».

Le site est géré depuis 2012 par le Conservatoire du littoral et fait partie des sites bénéficiant d’un finacement dans le cadre du « Loto du patrimoine », opération mise en valeur par Stéphane Bern et destinée à aider à la restauration de monuments en péril.

ligne de separation

Raison 2 de randonner au Bagne des Annamites
Profiter d’un sentier balisé et accessible à tous

Le sentier est très bien aménagé (balisage, passerelles, aire de pique-nique…) et régulièrement entretenu. Le dénivelé est quasi nul et il ne présente aucune difficulté particulière si ce n’est sa longueur (5 km aller-retour environ) ainsi que quelques passages boueux en saison des pluies. Plusieurs panneaux d’informations sont répartis sur le site afin d’apporter aux promeneurs des renseignements sur l’histoire du bagne ainsi que des anecdotes sur les conditions de vie dans le camp « Crique Anguille ».
Les récits sont poignants et la leçon d’Histoire bien réelle, dans cet environnement faisant apparaitre de nombreux vestiges et témoignages du bagne malgré le retour en force de la végétation. Attention donc, le temps de marche sur le trajet aller peut fortement varier en fonction de la curiosité de chacun !

bagne des annamites sentier

Une aire de pique-nique est aménagée à la fin du sentier, lorsque celui-ci atteint la rivière de Tonnegrande dans laquelle il est possible de se baigner (j’y reviens plus tard dans cet article). Le week-end, les quelques tables à disposition sont rapidement prises d’assaut. Il faut donc arriver assez tôt pour pouvoir en bénéficier.

Point de vigilance : durant les mois les plus pluvieux (avril, mai et juin), mieux vaut se renseigner sur l’état du sentier auprès de l’office du tourisme de Cayenne ou de Montsinéry avant de s’y aventurer. Le terrain devient en effet moins stable, voire inondé sur certaines parties du sentier, et le risque de chute d’arbres augmente.

ligne de separation

Raison 3 de randonner au Bagne des Annamites
Observer une nature généreuse et préservée

Construit sur le domaine de l’ancienne habitation coloniale Patawa, le site du Bagne des Annamites est entouré d’une forêt secondaire composée de palmiers pinots et de diverses espèces classiques de sous-bois et forêt inondable. Le site abrite également une population de palmier « Bactris nancibaensis », espèce extrêment rare endémique du nord de la Guyane et intégralement protégée.
Ce qui frappe et rassure sur ce sentier, c’est la vitesse à laquelle la nature reprend ses droits, ensevelissant la plupart des vestiges sous une végétation dense et diversifiée, recouvrant à jamais les horreurs vécues dans ce camp pendant près de 15 ans.

bagne des annamites vestiges nature

La faune se plait également dans cet environnement même si elle reste la plupart du temps cachée durant la journée. Les scientifiques y ont invertorié de nombreuses espèces animales tels que le fourmilier, le tamarin, la loutre géante (près de la rivière Tonnegrande) et une grande quantité d’espèces d’oiseaux : toucan, porte-éventail roi, jacamar à ventre blanc,  onoré agami, grimpars…
Attention donc où l’on met les pieds et les mains sur le sentier : certains arbres tout autant que certains animaux peuvent se révéler dangereux en tentant de se défendre de l’agresseur !

bagne des annamites serpent

ligne de separation

Raison 4 de randonner au Bagne des Annamites
Se rafraichir dans la rivière Tonnegrande

C’est la récompense du randonneur en fin de sentier : un ponton aménagé sur la rivière Tonnegrande afin de permettre aux canoés d’accoster et aux courageux de se baigner. L’eau est, il est vrai, un peu sombre et fraiche, mais propre et propice à la baignade. Le niveau de l’eau varie en fonction des saisons et des pluies tombées les jours précédents mais aussi des marées, la rivière Tonnegrande étant directement reliée à celle de Cayenne se jetant dans l’océan atlantique quelques kilomètres plus haut.

bagne des annamites baignadePour éviter toute mauvaise rencontre avec un poisson mal luné vivant dans les fonds des rivières telle que l’anguille électrique, je recommande de porter des chaussons de baignade et de frotter doucement le sol avec les pieds lorsque l’on marche dans l’eau.
On fera également attention au courant parfois un peu fort en milieu de rivière avec de jeunes enfants. Les plus grands, quant à eux, pourront jouer à « Tarzan » sur la rive opposée en sautant dans la rivière à l’aide d’un bout de bois se balançant au bout d’une corde reliée à une haute branche d’arbre surplombant la Tonnegrande. Franche rigolage assurée !

ligne de separation

Raison 5 de randonner au Bagne des Annamites
La garantie d’une journée en famille réussie

Le site du Bagne des Annamites ne laisse personne indifférent et séduit autant ceux qui viennent pour observer les vestiges du bagne, que ceux qui souhaitent profiter des bienfaits de la nature ou encore d’un agréable moment pique-nique et baignade entre amis. Son aspect change au gré des saisons et il dévoile à chaque visite de nouvelles facettes de son histoire et de sa biodiversité.

Pour prendre le temps de l’apprécier à sa juste valeur, je recommande d’y passer la journée, même avec de jeunes enfants. Ils apprécieront se perdre dans les vestiges, « tester » les cellules, la cuisine et les latrines des anciens détenus du bagne, suivre la voie ferrée jusqu’au débarcadère, pique-niquer au bord de la rivière et peut-être s’y baigner… Pour petits et grands, le sentier du Bagne des Annamites est la garantie de passer une journée riche en découvertes et en émotions.

bagne des annamites rando guyane

ligne de separation

Retrouvez sur le blog l’ensemble de mes escapades nature en GUYANE

 

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde à la decouverte des merveilles de la nature, et les partage dans l'espoir de donner à tous l'envie de la préserver. Rejoignez-moi également sur Facebook.

2 Commentaires

  • Répondre
    8 juin 2020

    Merveilleux blog voyage, très belles photos et belle articles.
    au top votre blog,
    A bientôt,
    moly

Laisser un commentaire

CommentLuv badge