Sentier du Molokoï, le plus long itinéraire de randonnée de Guyane !

Le sentier du Molokoï est le sentier balisé le plus long de Guyane. Situé en forêt primaire tropicale, sur les flancs de la montagne Cacao, il effraie autant qu’il ne séduit les randonneurs locaux ou de passage. C’est un itinéraire exigeant par sa longueur et son dénivelé mais surtout par le climat chaud et humide qui y règne ainsi que la présence d’insectes coriaces, de fauves discrets ou encore de bruits nocturnes déconcertants…
Pourquoi donc, alors, randonner sur cet itinéraire ? Je partage dans cet article 6 raisons qui, selon moi, font de ce sentier un « must » de la randonnée pédestre en Guyane.

sentier du molokoi guyane famille

Retrouvez sur le blog l’ensemble de mes escapades nature en GUYANE

ligne de separation

Sentier du Molokoï, en bref

sentier molokoï en bref

sentier molokoï carte acces globetrekkeuse

• Longueur : 18 km (11 km de la RN2 au site de bivouac puis 7 km jusqu’au bourg de Cacao),
• Dénivelé : + 560 mètres,
• Temps de marche :
environ 10 heures,
• Altitude max : 376 mètres (Montagne Cacao),
• Meilleure période : septembre à décembre ou mars (saison sèche),
.
• Points d’intérêt : forêt primaire, biodiversité, criques, bivouac à mi-parcours, village de Cacao,
.
• Accès :
2 départs possibles en fonction du sens choisi : depuis le village de Cacao (panneau d’accueil après la station-service) ou depuis la Route de l’Est (RN2) à partir de l’auberge des Orpailleurs, le Carbet Le Balisier ou le Blues Road Carbet.
.
• Hébergements :
• Site de bivouac à mi-parcours : capacité de 16 à 20 hamacs en carbet, zone de feu aménagée,
• Au départ sur la RN2 : Carbet Le Balisier ou Blues Road Carbet.
.
• Le conseil : opter pour le sens RN2 vers Cacao pour effectuer l’étape la plus longue le 1er jour et pour le plaisir d’une arrivée au joli village de Cacao (restaurant, épicerie et marché le dimanche).

 ligne de separation

Sentier du Molokoï
6 raisons de choisir cette randonnée

Raison 1
le plus long sentier balisé de Guyane

Avec une nature généreuse et des forêts recouvrant la majeure partie du territoire, la Guyane est une terre de prédilection pour tous les randonneurs. Des berges du fleuve Oyapock à celles du Maroni, des plages du littoral aux villages reculés du parc amazonien, les sentiers sont nombreux et permettent de découvrir, de la meilleure manière qu’il soit, la richesse du patrimoine naturel régional.
Le Molokoï, géré par l’ONF, est réputé être le plus long sentier balisé de Guyane. Il existe en réalité des parcours bien plus longs sur le territoire mais uniquement sur des layons non aménagés, ne pouvant être empruntés qu’avec un guide local ayant une parfaite connaissance du milieu amazonien. Le sentier du Molokoï est, lui, très bien entretenu et balisé, bien que parsemé
d’embûches (criques, chablis, insectes agaçants, animaux sauvages, boue et roches glissantes…). Il est avant tout, selon moi, la promesse d’une immersion de 2 jours dans un univers forestier captivant, bien que parfois angoissant, et d’une micro-aventure pleine de surprises entre amis ou en famille.

sentier du molokoi guyane

Retrouvez sur le blog 2 autres itinéraires de randonnée accessibles en famille :
Bagne des Annamites, sur les traces des prisonniers de Guyane
Savane Roche-Virginie, l’inselberg le plus accessible de Guyane

ligne de separation

Raison 2
une immersion de 2 jours en forêt tropicale humide

Choisir d’emprunter le sentier du Molokoï permet de se rendre compte de l’immense biodiversité de cet environnement forestier unique au Monde. La richesse de la flore se traduit par une très grande variété d’espèces et épiphytes de toute taille ainsi que par la présence de lianes vertigineuses et d’arbres géants culminant parfois à plus de 40 mètres. Les racines en contrefort de certains arbres, leur permettant de se développer malgré la faible profondeur d’enracinement, sont spectaculaires. La star du sentier est un majestueux ébène rose que l’on ne peut manquer sur le tronçon RN2-carbets, dans lequel les plus courageux peuvent s’aventurer et découvrir quelques espèces nocturnes y ayant trouvé refuge.

sentier du molokoi ebene guyane

La diversité de la faune est plus difficile à appréhender car la plupart des animaux savent se faire discrets. Rappelons que 70% d’entre eux vivent bien au-dessus de nos têtes, dans la canopée qui leur sert de garde-manger. Même les têtards dendrobates sont déposés à la cime des arbres par leur papa !
Nous avons tout de même croisé en chemin des insectes et coléoptères en tout genre, une fourmilière géante, des grenouilles, des poissons et petites écrevisses dans les criques, des papillons morpho et une tortue charbonnière à pattes rouges, la fameuse Molokoï. Nous avons également profité du chant des paipayos et autres oiseaux non identifiés ainsi que du coassement nocturne retentissant des amphibiens et des hurlements de babounes au petit matin. Ceux que nous n’avons pas rencontrés, pourtant bien présents aux alentours du sentier : serpents, tapir, tayra, ocelot ou encore jaguar…
Petit conseil pour ceux qui randonnent avec leur chien : gardez le près de vous durant la nuit pour éviter les attaques de jaguar, qui craint l’homme mais pas nos compagnons à 4 pattes.

sentier du molokoi guyane tortue

ligne de separation

Raison 3
un sentier accessible à tous… ou presque !

18 km, cela peut finalement paraître assez modeste pour un sentier de randonnée ! Il faut pourtant compter entre 8 et 10 heures de marche pour en venir à bout car, l’itinéraire se situant intégralement en forêt amazonienne, les pas se font plus lents. Appréhender les racines omniprésentes sur le sentier ainsi que les passages glissants ou boueux, franchir avec agilité rochers et troncs d’arbres, savoir retrouver le chemin lorsque celui-ci est enseveli sous un chablis, franchir les criques avec patience en n’hésitant pas à se déchausser quand cela s’avère nécessaire… tels sont les défis à relever pour venir à bout du sentier du Molokoï.
Malgré tout, ce sentier reste, selon moi, accessible à tous ceux qui aiment marcher en forêt. Quelques passages présentent un dénivelé important mais jamais trop long et le site de bivouac à mi-parcours permet de répartir l’effort sur 2 jours. Attention, néanmoins, il faut dans ce cas être capable de porter un sac à dos plus lourd, contenant hamacs, popote et réserve d’eau.

sentier du molokoi guyane enfant

Le sentier du Molokoï peut être parcouru avec des enfants, à condition qu’ils sachent déjà bien marcher et qu’ils aiment partir à l’aventure ! Nous l’avons nous-mêmes traversé avec notre fils de 5 ans, avec prudence, patience et émerveillement. Mes astuces pour motiver les plus petits : rechercher toute sorte de trésors naturels, récolter des graines, en faire des instruments de musique pour rythmer la cadence (le mahot-cigare fonctionne très bien),  faire une pause toutes les 2 heures, annoncer les moments de bonheur à venir tels que l’arbre cabane (l’ébène rose précédemment cité), la baignade en crique, le pique-nique rempli de surprises, la nuit en carbet sous les étoiles… et encourager avec bienveillance, quoiqu’il arrive.

ligne de separation

Raison 4
une nuit sous les étoiles à mi-chemin

L’aire de bivouac aménagée à 11 km du départ depuis la RN2 est bienvenue après 5 à 6 heures de marche et permet de compléter l’aventure par une nuit au milieu de la forêt amazonienne. Deux carbets permettent d’y étendre jusqu’à 16 hamacs. Le troisième carbet sert soit de cuisine soit de dortoir en cas de forte affluence, c’est-à-dire plus de 16 randonneurs ! Une aire dédiée permet également de faire un feu pour cuisiner et compléter le charme de cette journée hors-du-commun,  pour les petits comme pour les grands. Cela permet aussi de prolonger la soirée car la nuit tombe vite en Guyane, vers 18h30 tout au long de l’année.

sentier molokoi bivouac guyane

Autre plaisir de cette halte, la crique permet de se rafraichir ou de se faire une « fish-pédicure » gratuite et 100% naturelle ! Ne pas oublier donc le maillot de bain dans le sac à dos, en complément de l’équipement habituel pour une nuit en carbet : hamac équipé d’une moustiquaire (indispensable), lotion anti-moustique, draps sac ou duvet (nuit plus fraiche que sur le littoral), vêtements longs, veste de pluie, lampe frontale, coupe-coupe, papier toilette, sac poubelle (que l’on ramène chez soi), briquet pour le feu, ravitaillement et eau. Une astuce pour ne pas avoir à randonner avec 3 kg d’eau supplémentaire par personne : utiliser l’eau des criques avec une gourde filtrante instantanée.

sentier du molokoi bivouac guyane

Le ciel étoilé offre un ultime spectacle avant de regagner les hamacs, pour un moment de relaxation ou de lecture au bruit de la forêt… Pas besoin de réveil, les singes hurleurs s’en chargeront.

A lire également sur le blog  : Écotourisme en Guyane, 10 raisons de dormir dans un carbet

ligne de separation

Raison 5
un accès facile et confortable depuis le littoral

Le départ du sentier se fait depuis le village de Cacao ou un peu après sur la route de l’Est (RN2) et est facilement accessible depuis Cayenne et les principales villes du littoral. La route est en bon état. Il faut compter 1 heure environ depuis Cayenne pour atteindre le « Blues Road Carbet », point de départ que nous avons choisi pour notre découverte du sentier du Molokoï.
Une fois n’est pas coutume, nous avons adopté la stratégie : « avant l’effort, le réconfort » en optant pour une nuit en carbet confortable la veille du départ sur le sentier. L’idée était de partir « à la fraiche » et en forme le lendemain, et cela s’est avéré payant avec mini-trekkeur, motivé dès le réveil. Le Blues Road Carbet offre un environnement enchanteur et paisible, idéal pour la détente, ainsi qu’une crique joliment aménagée. Le Nid, carbet privatif pour 2 à 3 personnes, est confortable et équipé d’une terrasse et d’un barbecue. Cerise sur le gâteau, les chiens y sont acceptés et ravis de jouer avec les hôtes à 4 pattes du domaine.

sentier du molokoi blues road carbet

On regagne facilement le sentier du Molokoï depuis le carbet, en empruntant un layon sur environ 500 mètres. Le village de Cacao, arrivée du sentier dans ce sens, ne se trouve alors plus qu’à 17 km !
Conseil logistique : la randonnée n’effectuant pas une boucle, il faut prévoir un moyen de locomotion pour revenir au point de départ. Vu qu’il n’y a pas de ligne de bus vers Cacao, il reste 3 solutions :
• tenter le stop (à 4, chien compris, on n’a pas osé prendre le risque),
• se faire accompagné au point de départ (service payant proposé au Blues Road Carbet),
• prévoir 2 véhicules pour en déposer une à l’arrivée avant de regagner le départ (option choisie).

ligne de separation

Raison 6
l’arrivée au village de Cacao

L’arrivée à Cacao est une double récompense : terminer le sentier avec succès et bénéficier de l’ambiance à la fois reposante et dépaysante du village. Cacao, c’est un peu le « garde-manger » de la Guyane ! Les Hmongs y sont installés depuis 1977 suite à leur exode du Laos, qu’ils ont fui pour échapper aux persécutions du régime communiste. Leur savoir-faire ainsi que leur capacité d’adaptation leur ont permis de faire de Cacao le premier fournisseur de produits maraîchers de la région. On y vient habituellement le dimanche matin pour profiter du marché et déjeuner de quelques spécialités asiatiques. Dépaysement assuré.

sentier molokoi cacao guyane

 Autres points d’intérêt du village :
• la visite du musée « Le Planeur Bleu », l’occasion d’observer de nombreux insectes et papillons endémiques de la Guyane et d’apprendre les détails insolites de leur mode de vie,
• la possibilité d’acheter de l’artisanat local, des graines et fruits d’arbres et d’assister à une démonstration de poterie réalisée par un artisan-créateur imaginatif,
• le Saut Bief, situé 3 km plus loin au bout d’une piste quelque peu endommagée (4*4 bienvenu), pour la baignade et le pique-nique sur des plages de sable en saison sèche.

ecotourisme en guyane crique cacao

ligne de separation

Retrouvez sur le blog l’ensemble de mes escapades nature en GUYANE

A propos de l'auteur  ⁄ celine

Auteur du blog Globetrekkeuse, 100% nature, je parcours les sentiers du monde à la decouverte des merveilles de la nature, et les partage dans l'espoir de donner à tous l'envie de la préserver. Rejoignez-moi également sur Facebook.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

CommentLuv badge