Road Trip au Canada, 10 sites naturels d’exception à ne pas manquer !

10 blogueurs voyage nous présentent dans cet article les plus beaux sites naturels à visiter lors d’un road trip au Canada, un rêve que je devrais prochainement réaliser…
Je leur laisse pour le moment le clavier pour nous faire découvrir, de l’Île de Terre-Neuve à celle de Vancouver, les paysages grandioses ainsi que la faune captivante du « Grand Nord Blanc », tout aussi variée que sa flore.

road trip canada 10 sites naturels

………………….5 5 conseils indispensables pour partir en road trip au Canada
……………………………………….

• Obtenir le permis d’entrée sur le territoire,
Pour un séjour de moins de 6 mois, le visa n’est pas nécessaire mais il est obligatoire d’obtenir une autorisation de voyage électronique (formalités e-visa Canada) auprès du site officiel du gouvernement canadien ou d’une agence intermédiaire (AVE pour le Canada).
• Choisir entre la location et l’achat du véhicule,  

Pour une durée inférieure à 2 mois, mieux vaut louer ! Le véhicule sera déjà aménagé et l’on évite ainsi toutes les formalités liées à l’achat/revente. Au-delà de 2 mois, il est plus économique d’acheter un véhicule et de le revendre à la fin du séjour (prévoir le temps des formalités et de l’aménagement du véhicule).
• Préparer son itinéraire à l’avance,
Il n’est pas nécessaire de tout planifier mais il est prudent de définir à l’avance les principales étapes du road trip au Canada, pour éviter des déceptions et pour prendre le temps d’évaluer les distances. Elles paraissant souvent moins importantes sur une carte que dans la réalité !
• Apprendre le code de la route et les usages locaux,
Pour respecter les limitations de vitesse, il faut les connaître ! Certains panneaux sont spécifiques ainsi que certains usages comme par exemple la position des feux au milieu des rond-points, la possibilité de tourner à droite même au feu rouge ou l’arrêt obligatoire derrière un bus jaune scolaire… Gare également aux trous sur la route et aux animaux sauvages.
• Se renseigner sur les règles de stationnement et de camping sauvage,
Pour se poser un peu lors d’un road trip au Canada, on a le choix entre campings, caravan parks, aires de repos et emplacements gratuits. Pour le camping sauvage, mieux vaut se renseigner au préalable auprès du centre d’information de chaque région car dormir dans son véhicule n’est pas autorisé partout.


Road Trip au Canada – 10 sites naturels d’exception

La Réserve de Matane, le choix de Grégory
(Québec)

On y va pour : la rencontre insolite avec les orignaux.

road trip canada reserve matane orignal
Récit :
Lors de mon dernier road trip au Canada, je suis parti en quête de la faune emblématique du Québec. Depuis l’aéroport de Québec, j’ai pris la direction des rives du fleuve Saint-Laurent et de la Gaspésie. L’une de mes plus belles rencontres animales est indéniablement celle avec l’orignal à la réserve faunique de Matane. C’est autour de l’auberge des Chics Chocs que l’on rencontre la plus forte concentration au Québec car dans cette parcelle de la réserve, l’animal n’est pas chassé. La meilleure période est sans doute septembre avant la fermeture de l’auberge car c’est le début du rut. Les orignaux sont actifs, perdent leur bois et les mâles commencent à se rassembler en vue de se combattre avant de s’accoupler avec les femelles du territoire.
Se retrouver face à face à une dizaine de mètres d’un spécimen de 600 kg en pleine force de l’âge reste l’un des moments phare de mon road trip au Québec.

Plus d’infos sur le blog de Grégory : My Wildlife

Le Parc National de Gros-Morne, le choix de Audrey
(Terre-Neuve)

On y va pour : la diversité des paysages et des activités outdoor.

road trip canada parc national grand morne

Récit : Le parc national de Gros-Morne se mérite (3 jours depuis Montréal). Loin des routes touristiques du Québec et des Rocheuses, il est niché sur l’île de Terre-Neuve, sur la façade atlantique du pays. Mais le jeu en vaut la chandelle : ce parc regroupe tant de sites sublimes qu’il est une destination à lui seul. Vous voulez voguer sur un fjord d’eau douce vertigineux ? Faire l’ascension du point culminant des environs ? Voir des curiosités géologiques ainsi que le manteau de la Terre ? Faire une randonnée du sommet vers des pâturages irlandais en bord de mer ? Tout est possible. Le parc s’étend de part et d’autre de la Bonne Bay, un bras de mer assez long. Camps de base : Rocky Harbour côté est, Woody Point ou Trout River côté ouest.
C’est en camping que l’on profite au mieux de la nature, du silence et de la voie lactée, durant l’été
pour apprécier le climat plutôt lunatique de Terre-Neuve. Tarif : 10 $ par adulte ou 20$ par famille (commun à tous les parcs nationaux du Canada).

Plus d’infos sur le blog de Audrey : Arpenter le chemin

Le Parc de la Mauricie, le choix de Sarah
(Québec)

On y va pour : les points de vue à couper le souffle.

road trip canada quebec

Récit : Le Québec est une région magique qui compte plus de 20 parcs nationaux. Après en avoir exploré une bonne partie, ma préférence se porte vers le Parc de la Mauricie, situé à 3h de route de Montréal. Pourquoi ? Pour ses points de vue magnifiques ! Il faut débourser 8$ (adulte) pour entrer dans le parc mais ça vaut le coup. Les nombreuses activités possibles sont détaillées sur une carte disponible dans les centres d’information : location de canoë-kayak, point de départ des randonnées, aire de camping… et surtout, points de vue à ne pas louper. Les niveaux de difficulté, ainsi que la durée de tous les parcours sont indiqués pour faciliter le choix.
Les principaux points de vue étant accessibles en voiture ou presque (15 min de marche maximum), le p
arc de la Mauricie est le compromis idéal pour les passionnés de nature qui ne sont pas forcément des sportifs accomplis.

Plus d’infos sur le blog de Sarah : Carnets Vanille

Les Parcs de Fundy et Hopewell Rocks, le choix de Moran
(New-Brunswick)

On y va pour : le canoé, les grandes marées et les cascades.

road trip canada parc naturel fundy

Récit : Au cours de notre road trip au Canada de 3 semaines (côte est), nous avons découvert plusieurs parcs nationaux plus beaux les uns que les autres. Puisqu’il me faut choisir un seul site naturel d’exception dans cet article mais que je n’aime pas faire comme tout le monde, je vais vous en recommander une paire ! En effet à seulement 50 km de distance, il est possible de visiter le Parc National de Fundy (16$) et le Parc Provincial de Hopewell Rocks (35$) dans le sud du Nouveau-Brunswick (acces depuis Moncton,). Deux raisons à ce choix :
• découvrir les rochers Hopewell à pied puis en canoë dans un des endroits ayant les plus grandes marées du monde. On s’assoit dans le canoë sur le sable et c’est l’eau qui vient nous chercher… Seul soucis, le monde !
• s’enfoncer sur les chemins de rando qui mènent à de magnifiques cascades. A l’exception des Laverty Falls, les plus visitées, on peut s’isoler pour profiter des eaux fraiches et transparentes, parfaites pour faire trempette.
Le camping sauvage est possible en demandant un bout de pelouse aux locaux, et mieux vaut privilégier l’été même si Hopewell Rocks reste ouvert de mi-mai à la mi-octobre.

Plus d’infos sur le blog de Moran : Rencontre le Monde

L’Archipel des Milles Îles, le choix de Lydie
(Ontario)

On y va pour : une excursion nature ou romantique au milieu des îles.

road trip canada mille iles ontario

Récit : S’il y a bien un lieu qui nous a marqué lors de nos 2 mois de road trip au Canada, c’est bien l’archipel des Mille-Îles. Quoi de plus romantique pour fêter notre première année de mariage qu’une excursion au milieu de ces quelques 1 875 îles du Saint-Laurent ? Un espace naturel exceptionnel à cheval entre le Canada et les Etats-Unis. Pour notre séjour en septembre, nous avons choisi le charmant village de Gananoque où des départs de croisières avec la Gananoque Boat Line (entre 22 et 44$ par personne) permettent de visiter l’archipel. Il est aussi possible de faire du canot-camping sur certaines petites îles. A vous de choisir !
Le mystérieux Château de Boldt a été le point culminant de notre balade. Construit par Georges Boldt sur Hearth Island par amour pour sa femme, cette dernière décèdera malheureusement avant la fin de la construction, laissant son mari fou de chagrin… Une triste histoire qui a laissé derrière elle un véritable bijou architectural. Attention, pour le visiter, vous aurez besoin d’un visa pour les États-Unis. Si comme nous vous ne l’avez pas, vous pourrez tout de même l’admirer depuis le bateau.

Plus d’infos sur le blog de Lydie : Le Caillou aux Hiboux

Parcs nationaux de Jasper et Banff, le choix de N’ael
(Alberta)

On y va pour : les grands lacs turquoise et les ours !

road trip canada jasper banff

Récit : Les parcs de Jasper et Banff sont les deux premiers parcs nationaux crées au Canada, situés sur un territoire de chasse aux bisons des premières nations. Ils sont connus pour leur vues sur les grands lacs bleu turquoises et les montagnes. L’entrée coute 10$ par adulte et par jour ou 20$ par véhicule (pass groupe). Ce pass est indispensable pour l’accès à certains lacs et campings (camping sauvage interdit pour des raisons de sécurité), donc si le poste de paiement à l’entrée est fermé, faites un détour par le centre touristique ! Le camping le plus sauvage, « mosquito campground », propose de s’installer où l’on veut en mettant 15$ par nuit dans la boite du self registration. Cela signifie aussi que le camping n’est pas surveillé par les rangers… nous avons eu la chouette visite d’un grizzli en sortant des toilettes !
Jasper est plus sauvage que Banff, ce dernier étant plus facile d’accès. On y trouve les plus beaux lacs. Mon préféré, le Lac Peyto, est peu connu des touristes et on y prend des photos en toute tranquillité.
Les 2 parcs restent néanmoins incontournables lors d’un road trip au Canada.

Plus d’infos sur le blog de N’ael : Crazydivers

le Parc Yoho, le choix de Audrey
(Colombie-Britannique)

On y va pour : le Lac Émeraude et la randonnée en dehors des sentiers battus.

road trip canada parc yoho

Récit : Le parc national de Yoho est situé en Colombie Britannique au Canada. J’ai choisi de vous parler de ce parc car, contrairement à ses voisins Banff et Jasper, on ne le retrouve que très peu dans les itinéraires de road trip au Canada. Côté hébergement nous vous recommandons de dormir à Golden qui est située à environ 45 minutes des principaux sites d’intérêts du parc. Nous n’avons pas fait de camping car en automne, les températures deviennent négatives et les campings ferment.
Le site le plus connu du Parc National de Yoho est le Lac Émeraude. Mais en chemin, vous pouvez vous arrêter au pont naturel pour admirer la rivière Kicking Horse qui se fraie un chemin dans la roche ancienne. Lorsque vous arrivez au fameux Lac Émeraude, plusieurs possibilités de randonnée s’offrent à vous. Si au départ, sur le ponton en bois, vous côtoyez tous les touristes qui descendent des bus, vous serez presque seuls sur les sentiers pédestres ! Nous avions choisi la randonnée Tour du Lac, une boucle de 5 km, sans dénivelé (2 heures). Elle est parfaite pour récupérer des grosses randonnées des jours précédents et elle offre différents points de vue sur le lac. Les autres beaux sites du parc sont le Lac O’Hara ainsi que les chutes Wapta et Takakkaw.

Plus d’infos sur le blog de Audrey : Refuse to Hibernate

le Parc National des Glaciers, le choix de Charlotte & M.
(Colombie-Britannique)

On y va pour : les paysages exceptionnels entre forêt, montagne et glacier.

road trip canada parc national glaciers

Récit : Le parc national des Glaciers, situé en Colombie Britannique, est facilement accessible à partir de la Transcanadienne, et nous avons été émerveillés par sa beauté lors de notre road trip au Canada. Nous avions choisi de randonner sur le sentier du Grand Glacier, long de 6 km avec un dénivelé de 300 mètres (4h AR).
Mieux vaut y aller en été
car en hiver, les chutes de neige peuvent bloquer l’accès à certaines zones du parc. Pour le stationnement, plusieurs parkings sont à disposition pour permettre d’accéder aux différents sentiers. Attention néanmoins, ce parc est situé sur le territoire des ours (principalement grizzlis) ! Restez vigilants et ne randonnez pas seul. Côté hébergement, il y a la possibilité de camper sur place ou dormir dans un chalet ou refuge. Le camping sauvage est possible sous tente sur certains sentiers uniquement à condition d’acheter le permis d’accès mais en van, il faudra se rendre dans un camping.

Plus d’infos sur le blog de Charlotte & M. : Traces de Voyages

Le Parc National du Kootenay, le choix de Lise
(Alberta & Colombie-Britannique)

On y va pour : les itinéraires de randonnée, les chèvres et les mouflons.

road trip canada parc kootenay

Récit : Le parc national du Kootenay se situe dans les Rocheuses entre l’Alberta et la Colombie-Britannique. Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, j’ai particulièrement adoré les randonnées dans ce site pourtant rarement cité comme incontournable. Lors de notre road trip au Canada, trois semaines dans les Rocheuses, nous avons découvert une randonnée magnifique en automne hors des sentiers battus. Entre point de vues sur les sommets alentours et forêts remplies de champignons, nous avons observé des mouflons et des porcs-épics. Il est également possible, avec un peu de chance, d’apercevoir la célèbre chèvre des montagnes Rocheuses, emblème du parc. Nous avons fini notre journée de balade dans un bain d’eau chaude du complexe thermal environnant. Cette étape est à placer en début ou en fin d’itinéraire au départ de Vancouver, le parc est ouvert toute l’année et le droit d’entrée est de 10$ pour un adulte.

Plus d’infos sur le blog de Lise : Making the road

Lone Cone sur l’Île de Vancouver, le choix de Lizea
(Colombie-Britannique)

On y va pour : la vue imprenable sur les îles de la Baie.

road trip canada ile de vancouver

Récit : Lone Cone, c’est la randonnée que je n’aurais probablement jamais faîte seule ! 18km, plus de 800 mètres de dénivelé positif, un niveau exigeant demandé, soyons honnête je l’avais à la base plutôt écartée de mes projets lors de mon séjour sur l’île de Vancouver… C’était sans compter sur le fait que quasiment tous ceux séjournant dans la même auberge de jeunesse que moi (auberge de Tofino) allaient décider d’y randonner tous ensemble ! De quoi me motiver à me joindre au groupe pour cette randonnée qui s’avéra vraiment très physique. Pour atteindre le début de la randonnée situé sur un île, il faut soit prendre un bateau taxi soit louer un canoé. Et si j’ai parfois eu l’impression de grimper telle une chèvre en m’aidant autant de mes mains que de mes jambes lorsque la pente était importante, je ne l’ai pas regretté une fois au sommet : la vue y est spectaculaire.

Plus d’infos sur le blog de Lizea : The Green Geekette

Je ne sais pas vous, mais moi, ces récits de voyages m’ont définitivement
convaincu de planifier un road trip au Canada.
Alors, si vous avez d’autres sites à me conseiller, n’hésitez pas à commenter cet article.

A retrouver également sur le blog
Où partir en road trip, 6 destinations de rêve pour une durée de 1 mois

article blog bleu

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde, à pieds, à vélo ou en van aménagé, et partage mon expérience avec tous les amoureux de nature. Rejoignez-moi sur mon profil Facebook.

3 Commentaires

  • Répondre
    22 janvier 2019

    Je rajouterai le PN Forillon, de la Gaspésie et du BIC (Québec)

  • Répondre
    23 janvier 2019

    Wow ! Alors là on a envie de retourner au Canada pour découvrir l’Ouest cette fois-ci… Bravo pour cet article qui fait rêver 🙂

    • Répondre
      celine Auteur
      24 janvier 2019

      Merci et à très bientôt…ici ou ailleurs 😉

CommentLuv badge